Usages mobiles 2015

Tendance

Usages Mobiles 2015

A Game of Phones

Comme chaque année, nous décryptons les usages mobiles de près de 2 000 consommateurs français. Découvrez les résultats de cette édition 2015.

A GAME OF PHONES

Une histoire de dépendance

En mobilité, au travail ou bien encore entre amis, le smartphone occupe aujourd'hui plus que jamais une place de choix dans notre quotidien. Les optimisations apportées en matière d'autonomie, de puissance et de connectivité ne sont pas étrangères à l'émergence de ce rapport compulsif que nous entretenons avec notre smartphone.

Un des chiffres les plus symptomatiques est sans doute la part des Français ayant pris l'habitude de consulter leur smartphone en marchant dans la rue : 17 %, tous âges confondus. Une part qui passe même à 25 % chez les 25–34 ans. Sans parler des 23 % de 18–25 ans qui invitent leur plus fidèle compagnon à leur table.

Votre cas est–il sérieux ? Lisez la suite pour en savoir plus >

Le smartphone régit à ce point nos vies que plus d'un Français sur quatre consulte son smartphone dans les 15 minutes qui suivent le réveil (hors désactivation de l'alarme). Quand on zoome sur les 18–24 ans, le taux de consultation dans le quart d'heure grimpe même jusqu'à 56 %.

Cette intensité dans l'usage du smartphone se confirme tout au long de la journée. Un quart des Français consultent leur téléphone plus de 25 fois par jour. Les usages les plus intensifs sont naturellement portés par les plus jeunes avec 22 % des 18–24 ans qui activent leur smartphone plus de 50 fois dans la journée.

Pour tout savoir sur les fréquences et les habitudes d'utilisation du smartphone, téléchargez l'étude.

> Réduire

Mon opérateur à tout prix

87% des détenteurs de téléphones portables sont liés à leur opérateur mobile via un contrat mensuel, que ce dernier intègre ou non le subventionnement du téléphone. Si ce chiffre est particulièrement stable d'une année à l'autre, la répartition entre les contrats avec téléphone et les contrats SIM only ne cesse quant à elle d'évoluer.

Depuis 2013, les contrats SIM only ont progressé de 31%. Un bond qui tient en grande partie au succès des offres des opérateurs low–cost.

Les Français jurent–ils fidélité à leur opérateur ? Consultez la réponse >

La valse des opérateurs et toujours d'actualité avec 46% des sondés ayant déjà changé d'opérateur depuis 2012. L'année 2014 a été marquée par un pic de 16% d'abonnés ayant épousé un nouvel opérateur. Ce pic est majoritairement porté par les 18–24 ans.

Comment les Français choisissent–ils leur opérateur ? Téléchargez l'étude pour le découvrir.

> Réduire

La 4G prend le pouvoir

Alors que certains opérateurs européens annoncent le lancement prochain de la 4G++, la technologie 4G opère une percée significative en France. En l'espace de deux ans, la part des Français ayant souscrit à un abonnement 4G a augmenté de 6 à 30 %.

Avec l'essor de l'internet mobile haut débit, de nouveaux usages apparaissent. Découvrez–les >

Le gain de rapidité offert par le réseau 4G est confirmé par 65 % des répondants qui estiment que la qualité de service est effectivement meilleure que celle du réseau cellulaire standard (2G/3G).

Lorsqu'ils sont en déplacement, les détenteurs de 4G privilégient d'ailleurs le réseau 3G/4G à 77 % pour se connecter. Une part qui passe à 58 % en l'absence de 4G. Fait intéressant, les abonnés ne disposant pas de forfaits 4G sont 20 % à ne pas accéder à Internet en l'absence de Wifi en cas de mobilité. L'accession à la 4G irait ainsi de pair avec une utilisation croissante d'Internet lors d'un déplacement.

Vous souhaitez découvrir davantage de données liées aux usages 4G des mobinautes ? Téléchargez l'étude.

