GovCloud

Article

GovCloud

The future of government work

GovCloud jette un regard nouveau sur la façon dont les gouvernements organisent et exploitent les talents. Sa logique obéit à celle du cloud en donnant les moyens aux gouvernements de dépasser leur structure des effectifs désuète pour affronter les défis de demain.

En savoir plus

Notre manière de travailler évolue. Alors que les responsabilités des gouvernements ne cessent de gagner en complexité, la structure des effectifs du secteur public, taillée pour les fonctionnaires des années 1950, demeure pour sa part relativement inchangée. Autre constat : lorsque des changements sont apportés, l’administration tend à se montrer réactive, créant de nouvelles structures permanentes qui rappellent à bien des égards les anciennes. Compte tenu des pressions budgétaires abondamment évoquées et de l’aggravation de l’endettement dans le monde entier, le maintien du statu quo, qui consiste à s’en tenir à l’ajout de nouvelles couches d’organes administratifs, ne peut tout simplement plus durer.

Dans ce cas, comment les gouvernements peuvent-ils évoluer pour répondre aux futures tendances de l’emploi ? La mise en place d’un effectif administratif adaptable supposerait en effet un degré de flexibilité sans précédent. Pour ce faire, nous pouvons nous inspirer d’un concept révolutionnaire du monde technologique : le cloud. Grandes organisations comme petites start-ups accroissent leur flexibilité en partageant leur espace de stockage, leurs informations et leurs ressources dans un cloud. Alors pourquoi ne pas appliquer le modèle du cloud au domaine de l’emploi ? Un effectif administratif organisé en cloud, ou GovCloud, se composerait de fonctionnaires assumant des missions créatives axées sur les problèmes. Au lieu d’être rattachés à une seule et même agence, ces employés pourraient résider dans le cloud, devenant ainsi des employés gouvernementaux au sens strict du terme, et les équipes du cloud pourraient être pilotées par des agences plus restreintes que celles existant à l’heure actuelle. Agences et équipes du cloud pourraient recevoir le soutien de services partagés au niveau gouvernemental, dont l’avantage serait d’éviter la création de nouvelles structures permanentes par leur contribution aux activités routinières.

GovCloud intègre pleinement de nouveaux concepts de travail déjà mis en pratique dans le monde entier, non seulement dans le secteur privé mais aussi dans le secteur public : des modèles d’affectation flexible des ressources, des services partagés ou encore le télétravail. Mais il va aussi plus loin dans le raisonnement en envisageant une véritable transformation de l’environnement de travail : décloisonnement, minimisation des licenciements et proposition de plans de carrière adaptés à notre époque.

The future of government work
Cela vous a-t-il été utile ?