Quatre perturbations qui convergent. Quatre points d’intersection qui redéfinissent notre vision du monde. Les perturbations mondiales en quatre dimensions : plus qu’un simple coup d’œil sur l’avenir, c’est la porte à franchir pour comprendre la nouvelle réalité canadienne. Une nouvelle dimension nous attend, êtes-vous prêt à faire le saut?

L’incertitude à l’égard de l’avenir du monde augmente depuis quelques années. De multiples événements aux ramifications planétaires – allant des pandémies et des phénomènes météorologiques dévastateurs aux conflits violents et aux révolutions technologiques – posent aux dirigeants plus de questions qu’ils ne leur donnent de réponses. Le Canada dispose d’avantages durables, mais devra faire face à ce climat de volatilité et s’y adapter afin d’offrir à ses citoyens un avenir sécuritaire et prospère.

Aux problèmes complexes, des solutions sophistiquées

Nous entrevoyons quatre perturbations interreliées de portée mondiale, dont les répercussions sur la vie au Canada sont importantes : la transformation des talents, la révolution de l’intelligence artificielle (IA), la course à la neutralité carbone et l’incertitude géopolitique. Ces forces sont imbriquées et interagissent. Par exemple, la mise à profit des possibilités considérables offertes par l’IA nécessite avant tout que les travailleurs possèdent les compétences permettant d’utiliser efficacement ces outils. Dans le même ordre d’idées, les progrès accomplis vers l’atteinte des objectifs de zéro émission nette ne doivent pas occulter le potentiel perturbateur des conflits géopolitiques pour les chaînes d’approvisionnement d’où viennent les produits essentiels à la transition énergétique.

Pour bâtir un avenir meilleur, le Canada doit non seulement aborder ces perturbations une à une, mais aussi tenir compte des échanges et des interdépendances entre elles. Cela requiert une réflexion systémique, une collaboration plus étroite et la volonté de penser de façon novatrice. Nous estimons que nous avons le mandat et le devoir d’amener des changements positifs pour le Canada. Le présent rapport vise à faire évoluer les perspectives des dirigeants de notre pays, en les incitant à examiner ces bouleversements tant isolément que sous l’angle de leurs interactions alors qu'ils dessinent collectivement un avenir prospère.

PERTURBATIONS MONDIALES

TÉLÉCHARGER LE RAPPORT

Une perturbation désigne un phénomène mondial récent dont l’incidence est importante pour le Canada.

  • La portée de ce phénomène est mondiale.
  • Ce phénomène a émergé, a substantiellement changé ou s’est intensifié depuis 2020.
  • Ses implications sont importantes, étendues et impérieuses pour le Canada :
    Ses implications sont suffisamment importantes pour influer considérablement sur le bien-être économique et sociétal à l’échelle nationale. Elles sont suffisamment étendues pour se faire sentir dans de multiples secteurs et régions. Elles sont suffisamment impérieuses pour nécessiter des interventions urgentes de la part des chefs d’entreprise et des décideurs.

Suivez-nous alors que nous examinons de près les chevauchements de ces perturbations...

Les perturbations, les catalyseurs, l’incidence, le chevauchement.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières mises à jour.

À l’intersection de l’incertitude géopolitique & la révolution de l’IA

L’INCERTITUDE

GÉOPOLITIQUE & LA RÉVOLUTION DE L’IA

Une conversation avec :

Jaimie Boyd, Associée, leader nationale, Gouvernement

Aisha Greene, Directrice nationale des ventes du Bureau de l'IA generative

L’intensification de la concurrence et de l’incertitude géopolitiques complique le paysage de l’IA, posant trois principaux défis pour le Canada. Les ressources stratégiques en IA, notamment les données, les logiciels et le matériel informatique, attisent les convoitises. La course à la gouvernance de l’IA s’ajoute aux motifs de rivalité, car les nations cherchent à faire œuvre pionnière dans la réglementation de l’univers numérique. De plus, l’évolution des risques associés à l’IA – soit la mésinformation, la désinformation et la malinformation (MDM) auxquelles se prête la technologie – menace la démocratie et la confiance envers les institutions au Canada et partout dans le monde.

INCIDENCE AU CANADA

RECOMMANDATIONS

Méfaits causés par la quête mondiale de la souveraineté de l'IA

  • Hisser le Canada au rang de leader de l’industrie mondiale des semi-conducteurs
  • Protéger la recherche en IA contre l’espionnage

Rattraper le retard dans la gouvernance de l’IA

  • Instaurer un modèle de gouvernance de l’IA et gagner en agilité

La mésinformation par l’IA mine la confiance et la démocratie

  • Lutter contre les méfaits de la mésinformation dans le processus électoral
POUR EN SAVOIR PLUS, CONSULTEZ NOTRE RAPPORT SUR LES PERTURBATIONS

À l’intersection de la transformation des talents & course à la neutralité carbone

À L’INTERSECTION

DE LA TRANSFORMATION DES TALENTS & LA COURSE À LA NEUTRALITÉ CARBONE

Une conversation avec :

Andrew Swart, Associé directeur, Énergie, ressources et produits industriels

Jodie Baker Calamai, Associée directrice nationale, Capital humain, Consultation

Le Canada a pris des engagements et effectué des investissements importants à l’égard de la transition vers la carboneutralité, mais notre capacité collective d’atteindre nos cibles est amoindrie par l'absence d’une stratégie exhaustive de préparation de la main-d'œuvre à une économie fondée sur l’énergie propre. Si rien n’est fait, la transition énergétique pourrait toucher inégalement les provinces et les territoires, les secteurs d’activité et les collectivités, c’est-à-dire que les suppressions d’emplois et le coût économique pourraient peser plus lourd dans certaines régions, par exemple.

