wargame-redonner-de-l-agilite-strategique

Point de vue

Business wargame, redonner de l'agilité stratégique

Domaines d'application, conditions de mise en place et configurations possibles

Dans un paysage concurrentiel de plus en plus incertain et imprévisible, les dirigeants doivent s’adapter à une grande diversité de situations et se mettre en capacité d’anticiper les mouvements stratégiques des concurrents. Le business wargame, jeu de stratégie s’inspirant du monde militaire, peut répondre à ces exigences. Particulièrement bien adapté aux situations d’interdépendance entre acteurs, cet exercice permet de redonner de l’agilité aux dirigeants dans leur prise de décision.

Petite histoire du business wargame. Le wargame est, à l’origine, un jeu de guerre développé au XIXè siècle en Allemagne. Il se répand dans toutes les armées du monde afin de permettre la reconstruction et simulation de batailles à des fins pédagogiques. Il est adapté pour la première fois dans un contexte économique, chez Royal Dutch Shell, dans les années 70. Les personnes à l’origine de cette initiative fondent Global Business Network (GBN), cabinet de conseil spécialisé sur le sujet, dont les équipes sont ensuite intégrées par Monitor Deloitte en 2000. Monitor qui complète finalement cette expertise par l’acquisition de Simulstrat en 2013.

Les principaux bénéfices d’un business wargame

  • Mobilisation et génération de consensus
  • Logiques d’action/réaction/anticipation 
  • Créativité et décisions disruptives 
  • Immersion dans la compréhension et les logiques des concurrents
Pour être décisif, le business wargame doit s’adapter aux objectifs poursuivis et au niveau de ressources mobilisées. Quatre grands types de wargame peuvent être envisagés :
  • Fast forward (première réflexion stratégique et sensibilisation du management)
  • Chess game (connaissance de l’environnement concurrentiel)
  • Trend hunt (connaissance du marché)
  • Virtual market (modélisation du marché et de la concurrence)

 

Quel que soit le type d’approche suivie, un business wargame est toujours structuré autour de 3 temps forts :

  • Think : définition des objectifs, des scénarios, des règles du jeu, des équipes et mobilisation des données (manuel commun à chaque participant)
  • Play (phase de jeu) : simulation en temps réel, collecte des éléments des équipes, interactions entre les membres de l’équipe
  • Act : développement des scénarios, enseignements clés du jeu et des impacts, définition d’un plan d’action

 

Un outil d’alignement puissant et qui permet souvent d’enclencher une réflexion stratégique plus profonde
Le processus itératif et l’opportunité pour l’équipe dirigeante de se mettre dans la peau d’autres acteurs du marché permettent de donner vie aux défis auxquels fait face l’entreprise dans un environnement sécurisé. Les résultats d’un business wargame permettent d’attirer l’attention sur l’éventail des possibilités que l’entreprise devrait envisager. En cela, un wargame réussi permet de déclencher une action plus profonde : repositionnement stratégique, nouvelles alliances à envisager voire définition d’un socle plus ambitieux de transformation.

Business wargame : redonner de l’agilité stratégique

Domaines d'application, conditions de mise en place et configurations possibles