Parce que l’avenir n’attend personne.