Expertise

Le chemin vers l’innovation commence par un petit pas : 

Repenser la fonction d’audit interne

Notre ère est marquée par les changements exponentiels; les risques évoluent plus vite que jamais et cette évolution est imprévisible et non linéaire. Dans un tel contexte, plusieurs approches traditionnelles de la fonction d’audit interne deviennent rapidement obsolètes. Les parties prenantes s’attendent de plus en plus à ce que l’audit interne délaisse ses méthodes réactives axées sur l’étude du passé. Car, pour demeurer pertinentes, les équipes d’audit interne doivent continuellement rechercher de nouvelles façons d’aider leurs organisations à être proactives et à se préparer à parer aux futurs risques.

Ce passage d’historien à devin exigera de la fonction d’audit interne un nouvel engagement envers l’innovation. Dans une certaine mesure, cette innovation découlera du recours à des outils comme l’analytique, les technologies cognitives et l’automatisation des processus robotisés. Mais cet exercice ne devrait pas nécessairement déséquilibrer le budget. Au contraire, l’innovation devrait contribuer à améliorer l’efficience du processus d’audit tout en permettant à la fonction d’audit interne d’offrir de meilleures perspectives. En fait, selon le plus récent sondage de Deloitte à l’échelle mondiale, L’impératif de l’innovation : tracer la voie de l’audit interne pour une plus grande influence (en anglais seulement), même si les répondants s’attendent à accroître l’investissement de leur fonction d’audit interne dans l’innovation, près de la moitié d’entre eux indique que leur budget d’investissement plafonne à
250 000 $.

Que vous ayez l’intention d’y investir de grandes ou de petites sommes, la technologie seule ne peut suffire à tirer une valeur réelle de l’innovation. Pour y arriver, il faut favoriser l’adoption d’une mentalité collective ouverte au changement, à l’expérimentation et même à l’échec audacieux. Ce type d’engagement constitue indéniablement un défi, mais le jeu en vaut la chandelle. Une mentalité novatrice en matière d’audit interne peut mener à un accroissement de la valeur du travail de l’audit interne, au resserrement des relations avec les parties prenantes, à une satisfaction accrue des auditeurs et à l’établissement d’une mission plus claire pour la fonction. C’est également un élément que toutes les organisations — peu importe leur taille ou leur budget — peuvent commencer à mettre au point aujourd’hui, simplement en apportant certains petits changements simples.

Une nouvelle approche

Les leaders avant-gardistes de l’audit interne devraient chercher des solutions au-delà des activités de certification traditionnelles pour y intégrer une mentalité plus axée sur les services-conseils qui vise à comprendre les divers besoins et objectifs des parties prenantes de la fonction et à découvrir de façon collaborative des moyens nouveaux et novateurs d’aider l’organisation à atteindre ses objectifs tout en gérant les risques. Même si pour y arriver, il faut repenser le rôle de l’audit interne, il n’est pas nécessaire de réinventer tous les aspects des processus de planification, d’exécution et de présentation d’information relative à l’audit interne. Il s’agit plutôt de favoriser la mise en œuvre de petits changements simples qui contribueront à l’amélioration des activités d’audit actuelles, à établir de meilleures méthodes de travail, à renforcer les relations avec les parties prenantes et à offrir des perspectives plus précises au moment opportun, de façon à permettre à l’organisation de repérer et de gérer les risques, qu’ils soient actuels ou émergents.

Il existe d’innombrables moyens de créer une culture d’audit interne plus novatrice. Les fonctions d’audit interne les plus efficaces prennent les moyens suivants :

