Etude Deloitte 2014 : la perception des professionnels de santé au Luxembourg

Article

Etude Deloitte 2014 : la perception des professionnels de santé au Luxembourg

Un système de santé en évolution face à des défis majeurs

En 2014, le système de santé luxembourgeois se trouve toujours dans un contexte marqué par de multiples défis et contraintes.

L’étude Deloitte 2014 sur les professionnels de santé au Luxembourg

Au vu des défis auxquels le système de santé doit faire face, il semblait pertinent de collecter en 2014 les perceptions des professionnels de santé au Luxembourg pour les confronter aux perceptions des consommateurs de soins, collectées lors de nos études de 2013 et 2011.

Nous avons ainsi pu constater que les perceptions des professionnels et des consommateurs se rejoignent sur la plupart des thématiques abordées.

40% des professionnels qualifient le système de santé de très bon voire excellent, ceci témoigne d’un avis général plus critique que celui exprimé par les consommateurs de soins en 2013, qui étaient alors 50% à l’évaluer ainsi.

Ce qui influence les coûts du système de santé

Pour les professionnels, les 3 facteurs principaux d’augmentation des coûts du système sont, par ordre d’importance :

  1. Le comportement des assurés (habitudes de vie et mode alimentaire).
  2. L’utilisation excessive des tests de diagnostic, actes médicaux et chirurgicaux.
  3. Les nouvelles technologies et équipements.

Une grande majorité des professionnels estiment que la création de centres de compétences va augmenter encore la qualité des prestations, sans forcément engendrer une diminution des coûts, ce qui est en ligne avec la perception des consommateurs.

L’expérience idéale à l’hôpital

Concernant l’expérience idéale à l’hôpital, les professionnels de santé mettent en avant les niveaux de connaissances et de compétences des médecins et des soignants qui permettent de répondre efficacement aux problèmes de santé à traiter. De plus, le processus de prise en charge et le service au patient, comprenant des explications de qualité, sont également deux facteurs qu’ils considèrent comme très importants. Les raisons invoquées par les professionnels de soins pour se faire soigner à l’étranger sont :

  1. La qualité supérieure du diagnostic et de la prise en charge.
  2. La disponibilité des médecins et des hôpitaux capables de fournir des traitements spécifiques aux problèmes de santé des patients.

L’impact du dossier de soins partagé

Sur le sujet du dossier de soins partagé (DSP), l’assurance d’une protection élevée des données personnelles est considérée comme le facteur le plus important du succès de sa mise en œuvre. En outre, selon les professionnels, l’informatisation des dossiers médicaux, notamment via l’introduction du DSP, aura un impact positif sur la gestion, l’accessibilité des données médicales et la coordination des activités de soins.

Enfin, les professionnels, comme les consommateurs de soins sont positifs par rapport à l’utilisation des nouvelles technologies dans le futur.

Did you find this useful?