Communiqués de presse

Les 20 premiers clubs de la Deloitte Football Money League affichent un revenu de 7,9 milliards d’euros

Zurich, le 23 janvier 2018

  • Le chiffre d'affaires combiné des 20 premiers clubs de la Money League a augmenté de 6 % lors de la saison 2016-2017, atteignant ainsi un nouveau record de 7,9 milliards d'euros
  • Manchester United perd du terrain mais conserve sa première place, avec un chiffre d'affaires de 676 millions d'euros
  • Avec un revenu total de 675 millions d’euros, le Real Madrid qui occupe la seconde place remporte “El Clàsico” d’un point de vue financier, recalant le FC Barcelone à la troisième place (€648 m) puis le Bayern Munich (€588 m) à la quatrième place
  • Dix clubs anglais figurent dans le top 20, affichant un chiffre d'affaires total de 3,8 milliards d'euros ; ce résultat inédit est lié au fait que la saison 2016-2017 est la première du contrat actuel de droits de diffusion de la Premier League, qui atteint un niveau record

Selon la 21e édition de la Football Money League de Deloitte, société de services professionnels, les 20 clubs de football affichant les revenus les plus élevés à l'échelle mondiale ont généré 7,9 milliards d'euros de chiffre d'affaires lors de la saison 2016-2017, soit une augmentation de 6 % par rapport à la saison précédente.

Manchester United, le Real Madrid et le FC Barcelone occupent les trois premières places de la Money League. Il faut désormais afficher un chiffre d'affaires de près de 200 millions d'euros pour se faire une place dans le top 20, soit presque le double du montant requis dans l'édition 2010. Sans surprise, les revenus des droits de diffusion représentent désormais la plus grande rentrée d'argent des clubs de la Money League, soit 45 % du chiffre d'affaires total.  

Dan Jones, Associé au sein du Sports Business Group chez Deloitte, précise : « Le football européen continue d'afficher une bonne santé financière, comme le montre la croissance de près d'un demi-milliard d'euros du chiffre d'affaires des 20 premiers clubs de la Money League. En tête, nous avons assisté à la bataille la plus serrée pour la première place, Manchester United coiffant le Real Madrid sur le poteau pour conserver son titre de club générant le plus de revenus au monde. Manchester United a généré 676 millions de livres en 2016-2017. »

« La capacité de Manchester United à conserver sa première position est d'autant plus impressionnante dans le contexte de la dépréciation de la livre par rapport à l'euro. Sachant que le Real Madrid et le FC Barcelone prévoient une nouvelle croissance de leur chiffre d'affaires en 2017-2018, la bataille en tête dépendra certainement encore des résultats sur le terrain l'année prochaine. Tous les trois étant qualifiés pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions de l’UEFA, le club qui aura le plus de chances de remporter la Money League l'an prochain pourrait être tout simplement celui qui ira le plus loin dans la compétition. »

La Premier League continue de dominer

Cette année, la Premier League anglaise réalise un record avec dix équipes dans le top 20. Tous les clubs de la Premier League ayant bénéficié de contrats de diffusion plus juteux, l’impact de la participation et du succès dans les matchs de l’UEFA est plus important que jamais parmi les 20 premiers clubs.

Tim Bridge, Senior Manager au sein du Sports Business Group chez Deloitte, livre son point de vue : « La Deloitte Football Money League a une forte connotation anglaise cette année ; compte tenu du nouveau contrat de diffusion et des résultats affichés dans les compétitions de l'UEFA, qui ont généré une croissance de plus de 500 millions de livres pour ceux figurant dans le top 20, cela n'est pas vraiment une surprise. Etant donné que la Premier League se trouve actuellement en plein appel d'offres concernant les droits de diffusion du prochain cycle (à partir de 2019-2020), les résultats de celui-ci seront déterminants à l'égard de la composition à long terme de Money League. »

Autres clubs européens

Les cinq premiers sont complétés par le Bayern Munich, en quatrième position, alors que le Paris Saint-Germain rétrograde à la septième place, la deuxième année consécutive où le club perd une place. Tandis que le PSG est de nouveau le seul club français à figurer dans la Money League, l'Olympique Lyonnais se redresse, se classant tout près du top 20 grâce à l'augmentation de son chiffre d'affaires liée à son déménagement dans un nouveau stade et à sa place en demi-finale de la Ligue Europa. Le Milan AC est absent pour la première fois, mais l'Internazionale progresse de quatre places pour se hisser en 15e position, après une croissance importante des revenus commerciaux, suite à sa prise de contrôle par la société chinoise Suning. 

