Perspectives

« Pour être honnête… » : les raisons pour lesquelles les critiques constructives sont géniales

Par Amy Hutchinson

Analyste d’affaires | Stratégie et opérations (stagiaire d’été)

« Pour être honnête, ça ne répond pas tout à fait aux attentes. »

À ce moment, j’aurais voulu qu’un trou apparaisse dans le plancher pour me faire disparaître.

Je venais de passer plusieurs heures à peaufiner une diapositive pour ma directrice. Lorsque je suis allée dans son bureau pour obtenir ses commentaires, voici ce qu’elle m’a répondu.

« Pour être honnête, ça ne répond pas tout à fait aux attentes. »

Aïe. Je dois avouer que ce n’était pas mon meilleur travail. J’avais fait de mon mieux, mais le contenu n’avait pas de sens et n’était pas très accrocheur sur le plan visuel. Puis, ma directrice a prononcé ces mots merveilleux :

« Corrigeons-le ensemble. »

Finalement, je suis heureuse qu’aucun trou ne soit apparu, car après avoir discuté d’une nouvelle approche pendant dix minutes avec ma directrice, j’ai été en mesure de préparer du contenu exceptionnel pour notre prochaine réunion. Quelle révélation!

Si vous êtes un nouveau stagiaire ou vous venez d’obtenir votre diplôme, vous êtes habitué à recevoir vos commentaires à l’encre rouge. Lorsqu’on vous dit « ça ne répond pas tout à fait aux attentes », votre réaction est la même que lorsque vous voyez « 4/10 » en rouge sur un devoir. Un 4/10 est souvent final, mais dans cette situation, « ça ne répond pas tout à fait aux attentes » signifiait simplement que cette fois, mon travail n’était pas parfaitement organisé. Grâce à quelques critiques constructives, j’ai été en mesure de réaliser un travail dont je pouvais être fière et de répondre aux besoins de ma directrice.

Mon attitude liée aux commentaires négatifs et aux critiques constructives évolue. Après l’université, il peut être difficile de comprendre pourquoi une personne voudrait vous faire recommencer un travail. Je viens de le terminer, et vous voulez que je le refasse? À l’université, vous remettez vos travaux et vous ne les revoyez plus. Au travail, vous remettez un produit livrable et vous continuez de travailler dessus pendant des jours, des semaines ou des mois. Vous devez donc donner le meilleur de vous-même et obtenir le plus de critiques constructives possible avant de soumettre votre travail.

Je vais me souvenir de ces leçons à mon retour aux études, après mon stage. Au bureau, vos directeurs, collègues et coachs peuvent vous offrir des critiques constructives; à l’université, ce sont vos camarades de classe, professeurs et assistants à l’enseignement qui peuvent vous les donner.

Si dix minutes de critiques constructives peuvent transformer un travail qui ne répond pas aux attentes en présentation réussie, je suis tout à fait prête à en recevoir.

Amy s’est jointe à Deloitte en 2015 à titre de stagiaire d’été au poste d’analyste d’affaires dans notre groupe Stratégie et opérations. Elle étudie actuellement en mathématiques à l’Université McMaster. 

Avez-vous trouvé ceci utile?