Étude Deloitte 2022 sur l’activité M&A des PME suisses

L'activité M&A des PME suisses rebondit en 2021 et atteint un nombre record de transactions

L'activité M&A des PME suisses bat tous les records en 2021 - regain de confiance dans le marché

Tandis qu’en 2020 l’activité M&A a été freinée par l’épidémie de COVID-19, en 2021 le marché mondial a connu un net rebond de l’activité et a atteint des niveaux record, tiré par un effet de rattrapage dû à la création d’un backlog de transactions en 2020 et une croissance dynamique de l’économie mondiale. En conséquence, le marché M&A mondial a atteint un sommet historique, dépassant pour la première fois la barre des 5’000 milliards de dollars et enregistrant ainsi un bond de +64% en termes de valeur par rapport à 2020 (et de +24% en nombre de transactions). Le marché suisse a connu le même scénario, avec une hausse sensible du nombre de transactions (233, soit +25% par rapport à 2020) impliquant les PME suisses à titre d’acheteuses ou cibles.

Cette tendance à la hausse se reflète dans la dernière enquête de Deloitte menée auprès des CFO, publiée en automne 2021, dans laquelle les responsables financiers suisses estiment que la reprise économique du pays est sur la bonne voie : en effet, 83% d’entre eux jugent positives les perspectives économiques générales pour les douze prochains mois, soit la troisième meilleure note attribuée depuis la première édition de l’enquête de Deloitte auprès des CFO, publiée en 2009. Les attentes concernant la plupart des indicateurs d’entreprise se sont également améliorées, 69% des responsables financiers jugeant positives les perspectives financières de leur propre entreprise pour les douze prochains mois. 60% d’entre eux ont déclaré que les chiffres d’affaires avaient au moins renoué avec les niveaux d’avant la crise et 72% tablent sur une hausse des ventes au cours des douze prochains mois, en prévoyant toutefois une baisse des marges d’exploitation.

La reprise devrait s’accélérer en 2022 et nous prévoyons une activité M&A soutenue

Les niveaux record de l’activité 2021 et de la confiance des entreprises suisses – eu égard au contexte de la pandémie – sont autant de signaux encourageants pour les perspectives économiques et la vigueur actuelle du marché M&A. La reprise devrait s’accélérer en 2022 et nous prévoyons une activité M&A soutenue. Ce dynamisme est néanmoins menacé par un risque d’émergence de nouveaux variants du coronavirus (comme ce fut le cas fin 2021) et par une hausse des taux d’intérêt des banques centrales.

Points clés

Evolution des nombres de transactions depuis 2013

L’activité M&A impliquant des PME suisses a également atteint des niveaux record en 2021, avec 233 transactions – un bond de 24,6% par rapport à 2020 et des volumes supérieurs à ceux d’avant la pandémie (196 transactions en 2019)

Transactions en Suisse

Les PME suisses sont très convoitées à la fois par les investisseurs locaux et par les investisseurs internationaux. Le volume des transactions a enregistré une hausse de 23% par rapport à 2020 pour s’établir à un niveau quasi historique de 173 acquisitions

Transactions Outbound

Le nombre de transactions a rebondi pour s’installer à des niveaux historiquement élevés, avec 60 transactions enregistrées (+30% par rapport à 2020)

Private equity – Activité record

L’activité M&A (ventes et acquisitions) impliquant des fonds de private equity a battu des records historiques avec 94 transactions en 2021 (en hausse de 13% par rapport à 2020), soit 40% de l’ensemble des opérations

Perspectives 2022

Tant au niveau mondial qu’en Suisse, l’année 2021 restera dans l’histoire comme une année record pour les opérations de fusions et acquisitions, accompagnée d’un net rebond par rapport à 2020. Le flux de transactions ne montre aucun signe de ralentissement ; dynamisée par la perspective d’une forte croissance économique, l’activité des transactions pourrait se poursuivre au même rythme en 2022, voire à un rythme accru. L’abondance de capitaux, les financements bon marché et les valorisations très élevées sont autant de facteurs qui devraient booster les transactions. Les secteurs des TMT et de la santé, qui ont mené la danse en 2021, sont des secteurs à surveiller en 2022 car ils continuent de surfer sur la vague des nouvelles technologies alimentée par la pandémie. Les valorisations ont atteint des sommets historiques en 2021 et pourraient persister à des niveaux élevés, soutenus par une forte concurrence autour des actifs de qualité.

La flambée du variant Omicron met toutefois en lumière la fragilité de la reprise mondiale, et des vents contraires, insufflés par la menace inflationniste et des hausses de taux d’intérêt – si elles devaient se produire – pourraient tempérer les transactions tant sur le front des vendeurs que des acheteurs. Cependant, une hausse des taux d’intérêt pourrait ne pas suffire à elle seule à stopper l’appétit pour les fusions et acquisitions, mais l’impact sur les valorisations des entreprises pourrait être conséquent. Le scénario reste également suspendu à la situation sanitaire mondiale et au maintien des restrictions gouvernementales qui pèsent sur la société et sur l’économie, tant elles auront un impact déterminant sur la conclusion de transactions au niveau local comme au niveau mondial. L’intensité du marché des fusions et acquisitions pourrait également dépendre des interventions des gouvernements et des banques centrales visant à soutenir respectivement l’économie et les marchés des capitaux, ainsi que des risques géopolitiques tangibles dans certaines régions du globe.

Télécharger le rapport

Étude Deloitte 2022 sur l’activité M&A des PME suisses

Comment pouvons-nous vous aider ?

Envoyer une demande d'appel d'offres

Contacts

Jean-François Lagassé

Financial Services Industry Leader

Anthony West

Head Corporate Finance

Konstantin von Radowitz

Managing Partner, Financial Advisory

Jules Boudrand

Director

À propos de cette étude

Ceci est la 16e édition de l’étude Deloitte sur l’activité M&A des PME en Suisse. Elle recense les transactions concernant les PME suisses sur la base de diverses sources d’information: base de données Deloitte, Mergermarket, presse économique suisse, etc. Les transactions ont été analysées sur une période allant du 01/01/2021 au 31/12/2021.