Article

Le Deloitte International Wealth Management Centre Ranking 2018

Le périple de la création de valeur

La troisième édition du classement des centres de gestion de fortune de Deloitte se penche sur la compétitivité des centres de gestion de fortune privé internationaux et analyse leur volume de marché, leur performance en termes de croissance, leur rentabilité et leur efficacité. Cette étude a été réalisée à partir de données collectées grâce à des sondages effectués au cours des dernières années. Si les difficultés rencontrées par les centres de gestion de fortune internationaux ont augmenté, les plus grands centres ont pour la plupart relevé le défi et ont devancé les autres.

A propos du rapport

L’étude se concentre sur les centres de gestion efficace de fortune des centres. L’édition 2018 présente les résultats obtenus en Suisse, à Singapour, à Hong Kong, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, aux Emirats arabes unis, au Luxembourg, au Bahreïn, au Panama et aux Caraïbes

L’outil ci-dessous montre le classement des centres de gestion de fortune selon la compétitivité, la taille et la performance.

The Deloitte International Wealth Management Centre Ranking 2018

Points-clés de l’étude

De nouveaux défis

L’environnement économique dans lequel les centres de gestion de fortune internationaux évoluent est de plus en plus difficile. Parmi les priorités, la compétitivité a davantage cédé la place aux capacités des fournisseurs et à la maturité numérique. Entre 2010 et 2017, le volume de marché international et les nouveaux actifs nets ont diminué dans les plus grands centres. La compétitivité des coûts demeure un défi permanent.

Les centres leaders

Les centres leaders relèvent le plus souvent le défi. Les capacités numériques se sont améliorées et les centres les plus compétitifs définissent les normes en matière de capacité des fournisseurs.

Le Panama et les Caraïbes: Centre le plus en difficulté

La Suisse a perdu une partie de son volume de marché international, mais elle reste le plus grand centre. Le volume de marché international est globalement négatif, principalement à cause du Panama et des Caraïbes. Les meilleurs centres se démarquent clairement des autres. Les centres les moins bien placés parmi les neuf, notamment le Panama et les Caraïbes, figurent au bas du tableau à presque tous les niveaux. Hong Kong fait quelque peu exception à la règle : le centre est en tête en termes de nouveaux actifs nets, son volume de marché international est en hausse et il affiche les meilleures performances en termes de compétitivité. Néanmoins, son ratio coûts/revenus augmente de telle sorte qu’en définitive sa croissance est coûteuse.

 

Survolez l’outil ci-dessous afin de découvrir la compétitivité de chaque centre, la taille ainsi que la performance.

Fragment 2 Qu’en est-il de la Suisse ?

  • Bien que le centre suisse soit le seul parmi les quatre premiers à avoir perdu une partie de son volume de marché international (-5,2% entre 2015 et 2017, selon les estimations), il reste le plus grand avec 1 840 milliards USD de volume de marché international.
  • Les caractéristiques concurrentielles du centre sont équilibrées, ce qui lui a permis de surpasser ses concurrents internationaux en augmentant sa marge bénéficiaire de 18,2% entre 2015 et 2017, selon les estimations.
  • Un bémol toutefois : les banques privées suisses peinent à attirer de nouveaux actifs et à optimiser leur modèle d’entreprise traditionnel en investissant dans l’innovation et l’amélioration de l’expérience client.

Appel à l’action

  • Identifier une stratégie de différenciation qui apportera une nette valeur ajoutée aux segments ciblés d’une clientèle internationale et qui permettra d'améliorer l'expérience client ainsi que la performance de l'entreprise.
  • Changer d'état d'esprit pour pouvoir repenser et innover le modèle d’entreprise, en réponse à l’évolution des préférences des clients et à la concurrence croissante des acteurs nationaux.
  • Attirer des employés avec les compétences requises (langue, conformité, connaissance des besoins et préférences locales), garantir l'accès à des marchés efficaces et construire des écosystèmes avec d'autres fournisseurs de services financiers.
  • Promouvoir davantage l'accès aux marchés internationaux de gestion de fortune en favorisant le libre-échange des services et en démontrant la pertinence de la réglementation.

Abonnez-vous au Banking Blog Deloitte et apprenez-en plus sur des sujets bancaires importants tels que l’innovation.

Cela vous a-t-il été utile ?