etude-sur-la-competitivite-des-entreprises-senegalaises

Etude

Etude sur la compétitivité des entreprises sénégalaises

Quelle perception les dirigeants sénégalais ont-ils de la compétitivité de leur entreprise ?

Comment mesurer et libérer la compétitivité des entreprises sénégalaises ? Quelle est la perception des entreprises locales sur leur compétitivité ? Quels sont les leviers à actionner pour accroître la compétitivité des entreprises sénégalaises ? Deloitte Sénégal publie, en partenariat avec l’ADEPME, le 1er baromètre de la compétitivité des entreprises sénégalaises.

Perception des entreprises sur leur compétitivité actuelle et future

L’émergence tant espérée par l’Etat du Sénégal ne deviendra réalité qu’à l’unique condition d’une croissance et d’un développement portés par des entreprises durablement compétitives. Ce constat étant fait, il est nécessaire de poser les bases et les fondements de cette compétitivité.

L’étude réalisée par notre équipe de Conseil vise à :

• Evaluer la perception des dirigeants sénégalais sur la compétitivité actuelle et future de leurs entreprises ;

• Identifier les critères que les entreprises perçoivent comme des leviers prioritaires ou des facteurs dégradants pour leur compétitivité ;

• Connaître les secteurs pilotant les plus grands projets d’amélioration de la compétitivité de leur entreprise ;

• Présenter les tendances de la compétitivité des entreprises sénégalaises et susciter des échanges constructifs sur des pistes de solutions.

Leviers des entreprises pour accroître leur compétitivité

Les principaux résultats de l’enquête

• 68% des entreprises s’estiment compétitives, voire très compétitives.

• 2018 est perçue par les entreprises comme une meilleure année car 68% des répondants pensent que leurs entreprises seront modérément ou fortement plus compétitives.

• La croissance pérenne, l’évolution des attentes et comportement du client ainsi que l’innovation sont les 3 principaux enjeux stratégiques des entreprises.

• Le top 3 des leviers de compétitivité sont le pilotage de la performance et de la satisfaction client, une forte implication du management et l’alignement des objectifs opérationnels avec la stratégie.

• Le coût du financement (difficulté d’accès au crédit), le haut niveau des impôts et taxes et le manque de subventions publiques sont considérés comme les facteurs les plus dégradants pour la compétitivité.

• Plus de la moitié des entreprises ont lancé ou sont sur le point de lancer des projets à même de dynamiser leur compétitivité et renforcer leur avantage comparatif.

• 35% des entreprises industrielles investissent entre 7 et 15% de leur chiffre d’affaires dans des projets structurants d’innovation et 30% y injectent plus de 15% du CA.

Etude sur la compétitivité des entreprises sénégalaises

Quelle perception les dirigeants sénégalais ont-ils de la compétitivité de leur entreprise ?