Résultats de la 20ème édition du Deloitte CFO Survey

Dans la presse

Les directeurs financiers suisses optimistes malgré des risques croissants

Résultats de la 20ème édition du Deloitte CFO Survey

Zurich, le 27 juillet 2014 - Trois CFO sur quatre prévoient une conjoncture favorable en Suisse pour les douze prochains mois. 81% des directeurs financiers s’attendent à une hausse du chiffre d’affaires et 41% d’entre eux tablent sur une progression des marges d’exploitation. La propension au risque reste elle aussi élevée. Les risques géopolitiques et la crainte d’un renforcement de la réglementation en Suisse assombrissent cependant ce scénario optimiste. Ces résultats sont tirés de l’édition du deuxième trimestre 2014 du Deloitte CFO Survey.

Contact:

Marisa Steiner
PR & Communications
+41 58 279 73 08
masteiner@deloitte.ch

« L’optimisme économique des directeurs financiers suisses demeure intact », déclare Michael Grampp, Chief Economist chez Deloitte en Suisse. « Le redressement de l’économie aux USA et au Royaume-Uni ainsi que la reprise dans la zone euro continuent de soutenir les exportations. Parallèlement, le niveau historiquement bas des taux d’intérêt crée un environnement financier très favorable. ».

Pour ce dernier sondage réalisé par Deloitte, 120 directeurs financiers ont évalué une série de problématiques économiques et opérationnelles. Actuellement, 75% des CFO interrogés se montrent confiants quant aux perspectives de l’économie suisse. Les chiffres d’affaires se sont stabilisés à un niveau élevé et les marges continuent également de s’améliorer. 

Deloitte CFO Survey - Un optimisme persistant en dépit de risques croissants

Les directeurs financiers prêts à prendre des risques

La propension au risque des entreprises suisses constitue aussi un signe encourageant. Actuellement, 43% des CFO estiment que le moment est idéal pour prendre davantage de risques avec leur bilan. A cet égard, il apparaît que les grandes entreprises actives à l’international sont de plus en plus disposées à prendre des risques et à profiter de possibilités d’expansion. En effet, ces entreprises sont les mieux positionnées pour bénéficier de la croissance économique escomptée sur les marchés étrangers.

Réglementations et tensions géopolitiques, sources de préoccupation majeures

Les risques politiques inquiètent cependant les directeurs financiers. Ainsi, 59% des CFO estiment que le renforcement de la réglementation en Suisse constitue un risque. Pour la première fois, les directeurs financiers ont été invités à donner leur point de vue sur la situation géopolitique. Plus de la moitié d’entre eux (54%) considère que les tensions actuelles dans plusieurs régions du monde présentent un risque non négligeable. Pour les entreprises tournées vers l’international, ce risque occupe même le premier rang (72%), suivi par le fléchissement de la demande extérieure (61%). La force du franc suisse joue, en revanche, un rôle marginal depuis ces six derniers trimestres, et ce à la fois pour les entreprises nationales et internationales.

Michael Grampp souligne à ce sujet : « La perception des risques externes diffère considérablement en fonction de la taille de l’entreprise et de la portée internationale de ses activités. Il existe toutefois un consensus en ce qui concerne les risques internes à l’entreprise. Ici, l’accent est clairement mis sur la hausse des coûts salariaux et des coûts de revient. ».

Environnement de financement intact

Les directeurs financiers évaluent positivement les conditions de crédit en Suisse. Une majorité de 61% considère que les crédits sont aisément accessibles et 63% des CFO jugent le coût du crédit comme bas. Le faible niveau des taux d’intérêt reste donc un important soutien pour les entreprises suisses.  

A propos du Deloitte CFO Survey

Chaque trimestre, Deloitte effectue une enquête auprès des Chief Financial Officers (CFO) et des directeurs financiers de grandes entreprises basées en Suisse. 120 CFO
ont participé à ce 20ème sondage, réalisé à la fin du premier trimestre 2014. Environ 30% des directeurs financiers interrogés représentent des sociétés cotées, 70% sont des directeurs financiers d’entreprises privées représentant tous les principaux secteurs de l’économie suisse. Le Deloitte CFO Survey est une publication unique en son genre en Suisse. Elle est également réalisée dans 20 autres pays par Deloitte DTTL.

Deloitte en Suisse

Deloitte compte parmi les principales sociétés suisses fournissant des services professionnels dans les domaines de l’audit, de la fiscalité, du conseil et du Corporate Finance. Avec près de 1’100 collaborateurs répartis dans les villes de Bâle, Berne, Genève, Lausanne, Lugano et Zurich (siège), Deloitte propose ses services à des entreprises et des institutions de toutes formes juridiques et de toutes tailles, et opérant dans tous les secteurs d’activité. Deloitte SA est une filiale de Deloitte LLP, qui est la société britannique affiliée de Deloitte Touche Tohmatsu Limited (DTTL). Les sociétés affiliées de DTTL sont représentées dans plus de 150 pays avec environ 200’000 collaborateurs.

Note aux rédacteurs

Dans le présent communiqué de presse la désignation Deloitte fait référence à Deloitte SA, une filiale de Deloitte LLP, qui est la société britannique affiliée de Deloitte Touche Tohmatsu Limited (’DTTL’). DTTL est une «UK private company limited by guarantee» (une société à responsabilité limitée de droit britannique), dont les sociétés affiliées constituent des entités juridiques indépendantes et séparées. Pour une description détaillée de la structure juridique de DTTL et de ses sociétés affiliées, veuillez consulter le site www.deloitte.com/ch/about.

Deloitte LLP et ses filiales font partie des leaders dans le domaine de l’audit, de la fiscalité, du conseil et des fusions-acquisitions avec plus de 12’600 collaborateurs de premier plan au Royaume-Uni et en Suisse. Reconnu comme employeur de choix grâce à ses programmes novateurs en matière de ressources humaines, Deloitte LLP recherche l’excellence pour ses clients et ses interlocuteurs.

Deloitte SA est reconnue comme société d’audit agréée par l’Autorité fédérale de surveillance en matière de révision (ASR) et par l’autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA).

L’information contenue dans le présent communiqué est correcte au moment de sa distribution à la presse.
 

Cela vous a-t-il été utile ?