Etude

Banking trends - 9ème édition

Les banques au coeur de la relance

Accès rapide

 

Ils ont contribué à la rédaction de l'étude : Bruno de Saint Florent, Associé Monitor – FSI, Fabien Delon, Associé Monitor – FSI, Nicolas Fleuret, Associé Risk Advisory - Responsable Risk & Regulatory, Julien Maldonato, Associé Conseil – Innovation, Nicolas de Jenlis, Associé Risk Advisory - Sustainability

2020 a été marqué par une crise sanitaire et économique sans précédent.


Dans ce contexte, les banques françaises ont démontré une résilience forte. Leurs solidité financière (ratio de solvabilité élevé, situation de liquidité confortable) leur a ainsi permis de faire face à la crise, malgré la très forte hausse du coût du risque. Les mesures d’urgence du régulateur (traitement des reports d’échéance et moratoires, allongement des mesures transitoires sur la prise en compte des effets d’IFRS 9 dans les fonds propres, desserrement des contraintes sur les coussins contracycliques) ont également aidé à passer cette crise.

Les banques ont par ailleurs été en première ligne pour le soutien à l’économie dans cette période au travers de l’octroi des prêts garantis par l’Etat ou la mise en place des dispositions de reports d’échéanciers ou moratoires. Elles ont dans le même temps réussi à digitaliser très rapidement une grande partie de leurs processus et de leurs modes de travail pour continuer à servir leurs clients à distance.

Les tendances de fonds du secteur apparues bien avant cette crise, notamment pour la banque de détail devraient se poursuivre pendant encore plusieurs années avec une forte pression sur les revenus compte tenu notamment de l’environnement de taux bas et de charges d’exploitation restant à des niveaux élevés. La crise que nous vivons va en revanche accélérer les transformations engagées par les banques pour faire face à ce contexte avec un prisme plus important porté sur le développement durable mais avec un accent plus marqué sur les enjeux sociétaux et la relance de l’économie, le développement de nouveaux produits et services, notamment des solutions de paiement ou d’assurance et  une digitalisation accrue des processus afin de tirer profit de l’accélération dans ce domaine du fait du confinement.

Le régulateur devrait donc logiquement adapter son cadre à ces nouvelles pratique avec des priorités qui s’articuleront autour de la mesure et la gestion du risque climatique, le renforcement des dispositifs de stress tests et de gestion du capital à l’aune des leçons tirées de la crise,  le pilotage du risque de crédit dans un contexte de doublement du coût du risque, des aspects de conformité liés au nouveaux usages (Know yourCustomers, encadrement de l’utilisation des données clients) et une attention sur les risques non financiers suite à l’augmentation des cas de fraudes ou d’attaques Cyber dans le contexte perturbé de 2020.

2021 place donc les banques au coeur de la phase de relance avec l’opportunité -méritée - de redorer leur blason trop longtemps écorné - à tort - par les souvenirs des crises de 2008/2009 !

Nous aborderons dans cette étude les thèmes suivants :

${title1}

Prévisions du marché de la banque de détail en France

${title2}

Panorama réglementaire

${title3}

Développer de nouveaux revenus dans l’assurance

${title4}

Trouver sa place dans le marché des paiements

${title5}

Répondre à l’enjeu du risque climatique

Banking trends - 9ème édition

Les banques au coeur de la relance