Points de vue

Goals of Solvency II and Insurance IFRS

Définir un seul et même cadre réglementaire à l’intérieur de l’UE

Objectifs de Solvabilité II : définir un seul et même cadre réglementaire à l’intérieur de l’UE pour protéger les titulaires de police d’assurance grâce à des normes de gestion de capitaux adéquates et des normes de gestion des risques cohérentes

Objectifs des normes IFRS dédiées au secteur de l’assurance : délimiter dans l’ensemble des pays soumis aux normes IFRS un seul et même cadre de reporting financier aidant ainsi les investisseurs en mettant à leur disposition des états financiers transparents et comparables

Elargir les opportunités
L’évolution substantielle des exigences de reporting financier des assureurs leur donne l’opportunité de transformer les rapports de gestion servant à diriger l'entreprise. Saisir cette opportunité simultanément à la transformation des fonctions Actuariat et Finance, au même titre que l’application d’un nouveau « language de reporting » dans l’ensemble des autres fonctions et divisions, doteraient les entreprises d’une agilité décisionnelle accrue ainsi que d’une meilleure réactivité aux opportunités et aux menaces. Relever les défis du changement imposé par Solvabilité II et par les normes IFRS de manière holistique pourra donner aux entreprises un grand avantage concurrentiel.

Renforcer les synergies
Les synergies tirées de la mise en œuvre coordonnée des normes IFRS dédiées au secteur de l’assurance et de Solvabilité II se traduisent par la minimisation des efforts de reconversion des données, des systèmes et des processus ; la réduction des coûts et l’amélioration de l’efficacité des fonctions Actuariat et Finance ; la préparation aux exigences des nouvelles normes IFRS dédiées au secteur de l’assurance ; l’abaissement des coûts de gestion des données et de modélisation : l’amélioration des relations avec les investisseurs.

Garantir la réussite
Une planification rigoureuse pour réaliser ces synergies est essentielle afin d’assurer le succès de la mise en œuvre des deux régimes et, tout au moins, de bâtir un cadre qui, englobant à la fois l’information financière et la gestion des risques d’entreprise, soit capable de garantir une parfaite conformité aux nouvelles exigences de manière durable et rentable.

Dans certains cas, les attentes des investisseurs peuvent subitement devenir un problème pour les assureurs : on comprend alors pourquoi une bonne préparation permet d’acquérir un avantage concurrentiel. A titre d’exemple, dès la publication des résultats de Solvabilité II, les investisseurs seront probablement en mesure d’en déduire des informations sur les nouvelles normes IFRS en ajustant eux-mêmes les chiffres de Solvabilité II.

L’élaboration d’une stratégie favorisant l’assimilation précoce des exigences relatives aux normes IFRS dédiées au secteur de l’assurance est d’ailleurs possible compte tenu des délais impartis. Les assureurs peuvent donc prévoir de procurer aux investisseurs les résultats de Solvabilité II et des normes IFRS en même temps afin de respecter la nouvelle présentation des bénéfices et des capitaux.

Aussi intéressant que soit cet exercice, il n’en requiert pas moins une planification rigoureuse et anticipée : la définition de la feuille de route garantissant la mise en œuvre complète des nouvelles normes est donc un chantier auquel les assureurs doivent s’atteler sans plus tarder.

Cela vous a-t-il été utile ?

Sujets connexes