Reprise de l'activité M&A des PME suisses

Communiqués de presse

Reprise de l'activité M&A des PME suisses

Zurich, le 13 juillet 2016

Les PME restent le principal moteur de l'activité M&A en Suisse: au premier semestre 2016, 86% des transactions majoritaires visant l’acquisition d’une entreprise suisse concernaient des PME. Le marché suisse des fusions-acquisitions dans son ensemble s'est également animé. 97 transactions impliquant une PME ont été réalisées au cours des six derniers mois, ce qui représente une augmentation de 8% par rapport à l'an dernier. Compte tenu des incertitudes macroéconomiques, l'activité M&A devrait rester volatile jusqu'à la fin de l'année.

Le premier semestre 2016 se caractérise par une hausse notable du nombre de transactions Outbound (acquisition d'une entreprise étrangère par une PME suisse). 37 transactions de ce type ont été réalisées, ce qui correspond à une augmentation de 16% par rapport au premier semestre 2015.

« Nous observons une progression des acquisitions effectuées par les PME suisses à l'étranger. La vigueur continue du franc représente un facteur décisif. Les PME ayant surmonté le choc monétaire et pouvant bénéficier d'un financement solide ont un appétit plus fort pour des acquisitions stratégiques à l’étranger et saisissent les opportunités », explique Pierrik Roy, responsable de l'étude et Directeur Financial Advisory chez Deloitte en Suisse.

Les principaux objectifs d'expansion sont l'Europe de l'Ouest (62% des transactions; l'Allemagne reste la destination privilégiée avec 9 transactions) et les Etats-Unis (8 transactions).

Les PME de plus en plus convoitées par les investisseurs étrangers

L'intérêt pour les PME suisses n'a pas diminué : malgré la force du franc, le nombre de transactions Inbound (l'acquisition d'une PME suisse par une entreprise étrangère) est en hausse de 20% par rapport à l'année dernière. Au premier semestre 2016, le marché Inbound est avant tout marqué par une importante activité des entreprises françaises (11 transactions, soit 30% du total des transactions Inbound). La Grande-Bretagne, l'Allemagne et les Etats-Unis suivent.

Pierrik Roy commente: « Les PME suisses représentent des investissements stratégiques largement attractifs pour les entreprises étrangères. Actuellement, on observe une demande croissante et soutenue pour les PME suisses de la part des entreprises chinoises. Parallèlement, on note un intérêt marqué de la part des fonds de private equity, qui disposent de liquidités importantes et sont à la recherche d'opportunités. La qualité des entreprises suisses est un indéniable facteur d’attraction. »

L'activité M&A domestique, quant à elle, enregistre une légère contraction de 9%. Cette diminution du nombre de transactions domestiques peut s’expliquer par la propension des entreprises suisses à étendre leurs activités à l'étranger et à consolider celles en Suisse, et donc à préférer des transactions Outbound.

Un avenir toujours marquépar l'incertitude

Pour ce qui est des perspectives de l'activité M&A des PME suisses, Jean-François Lagassé, Associé Responsable Financial Advisory chez Deloitte en Suisse, est d'avis que « les inquiétudes provoquées par le Brexit, la faible performance des marché des actions, le spectre d'un ralentissement économique en Chine et le niveau durablement bas du prix des commodités  alimentent l'insécurité sur les marchés financiers. Par contre, le faible coût de financement alimente le volume de transactions. Dans ce contexte, les activités M&A devraient rester volatiles au cours des prochains mois. »

A propos de l'étude
L’étude semestrielle « PME suisses – Activité M&A » a examiné les transactions de fusions-acquisitions concernant des Petites et Moyennes Entreprises (PME) sur une période allant du 1er janvier au 30 juin 2016. Pour correspondre à la définition des PME selon Deloitte, les sociétés devaient remplir trois critères principaux : un chiffre d’affaires de plus de 10 millions de francs suisses ; moins de 250 employés ; et une capitalisation entre 5 et 500 millions de francs suisses.

Deloitte en Suisse
Deloitte compte parmi les principales sociétés suisses fournissant des services professionnels dans les domaines de l’audit, de la fiscalité, du conseil et du financial advisory. Avec plus de 1’400 collaborateurs répartis dans les villes de Bâle, Berne, Genève, Lausanne, Lugano et Zurich (siège), Deloitte propose ses services à des entreprises et des institutions de toutes formes juridiques et de toutes tailles, et opérant dans tous les secteurs d’activité. Deloitte SA est une filiale de Deloitte LLP, qui est la société britannique affiliée de Deloitte Touche Tohmatsu Limited (DTTL). Les sociétés affiliées de DTTL sont représentées dans plus de 150 pays avec environ 225’000 collaborateurs.

Note aux rédacteurs
Dans le présent communiqué de presse la désignation Deloitte fait référence à Deloitte Touche Tohmatsu Limited ('DTTL'). DTTL est une « UK private company limited by guarantee » (une société à responsabilité limitée de droit britannique), dont les sociétés affiliées constituent des entités juridiques indépendantes et séparées. Pour une description détaillée de la structure juridique de DTTL et de ses sociétés affiliées, veuillez consulter le site www.deloitte.com/ch/about.

Deloitte SA est une filiale de Deloitte LLP, qui est la société britannique affiliée DTTL. Deloitte SA est une société d’audit agréée et surveillée par l’Autorité fédérale de surveillance en matière de révision (ASR) et par l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA).

© 2016 Deloitte SA. Tous droits résérvés.

Cela vous a-t-il été utile ?