Perspectives

Cinq questions auxquelles nos recruteurs aimeraient vous entendre fournir des réponses différentes

Par Ljuba Bogdanovich

Vous vous demandez comment répondre de manière intéressante aux questions qu’on vous pose dans le cadre de vos entrevues afin de vous démarquer? Voici cinq questions auxquelles nos recruteurs aimeraient vous entendre fournir des réponses différentes :

1. Parlez-nous de vous.
L’éternelle question. Les candidats y répondent généralement en décrivant leur parcours de carrière. Donnez un caractère plus humain à votre réponse en expliquant ce qui vous intéresse et pourquoi vous aimez travailler dans votre secteur. Ne vous contentez pas de décrire votre parcours; laissez paraître votre personnalité dans votre réponse pour établir un lien avec le recruteur.

2. À quoi ressemble votre emploi idéal?
Les réponses à cette question sont généralement basées sur les descriptions de postes, qui ne reflètent pas nécessairement les personnes qui fournissent les réponses. La meilleure façon de répondre à cette question est, vous l’avez deviné, d’être honnête. Vous devez savoir ce que vous voulez, connaître les compétences que vous pouvez offrir et comprendre comment elles s’appliquent à l’emploi auquel vous postulez. Essayez de lier tous ces éléments dans le cadre d’une conversation franche avec le recruteur pour vous permettre de déterminer ensemble si le poste vous convient.

3. Parlez-nous de vos faiblesses ou de votre plus grand échec dans le cadre de votre travail.
Nous avons entendu des centaines de fois les réponses « Je suis un(e) perfectionniste » ou « J’assume trop de responsabilités pour soutenir mon équipe ». Ces réponses ne touchent pas à l’essentiel de notre question.

Démontrez plutôt vos compétences de réflexion critique en expliquant l’échec que vous avez subi, les mesures que vous avez prises pour y remédier et la manière dont ces mesures vous ont aidé à croître. En tant que recruteurs, nous ne nous concentrons pas sur vos faiblesses ou vos échecs, mais sur ce que vous faites pour les corriger.

4. Quelles sont vos attentes salariales?
Cette question est peut-être incommodante, mais n’oubliez pas que votre salaire doit convenir autant à vos besoins qu’à ceux de votre employeur. Voilà la raison pour laquelle nous vous posons cette question. Nous n’essayons pas de vous piéger.

Effectuez des recherches pour connaître les fourchettes salariales de rôles semblables à celui auquel vous postulez et déterminer le salaire que vous seriez prêt à accepter sans viser trop haut. Proposez une fourchette salariale de 10 000 $ au maximum, ou idéalement, de 5 000 $. Assurez-vous d’être à l’aise avec l’ensemble de la fourchette que vous proposez.

5. Avez-vous déjà effectué telle ou telle tâche?
Nous entendons souvent la réponse : « Non, mais si vous m’en donnez l’occasion, je suis persuadé(e) que je pourrai le faire. » Voici une meilleure réponse : « Je n’ai pas effectué directement cette tâche, mais dans un de mes rôles, j’ai travaillé sur A et B, qui sont semblables à ce que vous me demandez. Je suis persuadé(e) que je pourrais effectuer cette tâche. »

Ne vous en faites pas si vous n’avez pas précisément l’expérience que nous recherchons : prenez un moment pour réfléchir à vos expériences pertinentes et compétences polyvalentes qui démontrent que vous êtes le candidat idéal pour ce rôle.

Voici donc mes cinq conseils pour répondre à cinq questions courantes d’entrevue de manière à optimiser vos chances de vous démarquer et de décrocher le poste de vos rêves. Bonne chance!

Ljuba Bogdanovich est directeur principal chez Deloitte Canada, Expérience des candidats et stratégie.

Avez-vous trouvé ceci utile?