  • Poser les bonnes questions. Le fait de poser des questions qui inciteront les membres de votre équipe à défier le statu quo et à créer des occasions d’innovation est un bon moyen de commencer à changer la mentalité. Voici quelques questions à poser : quels moyens prenons-nous pour revoir nos méthodes de travail? Existe-t-il de meilleurs moyens d’y arriver? Actuellement, comment évaluons-nous notre rendement? Cherchons-nous à connaître le point de vue de parties prenantes internes et externes? Avons-nous les moyens de contribuer à provoquer un changement au sein de l’organisation?
  • Procéder à un remue-méninges. Avant d’effectuer le lancement d’un nouveau projet, prenez une heure ou deux pour procéder à un remue-méninges en équipe pour trouver des moyens d’aborder le projet auxquels vous n’aviez jamais pensé.
  • Lancer des prototypes. Une fois que vous avez choisi la meilleure idée en matière de méthode ou de processus, mettez-la à l’épreuve à petite échelle et de façon contrôlée – au sein d’une petite équipe, par exemple – pour évaluer si elle peut être adoptée à plus grande échelle. N’ayez pas peur de l’échec.
  • Former des groupes d’études. L’un des meilleurs moyens de voir l’organisation – ou la fonction d’audit interne – sous un angle nouveau consiste à favoriser une collaboration non traditionnelle. Par exemple, envisagez une réunion avec d’autres professionnels, au sein de votre organisation ou de la collectivité, pour échanger des idées, obtenir de nouveaux points de vue, découvrir des faits nouveaux au sujet de technologies émergentes ou discuter de différentes façons de travailler.
  • Organiser des défis en matière de génération d’idées. De tels défis consistent à réunir un service complet pour résoudre un problème commun, ou pour faire avancer des idées. Ce type d’activités est idéal pour encourager les gens à défier le statu quo, à explorer de nouvelles méthodes de travail et, à l’occasion, à trouver des solutions à des problèmes pressants que connaissent les parties prenantes.
  • Mettre l’innovation au premier plan. L’innovation engendre l’innovation. Dans cette optique, vous pourriez envisager de réserver du temps, lors de vos séances de discussion ou de vos réunions d’équipe, pour discuter de ce que signifie l’innovation pour votre entreprise, et donner des exemples de la façon dont des collègues ou services font les choses différemment.
  • Susciter la participation de différentes parties prenantes. Avant d’entamer un projet d’audit interne, pensez à inclure différentes parties prenantes dans l’étendue de la mission. Vous pourriez même inviter une partie prenante externe à participer au projet. Ce faisant, vous renforcerez l’engagement de la partie prenante en l’aidant à comprendre le processus d’audit et à mieux identifier les risques et les enjeux liés à ses activités, tout en favorisant une plus grande collaboration.

Créer une culture d’« échec rapide »

Quelles que soient les étapes que vous intégrez à votre fonction, vous devez comprendre que l’innovation ne réalise son plein potentiel que grâce à l’expérimentation — ce qui signifie que vous devrez parfois essuyer des échecs. Les membres de la haute direction doivent non seulement reconnaître ce fait, mais doivent également prendre les mesures qui s’imposent pour créer une culture au sein de laquelle les employés se sentent à l’aise de prendre des risques et savent qu’en cas d’échec, ils n’auront qu’à cerner les leçons tirées et continuer d’essayer.

Dans le même ordre d’idées, chaque investissement dans l’innovation devrait être présenté comme une expérience — ce qui signifie que vous devez déterminer les indicateurs de rendement clés qui vous permettront de mesurer les résultats avec exactitude. À mesure que des mesures novatrices sont mises en œuvre, vous serez capable de déterminer facilement s’il s’agit d’investissements fructueux et d’une voie dans laquelle poursuivre, ou si le moment est venu de déclarer un échec rapide.

La première étape

Même si l’investissement dans l’innovation est essentiel à l’avenir de la fonction d’audit interne, vous n’avez pas à limiter votre investissement à l’adoption de nouvelles technologies pour avoir une incidence positive sur votre organisation. En prenant des moyens de revoir la mentalité de votre fonction d’audit interne et en favorisant la pensée novatrice, vous pouvez transformer drastiquement la qualité du travail d’audit interne, augmenter la valeur livrée, renforcer les relations avec les parties prenantes et aider votre organisation à mieux gérer les risques et à y réagir.

Pour en savoir plus sur la façon d’intégrer l’innovation à votre fonction d’audit interne, téléchargez L’impératif de l’innovation : tracer la voie de l’audit interne pour une plus grande influence (en anglais seulement).

Did you find this useful?