coins in jars

Analyse

2015 Embedded Value Results Overview

Zoom sur la Suisse

En se focalisant sur la Suisse, l’équipe de services Insurance Transformation de Deloitte a créé un rapport analysant les publications annuelles consacrées par les grands assureurs européens au thème de l’embedded value (EV). Les sept groupes d’assurance les plus actifs sur le terrain de l’assurance-vie directe en Suisse (Allianz, AXA, Baloise, Generali, Helvetia, Swiss Life et Zurich) ont ainsi été retenus pour en analyser les résultats, les méthodologies, les hypothèses et les informations de l’année 2015 et mettre en évidence les points de convergence et de divergence.

En savoir plus

Suite à l’entrée en vigueur de la directive Solvabilité II en Janvier 2016 dans l’Espace Economique Européen (EEE), nous notons un changement considérable autant dans les méthodologies que les informations divulguées entre les publications EV de 2014 et 2015. Quatre des sept entreprises ont en effet modifié leurs méthodologies en ce qui concerne le taux de référence et le capital requis afin de s’aligner avec les exigences de Solvabilité II. Le précurseur de notre échantillon, l’assurance Allianz, a même appliqué une valorisation totale du bilan à sa valeur du marché. En revanche, Swiss Life et Zurich continuent à publier leurs résultats d’EV selon la méthodologie recommandée par le Forum des CFO d’Octobre 2009 (équivalent aux exigences du QIS5) et Helvetia applique l’approche traditionnelle de l’EV.

L’image est floue pour 2015 pour la plupart des assurances avec une EV ayant varié de -6% à +8% entre 2014 et 2015. Cela est principalement dû aux taux d’intérêts moins élevés que prévu en Suisse et aux USA, menant à des variances économiques négatives, mais aussi au changement de méthodologie avec l’application des exigences réglementaires de Solvabilité II. Toutes les assurances étudiées ont publié une valeur des affaires nouvelles positive mais en décroissance en comparaison avec les chiffres de l’année dernière, indiquant des marges en diminution.

Le rapport présente les résultats de notre analyse, basée uniquement sur les informations mises à disposition du public dans les rapports EV et les états financiers des entreprises. Bien que nous ayons cherché à dresser un maximum de comparaisons pertinentes, nous aimerions souligner que les rapports EV des assurances étudiés ont considérablement changé pour la clôture de 2015, et plus particulièrement pour AXA et Allianz. Le fait que les assureurs recourent à des approches distinctes et communiquent des informations de nature différente explique l’indisponibilité de certaines informations pour une partie des entreprises. Nous avons également supposé que le lecteur maîtrisait le concept d’EV.

Télécharger le rapport en anglais
Cela vous a-t-il été utile ?