INCIDENCE AU CANADA

RECOMMANDATIONS

Des travailleurs non outillés pour une économie carboneutre

  • Élaborer et mettre en œuvre une stratégie complète de compétences pour une économie carboneutre.
  • Rehausser l’attrait des métiers spécialisés auprès des talents

Les perspectives offertes par la carboneutralité ne sont pas uniformément réparties

  • Créer des possibilités pour assurer un accès équitable à des postes de pointe dans l’énergie propre
POUR EN SAVOIR PLUS, CONSULTEZ NOTRE RAPPORT SUR LES PERTURBATIONS

À l’intersection de la course à la neutralité carbone et l’incertitude géopolitique

3. À L’INTERSECTION

DE LA COURSE À LA NEUTRALITÉ CARBONE & L’INCERTITUDE GÉOPOLITIQUE

Une conversation avec :

Andrew Swart, Associé directeur, Énergie, ressources et produits industriels

Gavin McTavish, Conception stratégique et opérationnelle, Leader national

Comme la dynamique mondiale du pouvoir change, l’incertitude géopolitique influe de deux manières importantes sur la trajectoire du Canada vers la carboneutralité. La première est la compétitivité des secteurs de l’énergie traditionnels, en raison de l’incertitude entourant l’avenir de la demande mondiale de pétrole et de gaz. La seconde concerne les tensions commerciales et les ruptures des chaînes d’approvisionnement, qui menacent l’accès du Canada aux minéraux critiques pour les solutions carboneutres. Ces deux types de facteurs offrent pourtant, et simultanément, au Canada la possibilité de se tailler une place concurrentielle dans la chaîne de valeur des minéraux critiques.

INCIDENCE AU CANADA

RECOMMANDATIONS

Le secteur pétrogazier est en proie aux incertitudes mondiales

  • Réduire l’incertitude liée aux politiques et investir dans la décarbonation
  • Rehausser la compétitivité par des ajustements à la frontière pour le carbone

Possibilité d’approvisionnement en minéraux critiques

  • Agir plus vite et de manière plus responsable
  • Soutenir la concurrence dans toute la chaîne de valeur
  • Hisser le Canada au rang de leader mondial des minéraux critiques
POUR EN SAVOIR PLUS, CONSULTEZ NOTRE RAPPORT SUR LES PERTURBATIONS

Annexe

Approche de recherche

En vue du présent rapport, le Centre pour l’avenir du Canada de Deloitte a mené un sondage national auprès de 828 cadres et dirigeants, entre le 16 et le 30 juin 2023. Les résultats ont été pondérés en fonction des données démographiques de Statistique Canada, ventilées selon la taille des organisations et la région; la marge d’erreur est de plus ou moins 3,46 % et l’intervalle de confiance s’élève à 95 %.

De plus, nous avons animé une série de huit tables rondes et avons organisé un colloque phare réunissant des chefs de la direction et des administrateurs dans diverses régions canadiennes. Les discussions visaient à recueillir les points de vue de chefs d’entreprise au sujet des quatre perturbations mondiales étudiées dans ce rapport et de leur incidence au Canada.

Enfin, à l’automne 2023, nous avons présenté deux ateliers sur les facteurs de perturbation mondiaux avec des spécialistes de l’extérieur du Cabinet. Le premier a porté sur la révolution de l’IA et ses points d’intersection avec d’autres enjeux, tandis que le second a eu pour thème la course à la carboneutralité et ses points d’intersection. Ces ateliers nous ont permis de recueillir des informations approfondies sur les perturbations et de cerner les points d’intersection auxquels les dirigeants canadiens doivent prêter une attention particulière.

Points de vue de chefs d’entreprise du Canada

À l’occasion d’une série de tables rondes régionales et de notre colloque des chefs de la direction et des administrateurs, nous avons eu des dialogues structurés avec des leaders du pays afin d’explorer les thèmes de ce rapport. L’objectif était de comprendre les incidences des perturbations mondiales, de même que les choix stratégiques que les entreprises et les gouvernements doivent faire pour trouver une issue favorable.

Voici ce que nous avons entendu.



Qu’est-ce qui vous frappe le plus au sujet des perturbations mondiales et de leurs incidences sur le Canada?

  • Leur interdépendance : les décideurs doivent d’abord reconnaître que les perturbations mondiales sont un phénomène à plusieurs dimensions, puis ils doivent les comprendre et savoir composer avec elles pour pouvoir mener des actions efficaces et dans la bonne direction.
  • Leur complexité : on ne peut pas les analyser sans tenir compte de leur contexte, et notamment de la perte de confiance à l’égard des institutions, des changements démographiques, ainsi que des inégalités socioéconomiques. La mésinformation fait obstacle à la définition d’une vision commune.
  • La nécessité de se concerter : la dynamique de collaboration dans laquelle les entreprises et gouvernements s’étaient engagés pendant la pandémie de COVID-19 s’est passablement érodée. Pour arriver à manœuvrer adroitement dans un contexte mouvant, les dirigeants doivent traiter le rétablissement des relations comme une priorité.
  • Les risques : l’imminence des risques associés aux perturbations mondiales ne fait aucun doute. Par exemple, l’IA exacerbe les problèmes de mésinformation et les vulnérabilités cybernétiques. Le Canada doit avoir une expertise et un leadership forts en matière d’IA pour bien se tirer d’affaire et respecter les normes réglementaires internationales.

VOICI NOS LEADERS

MIKE JANCIK

Directeur de service,
Centre pour l’avenir du Canada

mjancik@deloitte.ca

MIKE NETHERCOTT

Associé, Positionnement sur le marché et
Centre pour l’avenir du Canada

ANTHONY VIEL

ANTHONY VIEL

Associé directeur
général et chef de la direction

anviel@deloitte.ca