football money

Etudes et publications

Deloitte Football Money League 2016

Top of the table

Janvier 2016

Nous avons le plaisir de vous présenter la 19ème édition de la Deloitte Football Money League, dans laquelle nous faisons le point sur les clubs les plus riches du sport le plus populaire au monde.

En savoir plus

Publiée huit mois à peine après la fin de la saison 2014/15, le rapport Money League constitue le comparatif le plus récent et le plus fiable des performances financières des clubs.

Le chiffre d’affaires combiné des 20 premiers clubs de la Money League a augmenté de 8 %, atteignant ainsi un nouveau record de 6,6 milliards d’euros. Pour la première fois, les trois meilleurs clubs de la Football Money League ont tous dépassé le seuil de 500 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Duo espagnol en tête du classement

Le Real Madrid est en tête de la Deloitte Football Money League pour la onzième année consécutive, avec 577 millions d’euros de revenus générés au cours de la saison 2014-2015. Avec une hausse de 22,7 millions d’euros par rapport à la saison précédente, les recettes commerciales ont été le principal moteur de cette croissance. Les revenus générés pour une journée de match (Matchday) ont également augmenté de 9,1 millions d’euros. Le projet de restructuration du Santiago Bernabéu permettra de maintenir la croissance des revenus Matchday au cours des prochaines années.

Les résultats sur le terrain du FC Barcelone au cours de la saison 2014-2015 se sont traduits par un succès financier. Les champions d’Europe ont accédé à la deuxième place au détriment de Manchester United, avec une croissance des revenus dans tous les secteurs.

Manchester United attendu en tête de la Money League l’an prochain

Manchester United, bien qu’étant descendu à la troisième place, reste le club qui dégage le chiffre d’affaires le plus important de Premier League, soit 519,5 millions d’euros. Le fait que Manchester United reste dans le top 3 de la Money League démontre la force sous-jacente de modèle d’affaires du club. Le retour à la Ligue des Champions, ainsi que le début d’un certain nombre de partenariats commerciaux importants, ne feront que renforcer l’entreprise en 2015-2016. En ce sens, il ne serait pas surprenant de voir, l’an prochain, United arriver en tête de la Money League pour la première fois en douze ans, le club prévoyant des revenus de l’ordre de 650 millions d’euros.

La hausse de 10 % de la livre sterling face à l’euro a aidé les clubs anglais. Un nombre record de neuf clubs de Premier League sont ainsi classés au top 20 cette année, soit un de plus que dans l’édition précédente. Les clubs de Premier League dominent désormais le top 30, 17 d’entre eux ayant joué en Premier League lors de la saison 2014-2015.

Deloitte Football Money League 2016

Infographie 2016

Présentation SlideShare 2016

Editions précédentes

Pour les éditions précédentes (jusqu’à 2006), cliquez sur les liens ci-après

Cela vous a-t-il été utile ?