La Deloitte Football Money League – Chiffre d'affaires 2016-2017

Présentation (Position l'an dernier)

Club

Chiffre d'affaires 2016-2017 (en millions d'euros) (Chiffre d'affaires 2015-2016)

1 (1)

Manchester United

676,3 (689)

2 (3)

Real Madrid

674,6 (620,1)

3 (2)

FC Barcelona

648,3 (620,2)

4 (4)

Bayern Munich

587,8 (592)

5 (5)

Manchester City

527,7 (524,9)

6 (7)

Arsenal

487,6 (468,5)

7 (6)

Paris Saint-Germain

486,2 (520,9)

8 (8)

Chelsea

428 (447,4)

9 (9)

Liverpool

424,2 (403,8)

10 (10)

Juventus

405,7 (338,9)

11 (12)

Tottenham Hotspur

355,6 (279,7)

12 (11)

Borussia Dortmund

332,6 (283,9)

13 (13)

Atlético de Madrid

272,5 (228,6)

14 (20)

Leicester City

271,1 (172,1)

15 (19)

Internazionale

262,1 (179,2)

16 (14)

Schalke 04

230,2 (224,5)

17 (18)

West Ham United

213,3 (192,3)

18 (s.o.)

Southampton

212,1 (166,2)

19 (s.o.)

Napoli

200,7 (144,2)

20 (s.o.)

Everton

199,2 (162,5)

A propos du Sports Business Group de Deloitte

Au cours de ces vingt dernières années, Deloitte a mis en place un service unique au monde, spécialisé dans le marché du sport. Le Sports Business Group propose des services experts pluridisciplinaires, s’appuyant sur un personnel compétent, zélé et capable d’offrir à la branche du sport une authentique valeur ajoutée. Benchmarking, diagnostic stratégique, redressement opérationnel, stratégies d’optimisation des revenus, plans de développement des stades ou lieux publics, plans d’affaires, analyses de marchés et de la demande, acquisitions, due diligence, témoignages d'experts, audits et planification fiscale : nous avons conseillé plus de clubs, de ligues, d’organes dirigeants, de promoteurs de stades, d’organisateurs de manifestations sportives, de partenaires commerciaux, de financiers et d’investisseurs que tout autre consultant.
Pour de plus amples informations sur nos services, veuillez consulter notre site Web à l’adresse www.deloitte.co.uk/sportsbusinessgroup

Deloitte Suisse

Deloitte compte parmi les principales sociétés suisses fournissant des services professionnels dans les domaines Audit & Assurance, Consulting, Financial Advisory, Risk Advisory et Tax & Legal. Avec plus de 1’800 collaborateurs répartis dans les villes de Bâle, Berne, Genève, Lausanne, Lugano et Zurich (siège), Deloitte propose ses services à des entreprises et des institutions de toutes formes juridiques et de toutes tailles, et opérant dans tous les secteurs d’activité.
Deloitte Suisse est une filiale de Deloitte North West Europe, société affiliée de Deloitte Touche Tohmatsu Limited ('DTTL'). Les sociétés affiliées de DTTL sont représentées dans plus de 150 pays avec environ 264’000 collaborateurs.

Note aux rédacteurs

L’ensemble des conclusions de la Deloitte Football Money League est disponible à l'adresse : www.deloitte.co.uk/sportsbusinessgroup.
Ce communiqué de presse se fonde sur le classement Deloitte Football Money League publié en janvier 2018. Comme l'explique le rapport, les chiffres des recettes proviennent des états financiers annuels de la société ou du groupe pour chaque club, ou d'autres sources directes, et portent sur la saison 2016-2017.
Il existe de nombreuses manières de déterminer la santé ou la valeur relative d'un club de football. Le classement Deloitte Football Money League se base sur les revenus, car il s’agit du critère d’évaluation le plus facilement accessible et comparable en matière de performances financières.
Les coûts liés aux transferts de joueurs, la TVA et les autres taxes sur le chiffre d’affaires ne sont pas inclus. Dans certains cas, nous avons procédé à des ajustements des chiffres fournis afin de pouvoir, de notre point de vue, comparer les résultats financiers et l'état du secteur du football de manière plus pertinente, en examinant chaque club individuellement.
Dans le cadre de cette analyse, nous n’avons pas effectué de vérification ou d’audit des informations produites par les états financiers ou les autres sources relatifs à chaque club.
Afin de réaliser une comparaison à l'échelle internationale, sauf indication contraire, tous les chiffres pour la saison 2016-2017 ont été convertis au taux de change moyen pour la saison se terminant le 30 juin 2017 (1 £ = 1,1637 € ; 1 € = 73,5604 RUB). Les données comparatives ont été extraites des éditions précédentes du classement Deloitte Football Money League, ou des états financiers annuels pertinents ou autres sources directes.
Le rapport Deloitte Annual Review of Football Finance sera publié plus tard dans l'année et présentera une analyse plus détaillée du paysage financier du football anglais et européen.

Dans le présent communiqué de presse, la désignation Deloitte fait référence à une ou plusieurs sociétés membres de Deloitte Touche Tohmatsu Limited ('DTTL'), une « UK private company limited by guarantee » (une société à responsabilité limitée de droit britannique). DTTL et son réseau de sociétés affiliées forment chacune une entité juridique indépendante et séparée.
Deloitte SA est une filiale de Deloitte NWE LLP, une société affiliée de DTTL. Deloitte NWE LLP et DTTL, en tant que telles, ne fournissent pas de services aux clients. Deloitte SA est une société d’audit agréée et surveillée par l’Autorité fédérale de surveillance en matière de révision (ASR) et par l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA).
Pour une description détaillée de la structure juridique, veuillez consulter le site www.deloitte.com/ch/about.

© 2018 Deloitte SA. Tous droits réservés