Etude

Baromètre des outils de reporting RSE

De nouveaux outils, de nouveaux usages

Le déploiement des politiques et stratégies de RSE (Responsabilité Sociale et Environnementale) est accompagné d’une production croissante d’informations et d’indicateurs (social, santé-sécurité, environnement…). Les organisations font face à des enjeux de renforcement de la fiabilité des données, d’accélération des délais de production et de demandes croissantes de parties prenantes internes et externes. Les utilisateurs rencontrent de plus en plus de limites dans l’exploitation de ces données au travers des outils traditionnels.

Parce que les usages et les besoins évoluent, Deloitte présente les résultats du premier baromètre des outils de management de la performance RSE des entreprises. Ce baromètre a pour objectif d’évaluer les tendances d’équipement des entreprises pour le reporting RSE, sur la base d’une enquête réalisée auprès d’entreprises du SBF120.

Parmi les principaux résultats :

1. Un niveau d’équipement contrasté : Les outils de reporting RSE des éditeurs de logiciels spécialisés sont utilisés par 37% des entreprises alors que 23% utilisent des outils de bureautique classiques


2. Des opportunités à saisir : Les outils actuels souffrent d’un manque de flexibilité et d’automatisation qui ont un impact direct sur la fiabilité du reporting et limitent les possibilités d’analyses.


3. Les entreprises franchissent le pas : 50% des entreprises déclarent vouloir investir dans un nouvel outil de reporting RSE.


4. Les investissements varient selon leur niveau de maturité : La fiabilisation des données et l’automatisation des processus doivent être assurées avant de développer les aspects collaboratifs et d’autres nouveaux usages.


5. De nouveaux outils, de nouveaux usages : Les opportunités offertes par l’émergence des nouveaux outils (cloud, SaaS, collaboratif, etc.) sont immenses. Les utilisateurs peuvent accroitre leurs connaissances métiers en disposant d’analyses de plus en plus fines.