PME suisses

Article

Etude Deloitte 2019 sur l’activité M&A des PME suisses

Une dynamique incertaine

L’activité M&A 2018 en Suisse a été principalement soutenue par les PME et les fonds de private equity. Quant aux perspectives, elles restent incertaines.

Le nombre total de transactions reste stable par rapport à 2017 et l’année 2018 est notamment marquée par une hausse des transactions Inbound et une baisse des transactions Outbound. Pour la première fois depuis plus de trois ans, les perspectives des CFO pour l’économie suisse sont moins optimistes, quoique toujours satisfaisantes.

Ainsi, malgré la conjoncture économique positive du marché suisse, les perspectives M&A 2019 - suite à une activité M&A tout de même dynamique observée en 2018 - restent sujettes à un marché mondial soumis à climat incertain.

Etude Deloitte 2019 sur l’activité M&A des PME suisses

Points-clés de l’étude pour 2018:

Perspectives

Dans un contexte économique et politique mondial incertain, la Suisse affiche une situation économique positive bien que sensible à un marché global atone. Les signaux d’alertes s’accumulent, laissant penser que l’année 2019 présente des risques conjoncturels pour les PME suisses liés à l’intensification des différends commerciaux des Etats-Unis, l’après Brexit dans un contexte de tensions politiques en Europe, ainsi que l’avenir des relations entre la Suisse et l’Union Européenne qui repose sur les négociations de l’accord-cadre. Cependant les prévisions 2019 du SECO, bien que revues à la baisse, planchent sur un scénario positif pour l’économie suisse et une normalisation du taux de croissance. Ces incertitudes rendent la visibilité des entreprises mauvaise ce qui pourrait mener certains acquéreurs à se mettre en pause, alors même que cette dynamique n’a pas impacté le niveau des transactions en 2018.

L’activité M&A pourrait donc pâtir de ces signaux négatifs bien que la tendance puisse se retourner positivement en 2019.

tree
A propos du rapport Deloitte PME suisses

Le rapport de Deloitte intitulé « PME suisses – Activité M&A en 2018 » examine les transactions de fusions-acquisitions concernant des Petites et Moyennes Entreprises (PME). Pour correspondre à la définition des PME selon Deloitte, les sociétés doivent remplir trois critères principaux : un chiffre d’affaires de plus de 10 millions de francs suisses ; moins de 250 employés ; et une capitalisation boursière comprise entre 5 et 500 millions de francs suisses. La présente édition fait référence à une période allant du 1er janvier au 31 décembre 2018.

Cela vous a-t-il été utile ?