Perspectives

Produits de base de demain : prévoir les perturbateurs des années à venir

Les dirigeants de sociétés minières ont toujours dû démontrer certaines aptitudes au moment d’établir des prédictions. Le secteur minier étant caractérisé par un horizon de planification à long terme, être en mesure de prédire les produits de base de demain est essentiel. Même si l’avenir semble être incertain pour un ensemble de produits, il s’annonce brillant pour ceux liés aux véhicules électriques (VE).

Le marché des VE devrait connaître une croissance exponentielle au cours des vingt prochaines années. Les politiques gouvernementales en Europe, en Chine et aux États-Unis, ainsi que la baisse des prix des piles, semblent inciter les constructeurs de véhicules à fixer des prix compétitifs pour les VE – ce qui devrait stimuler la demande de VE et compenser les risques de détérioration découlant de l’infrastructure et des limites d’autonomie. La pénétration en hausse des VE et les percées technologiques donneront lieu à des réductions de coûts de l’ordre de 10 % à 25 % par composante d’ici 2025, ce qui entraînera d’autres baisses de prix et un essor de la popularité des VE.

Cet essor des VE promet d’avoir une incidence gigantesque sur les sociétés minières. Lithium, cobalt, graphite — la demande pour ces composantes essentielles utilisées par les VE et les piles est déjà à la hausse. En outre, n’oublions pas la croissance de la demande dorénavant prévue pour le cuivre et le nickel à forte teneur. Voici des éléments à considérer :

  • La majorité des analystes prévoient que la demande mondiale pour le lithium doublera, voire triplera, d’ici 20301.
  • Les analystes prédisent que la demande pour le graphite de qualité pile triplera d’ici 20202.
  • Le cobalt fait face à un déficit mondial de l’approvisionnement qui pourrait passer de 885 tonnes en 2018 à 5 340 tonnes en 20203.
  • Il est prévu que les VE contiennent quatre fois plus de cuivre que les véhicules à moteur à combustion4.
  • La demande pour le nickel de qualité pile devrait augmenter de 50 % d’ici 20305.

Il s’agit d’excellentes nouvelles pour les sociétés minières sous-évaluées. Par contre, la hausse de la production requise pour répondre à la demande future sera un défi difficile à relever. Certains métaux clés proviennent de marchés considérés comme volatils; par exemple, près de 70 % du cobalt provient de la République démocratique du Congo (RDC). Il faut également tenir compte de la dominance de certains marchés, notamment la Chine, où l’interruption de l’approvisionnement serait sérieusement perturbatrice.

Tous ces facteurs se traduisent par une inadéquation entre l’offre et la demande qui semble imminente pour les minéraux très recherchés. Dans les faits, selon certaines estimations, des pénuries sont déjà prévues pour le cuivre, le nickel, le lithium, le graphite et le cobalt d’ici 2025. Et nous n’avons pas tenu compte du fait qu’il avait déjà été établi que l’approvisionnement en cuivre, même sans tenir compte de la demande pour les VE, serait déficitaire en raison de la hausse continue de la demande découlant des dépenses en infrastructure dans les marchés émergents.

Ainsi, si les sociétés minières avaient porté attention à leur boule de cristal concernant les VE, elles auraient déjà entrepris leur préparation et envisagé de possibles approches.

L’intégration verticale est l’une des approches préconisées à l’heure actuelle. À mesure que s’intensifie la concurrence à l’égard des produits de base de demain, les utilisateurs finaux de ces minéraux tentent d’assurer leurs propres sources d’approvisionnement. Les sociétés minières avant-gardistes devraient établir des partenariats avec les utilisateurs finaux, notamment les constructeurs de véhicules, en vue de garantir du financement pour leurs activités de mise en valeur ou conclure des contrats d’approvisionnement directement avec les clients.

Certaines sociétés minières investissent dans les mises à niveau technologiques de manière à maximiser la récupération de minéraux, réduire les déchets et améliorer les installations de production. D’autres cependant entrevoient un avenir où leurs fonderies deviendront des « fonderies à recyclage », c’est-à-dire reconfigurées de manière à réutiliser les composantes des téléphones cellulaires et les piles. Qui aurait imaginé, il y a cinq ans, que les sociétés minières concluraient des partenariats en vue d’améliorer l’efficience des composantes utilisées dans les VE de manière à réduire les risques de pénurie?

