Transport in Digital Age

Etudes et publications

Le transport à l’ère numérique

Tendances novatrices en matière de mobilité intelligente

Le secteur des transports est en pleine transformation, que nous soyons prêts ou non. En témoignent les investissements du secteur public dans les rues intelligentes et le rail numérique, les constructeurs automobiles qui se concentrent davantage sur les véhicules de nouvelle génération et les services de mobilité intelligente, ainsi que l’idée de plus en plus présente qu’un monde avec « l’information partout » va bouleverser le statu quo en matière de transports.

La proportion de la population mondiale habitant dans les zones urbaines augmente plus rapidement que la capacité des routes, des liaisons ferroviaires et autres types de transport. Cette pression sur les infrastructures de transport entraîne des dépenses d’investissement que l’on estime à plus de mille milliards de dollars par an. Cependant, il ne suffit pas de continuer à fournir du ciment pour créer de la capacité : la technologie jouera un rôle crucial dans l’évolution de nos modes de déplacement.

Nous sommes entrés dans l’ère numérique et, grâce à la technologie, nous avons désormais les smartphones, la planification en temps réel, les données de trafic ouvert et le service client social. Pour la première fois, le passager a plus d’informations que l’opérateur. Ce glissement fondamental donne aux consommateurs un choix réel, basé sur les itinéraires alternatifs, la comparaison des prix et l’état actuel du réseau. Alors que les opérateurs de transports s’adaptent et que de nouveaux arrivants intègrent le marché, de nouveaux modèles économiques transforment l’utilisation des informations utilisateur, les paiements, l’intégration et l’automatisation.

Ces changements forment cinq tendances novatrices pour les transports et les services de mobilité intelligente :

Transport in the Digital Age

Les services de mobilité centrés sur l’utilisateur mettent les voyageurs aux commandes ; le transport public deviendra personnel. Cela change l’approche en matière d’opérations et de planification selon les choix des utilisateurs, leurs priorités, les flux de données et la réponse dynamique aux perturbations. Le personnel devra être équipé d’« uniformes numériques » afin de disposer des informations nécessaires à l’assistance client.

Les réseaux de transports intégrés et intelligents capteront la demande, mesureront la performance et assureront le suivi de l’état des biens d’équipements. Les systèmes intelligents réagiront en temps réel afin de gérer la capacité et de prévoir et éviter les perturbations.

Les tarifs et les paiements connaîtront une véritable révolution au cours des cinq années à venir. La dématérialisation des tickets et des paiements transformera les services de transport urbain. Elle permettra en outre aux opérateurs ferroviaires d’emboiter le pas aux compagnies aériennes et d’adopter les billets électroniques. Au-delà des paiements sans contact, le système de « paiement à l’utilisation » reposera tout simplement sur la localisation.

L’automatisation et la sécurité seront associées au potentiel exponentiel que représente la technologie cognitive, ainsi qu’à la possibilité de sauver des millions de vies à travers le monde, en particulier sur les routes. Le renforcement de la sécurité et l’évolution de la nature des dangers auront un impact fondamental sur le secteur de l’assurance.

Les innovations publiques et privées travailleront ensemble pour répondre aux défis liés à la mobilité au 21ème siècle. Le rôle du secteur public sera primordial pour stimuler les avancées et protéger les citoyens. Les nouveaux entrants du secteur privé pourront tirer parti des modèles peer-to-peer, de la technologie numérique et mobile et des faibles coûts à l’échelle globale.

Dans une perspective d’avenir, l’échelle et le rythme de ces changements spectaculaires seront variables. L’ère numérique donnera plus de pouvoir au passager et révolutionnera le mode de fonctionnement et de gestion des services chez les opérateurs de transport. Cela mettra l’accent sur la nécessité de systèmes de transport variés, afin d’intégrer et de faciliter intelligemment les trajets en commun. Pour ce faire, les secteurs public et privé (des gouvernements aux constructeurs automobiles) doivent innover et penser différemment, tout en collaborant afin d’assurer la croissance et la durabilité des transports du futur.

Cela vous a-t-il été utile ?