rpa-et-automatisation-intelligente

Etude

Comprendre la RPA et l'automatisation intelligente 

La robotisation arrive ! 

La nature du travail a changé, entraînant l’évolution des méthodes d’automatisation. Les outils d’automatisation intelligente et les processus robotiques peuvent aider les entreprises à être plus compétitives et à améliorer l’efficacité des services plus rapidement, à un coût inférieur aux méthodes actuelles, mais dans une certaine limite.

Le passage sur des logiciels de gestion intégrés (ERP)

Utilisés par les grands groupes, l’adoption de ces logiciels a eu des conséquences sur l’organisation du travail qui peut être considéré comme une première révolution. Des gains de productivité liés à la création de masses critiques ont été enregistrés. Une seconde révolution plus feutrée a conduit certains groupes à confier à un prestataire externe une partie de leurs fonctions de support. Et ce, parfois à la faveur de réorganisations de leur activité ou en s’adaptant à une pyramide des âges favorable.

Qui est surpris, en 2017, de savoir que des équipes de développement informatique sont logées chez un prestataire indien, à Bangalore ou Chennai… ?

 

Comprendre la RPA et l'automatisation intelligente

Télécharger l'étude

Aujourd’hui, l’environnement semble mûr pour un nouveau changement majeur et les technologies émergentes dans le domaine de la robotisation logicielle et de l’automatisation cognitive pourraient bien être la solution. Les robots, dont les capacités à mener des opérations techniques dans l’espace ou en chirurgie ne sont plus à prouver, font en effet leur entrée dans les services administratifs et comptables des entreprises.

A la réflexion, cela semble presque une évidence : pourquoi un robot ne serait-il pas capable d’appliquer un référentiel aussi bien qu’un être humain ?

Une part non négligeable de la comptabilité est l’application de règles inamovibles et connues. Le robot applique et ne commet pas d’erreur. Il communique avec différents systèmes et obtient des réponses. Il sait désormais traiter les exceptions. Certaines technologies cognitives sont « apprenantes » et leur capacité d’apprentissage semble infinie. On parle même de la prochaine génération de robots capables de réagir à la voix humaine par téléphone et on imagine les applications qui pourraient en découler.

Dans les entreprises ayant fait ce choix, les conséquences immédiates sont souvent l’accélération de la centralisation pour créer encore plus de masse critique et imposer des processus normés afin de préparer la transition vers la robotique. Un nouveau modèle d’entreprise limité aux activités de production, distribution et vente est peut-être en train de se construire. L’entreprise de demain pourrait ainsi être amenée à vivre sans fonctions internes liées à sa gestion. Des fonctions qui ont certes un coût mais qui constituent aussi des postes d’entrée pour les jeunes diplômés. Comment concilier les deux enjeux ?

Pour les dirigeants, il est urgent de prendre en compte cette rupture qui est à nos portes. Il faut identifier les opportunités de collaboration entre les employés et les machines, puis réinventer à la fois des organisations plus efficientes et des métiers à plus forte valeur ajoutée. Les nouvelles générations devront partager l’espace de travail avec les robots, dans une relation non pas conflictuelle mais symbiotique. Il s’agira pour l’entreprise et ses dirigeants d’en intégrer toute la complexité, mais aussi tout le potentiel.

Comprendre la RPA et l'automatisation intelligente

La robotisation arrive !