L’on ne soulignera jamais assez dans quelle mesure le monde évolue sous les yeux des sociétés des secteurs des mines et des métaux. Peut-être que dans quelques années la notion d’exploitation des astéroïdes deviendra une réalité. Cela apportera certainement son lot de défis sur le plan environnemental et de l’octroi de permis, sans mentionner les questions réglementaires qui s’appliqueraient bien entendu, selon le pays qui revendiquerait la juridiction. Alors que l’on a constaté qu’un astéroïde peu éloigné de la Terre était composé presque exclusivement de fer, de nickel et de métaux rares tels que l’or, le platine, le cuivre, le cobalt, l’iridium et le rhénium6, l’ambition de contourner les pénuries terrestres doit déjà exister chez certains utilisateurs finaux.  

Un élément critique doit encore être pris en compte concernant les VE et les minéraux : d’où proviendra l’énergie nécessaire aux nouveaux réseaux améliorés? Il semble assez probable que l’énergie nucléaire devra faire partie de la solution, aspect que les producteurs d’uranium doivent prendre en considération (mais cette question pourrait à elle seule faire l’objet d’un billet de blogue).

En fait, les VE constituent seulement un exemple de l’incidence des technologies perturbatrices. Les perturbations peuvent constituer soit un danger, soit une possibilité selon la manière de les gérer. Pour les sociétés minières, la transformation de perturbations en possibilités nécessite une vision à long terme en vertu de laquelle il est possible d’évaluer les répercussions que peuvent avoir les nouvelles tendances du marché sur la demande de produits de base particuliers.

Les sociétés minières doivent ainsi comprendre d’où émanent la plupart du temps les perturbations, notamment de la communauté des entreprises en démarrage, des incubateurs et des accélérateurs d’entreprise ainsi que des établissements d’enseignement. Pour prévoir l’évolution du marché, les sociétés minières doivent également analyser la conception de scénarios, regroupant l’intuition humaine et l’IA, en vue d’élaborer des stratégies axées sur l’avenir. En évaluant de manière approfondie les risques externes et leurs conséquences, et en portant attention à l’évolution du marché, les entreprises peuvent transformer les risques en possibilités et élaborer des stratégies d’affaires robustes et souples.

En raison de l’évolution rapide de la technologie de nos jours, tirer profit des nouvelles tendances constituera un élément de distinction essentiel des sociétés minières qui parviendront à la réussite dans les décennies prochaines. Qu’il s’agisse des VE ou d’autres nouvelles initiatives, tenter de prédire l’avenir, même si ce n’est jamais facile, sera plus important que jamais.

 

1 Fickling, David. « Peak Lithium? Not So Fast », [En ligne], 27 septembre 2017, BloombergGadfly, [https://www.bloomberg.com/gadfly/articles/2017-09-27/take-peak-lithium-forecasts-with-a-pinch-of-andean-salt] (page consultée le 15 novembre 2017).

2 Benchmark Mineral Intelligence. « Graphite Demand From Lithium Ion Batteries To More Than Treble in 4 Years », [En ligne], 4 mai 2016, [http://benchmarkminerals.com/graphite-demand-from-lithium-ion-batteries-to-more-than-treble-in-4-years/] (page consultée le 15 novembre 2017).

3 Cision PR Newswire. « Cobalt Prices to Rocket as Tesla and Apple Scramble for Supplies », [En ligne], 25 avril 2017, [https://www.prnewswire.com/news-releases/cobalt-prices-to-rocket-as-tesla-and-apple-scramble-for-supplies-620374383.html] (page consultée le 15 novembre 2017).

[4 The Economist. « Mining companies have dug themselves out of a hole », [En ligne], 11 mars 2017, [https://www.economist.com/news/business/21718532-electric-vehicles-and-batteries-are-expected-create-huge-demand-copper-and-cobalt-mining] (page consultée le 15 novembre 2017).

5 Burton, Mark et Jack Farchy. « One metal will be transformed by the electric car boom », [En ligne], 31 octobre 2017, The Globe and Mail, [https://www.theglobeandmail.com/globe-investor/investment-ideas/nickel-forecast-charges-ahead-on-electric-car-battery-demand/article36784954/] (page consultée le 15 novembre 2017).

6 Lant Karla. « NASA Is Fast-Tracking Plans to Explore a Metal Asteroid Worth $10,000 Quadrillion », [En ligne], 28 mai 2017, Futurism, [https://futurism.com/nasa-fast-tracking-plans-explore-metal-asteroid-worth-10000-quadrillion/] (page consultée le 15 novembre 2017).

Avez-vous trouvé ceci utile?
/*Eloqua tracking*/
/*LinkedIn Insights tag*/