> Réduire

Objets connectés,
pas encore pilotés

Si 34 % des Français ont accès quotidiennement au fameux triptyque smartphone – ordinateur – tablette, bon nombre d'entre eux sont également exposés à un univers d'appareils connectés toujours plus étoffé : consoles de jeux, Smart TV, montres, haut–parleur sans fil, système de surveillance, thermostat, éclairage.
Le taux de pénétration des appareils connectés reste toutefois encore très faible.

Consultez les taux d'équipements >

Des objets comme le thermostat intelligent ou le système d'éclairage contrôlé à distance n'équipent qu'une infime part (1 %) des foyers.

La sortie récente de l'Apple Watch et de montres conçues par d'autres acteurs du monde de la High–Tech (Samsung, Huawei) ont propulsé la montre intelligente au premier rang des intentions d'achats pour les 12 prochains mois, avec 8% de sondés susceptibles d'en acheter une. Cet engouement se manifeste tout particulièrement sur le segment de revenu >60k€ avec une intention d'achat évoluant de 10 à 15%.

Quels sont les taux d'équipements des Français en matière d'appareils mobiles ? Quels usages font–ils des nouveaux objets connectés ? Découvrez les chiffres en téléchargeant l'étude.

> Réduire

Souriez, vous vous filmez

L'utilisation du smartphone comme appareil photo se révèle de plus en plus fréquente.
56% des Français font un usage au moins hebdomadaire de la partie photo de leur smartphone. Un phénomène qui touche particulièrement les publics les plus jeunes. 72% des 18–24 ans prennent une photo au moins une à deux fois par semaine.

Explorez les usages photo et vidéo des Français >

L''effet selfie n'est d'ailleurs pas étranger à l'affaire : élu Mot de l'année 2013 par l'Oxford English Dictionary, il ne cesse de faire parler de lui avec l'arrivée sur le marché des perches à selfie.

Une fois la photo ou la vidéo prise, l'aventure ne s'arrête pas là puisque 54% des Français indiquent partager leurs captures sur les réseaux sociaux ou via une application de messagerie instantanée. Les besoins de stockage sur des solutions cloud ont d'ailleurs fortement bénéficié du renforcement de ces usages. 29% des sondés conservent leur plus beaux moments sur des sites de stockage.

Pour en savoir plus sur la consommation des média photo et vidéo sur le smartphone, téléchargez l'étude.

> Réduire

Paiement mobile : décollage
(pas encore) imminent

Le paiement mobile ne fait toujours pas l'unanimité en France. Seuls 8 % des détenteurs de smartphone l'ont expérimenté pour payer en magasin (en hausse de 5 % par rapport à 2014). En dépit de la généralisation du NFC et des lancements d'une panoplie de solutions de m–payment poussées par les fabricants et les opérateurs, les Français interrogés dans le cadre de notre enquête font montre d'une réticence importante.

Découvrez quelles en sont les raisons >

Si la méconnaissance de la solution peut expliquer en partie cette apparente désaffection. Le mal semble être plus profond. Sur les 90% n'ayant jamais utilisé leur téléphone pour payer en magasin, près de 60% déclarent ne pas voir d'intérêt à se servir de leur smartphone plutôt que de leurs moyens de paiement classiques.

Les principaux obstacles qui s'opposent à la généralisation du paiement mobile : l'insécurité ressentie (49 %), l'absence de bénéfices perçus (41 %), la non–possession de l'application ou de la fonctionnalité nécessaire (20%). Envie de découvrir d'autres chiffres sur l'utilisation du mobile pour effectuer des achats en ligne, téléchargez l'étude.

> Réduire

Envie d'en savoir encore un peu plus ?

Téléchargez la synthèse de l'enquête sur les usages mobiles des Français et accédez à l'ensemble des chiffres.

Au menu de cette édition 2015 :

– les usages du smartphone
– les objets connectés
– la deuxième vie des smartphones
– les opérateurs mobiles – la 4G
– le M–paiement
– les usages photo et vidéo