fusions-et-acquisitions-impacts-rh-et-sociaux

Etude

Fusions & acquisitions : impacts RH et sociaux 

Au-delà de la visée économique, la réussite des opérations de fusions-acquisitions repose en grande partie sur la gestion du capital humain : les aspects RH sont des enjeux majeurs qui doivent être pris en compte à toutes les étapes du projet.

Notre étude identifie les bonnes pratiques RH en France dans la gestion des fusions-acquisitions, autour de quatre axes : aspects organisationnels, leadership, culture d’entreprise et respect des obligations légales.

  • Organisation. Afin de garantir le succès d’une fusion-acquisition, il est nécessaire d’impliquer le plus tôt possible les collaborateurs dans le projet de transformation. Cela passe par la création de groupes de travail mélangeant les équipes des deux entités afin d’initier une collaboration solide autour d’une vision commune. Trouver le bon rythme et le bon équilibre est également essentiel afin de favoriser l’engagement des équipes.
  • Style de leadership. Il n’existe pas de leadership idéal mais plutôt des compétences de leadership indispensables pour mener à bien les opérations de fusions-acquisitions : être un bon communicant, savoir fédérer, inspirer la confiance, donner du rythme et avoir un esprit stratégique en sont les principales. La question qui se pose est de savoir comment mieux accompagner les leaders dans les différents rôles qu’ils auront à jouer tout au long du processus de fusion-acquisition, afin d’éviter un changement de dirigeant en cours d’opération et de garantir le succès de l’opération grâce à l’engagement fort des collaborateurs.
  • Culture d’entreprise. La culture d’entreprise va également jouer un rôle important. Conduire une évaluation de la culture des deux entités, le plus en amont possible, permet une meilleure préparation à l’intégration culturelle aux vues des différences et similitudes identifiées. En effet, les résultats permettent d’orienter la conduite de changement grâce à une communication adéquate prenant en compte les spécificités de chacun. Cet aspect culturel, bien que mieux reconnu par les dirigeants d’entreprise est encore souvent sous-estimé et géré trop tard dans le processus de fusion-acquisition. 
  • Social/légal. Les équipes RH, en étroite collaboration avec les équipes juridiques, ont également un rôle à jouer en matière de respect des obligations légales. C'est d’autant plus vrai lorsque le projet a une portée internationale et que le RH doit adopter un discours pédagogique pour expliquer le jargon juridique aux potentiels acquéreurs étrangers. Ces sujets sont d’autant plus importants que les impacts financiers peuvent être significatifs en cas de plan de licenciement : surtout dans les pays, dont fait partie la France, où les indemnités de licenciement sont élevées. Anticiper et maîtriser le volet social revient à anticiper et maîtriser des coûts importants.
     

Fusions et acquisitions: impacts RH et sociaux

Télécharger l'étude

Fusions et Acquisitions

Etude sur l'impact des aspects RH et sociaux