birds flying

Article

The Deloitte Consumer Products M&A Survey

Etes-vous sur la bonne voie?

Il s’agit de la septième enquête semestrielle menée auprès des CEO, CFO, directeurs des fusions-acquisitions et investisseurs du secteur des biens de consommation en Europe.

Le rapport analyse les grandes tendances caractérisant l’activité des fusions et acquisitions dans le secteur des biens de consommation en Europe, et dévoile notre point de vue sur les activités de fusions et acquisitions et les perspectives commerciales pour les 12 prochains mois.

En savoir plus

Ce rapport montre qu’en dépit de la persistance du risque de choc économique, un certain nombre d’indicateurs suggère que les niveaux de transactions s’orientent désormais dans la bonne direction. 

Points-clés:

  • L’optimisme est à son plus haut niveau: 70 % des sondés sont optimistes quant aux perspectives financières des entreprises de biens de consommation au cours des 12 prochains mois (contre seulement 56 % il y a six mois).
  • Objectif de croissance: les stratégies de croissance semblent revenir à l’ordre du jour des conseils d’administration, l’expansion à l’international et la croissance des catégories adjacentes étant vues comme les principaux facteurs d'activité de fusions et aquisitions. Si l’engagement client reste un enjeu crucial, le renforcement des investissements dans les nouveaux canaux et le marketing font aussi partie des priorités.
  • Les réserves de trésorerie commencent à stimuler le niveau de transactions: les 30 premières entreprises britanniques de biens de consommation cotées en bourse détiennent environ 11,1 Md£ de réserves de trésorerie, un montant qui n’est pas étranger aux derniers grands investissements réalisés par plusieurs poids lourds du secteur.
  • Les écarts de prix anticipés continuent à bloquer de potentielles transactions: même si les choses semblent évoluer dans le bon sens, certaines barrières demeurent, un tiers des sondés soulignant le fait que les écarts de prix anticipés entre acheteurs et vendeurs forment le principal obstacle à l’accroissement de l’activité fusions-acquisitions. Les incertitudes économiques et la prudence des actionnaires et des administrateurs constituent d’autres freins.
The Deloitte Consumer Products M&A Survey Winter 2014
Cela vous a-t-il été utile ?