Tendances

Banking disrupted

Les cinq menaces pesant sur le modèle bancaire européen traditionnel - et une feuille de route pour l’avenir

Confrontées aux défis de la crise financière et au durcissement réglementaire, les banques de détail voient s’éloigner la menace du « client dé-bancarisé ». En revanche, comme nous le soulignons dans notre nouveau rapport, leurs avantages compétitifs clés ayant tendance à s’éroder, elles n’échapperont pas à certains choix douloureux si elles veulent rester compétitives dans l’âge numérique.

Certes, les banques de détail européennes peuvent se rassurer : elles ont repoussé avec succès la première vague des acteurs Internet partis à la conquête de leur marché. Mais à présent, non seulement les concurrents non-bancaires sont nettement plus puissants que ceux du Web 1.0, mais les attentes de la clientèle ont évolué.

Aujourd’hui, les clients sont habitués à s’engager directement et immédiatement avec les commerçants et attendent de leur part qu’ils anticipent leurs besoins en proposant une gamme adaptée de produits et de services. Cette réactivité, ils souhaitent la retrouver chez leur établissement bancaire.
Or les principaux avantages compétitifs employés jusqu’ici par les banques pour désarmer les nouveaux entrants sont désormais considérablement affaiblis :

  • L’accès oligopolistique à un financement bon marché via les comptes courants est menacé.
  • Les nouvelles formes de concurrence basées sur la technologie, d’une part, l’agenda réglementaire, d’autre part, restreignent l’accès privilégié des banques aux clients et leur capacité à pratiquer des subventions croisées entre produits d’appel grâce à des ventes croisées à forte marge et à la tarification existante.
Banking disrupted

Le défi des banques européennes, ce n’est pas qu’un nouvel entrant ou qu’un nouveau modèle s’impose pour dominer leur marché : le risque, c’est que l’action conjointe des assaillants dans l’écosystème bancaire n’érode progressivement leurs principaux avantages compétitifs pour se solder par une forte contraction du secteur bancaire.

La compréhension et l’anticipation de ces menaces sont donc incontournables pour assurer à long terme la rentabilité de la banque de détail. Quelles sont ces menaces, et que faire pour les prévenir ?

  • L’expansion du marché boursier
  • Les nouveaux entrants et les nouvelles règles
  • Les agrégateurs indépendants
  • La réinvention des catégories de services par la technologie (la révolution FinTech)
  • Le risque de voir les géants de la technologie entrer en lice

Une feuille de route pour l’avenir

Que faire dans ces conditions ? Pour éviter de se retrouver piégé au moment où le sentiment du marché bascule en faveur de modèles économiques mieux adaptés à ce nouvel ordre, Deloitte estime que les banques doivent entreprendre dès maintenant une transformation radicale, et pour cela :

  • Donner la priorité au développement de capacités spécifiques sur les marchés où elles peuvent conserver un avantage compétitif durable tout au long du cycle.
  • Résister à la tentation d’un supplément de coûts fixes au sommet du cycle de crédit pour des produits tels que les prêts immobiliers de courtiers et l’immobilier commercial, pour lesquels la rentabilité connaît des hauts et des bas.
  • Utiliser l’analytique pour exploiter la mine de données sur la clientèle et s’adapter à l’expérience client réactive fournie par les autres industries.

Banking disrupted
Cela vous a-t-il été utile ?