Points de vue

2016 Mobile industry impact report

Objectifs de développement durable

Le premier en son genre, ce rapport présente des informations essentielles sur l'impact transformationnel des technologies mobiles sur les particuliers, les sociétés et l'économie.

Faire progresser les objectifs de développement durable (ODD)

La GSMA a récemment publié le Rapport 2016sur l'impact du secteur des technologies mobiles: Objectifs de développement durable.

Rédigé par Deloitte pour le compte de la GSMA (une organisation qui représente les intérêts des opérateurs mobiles à travers le monde), ce rapport – le premier en son genre – présente des informations essentielles sur l'impact transformationnel des technologies mobiles sur les particuliers, les sociétés et les économies du monde entier, dans les pays développés et en développement.

Publié en septembre 2016 à l'occasion du Forum du secteur privé des Nations Unies, le rapport vise à faciliter les avancées en créant un système mesurable commun qui relie les activités du secteur à leur impact sur les objectifs de développement durable des Nations Unies (ODD), en vue d'éclairer les décisions du secteur en matière de stratégie, de planification et d'investissement.

Impact des technologies mobiles sur les ODD

Le rapport constate que les technologies mobiles influent à des degrés divers sur les 17 objectifs de développement durable. Les plus grands effets se font sentir sur l'ODD 9 (industrie, innovation et infrastructure), l'ODD 1 (pas de pauvreté), l'ODD 4 (éducation de qualité) et l'ODD 13 (mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques). Connectant collectivement près de 4,8 milliards de personnes dans le monde, les opérateurs et acteurs mobiles qui font partie de l'écosystème ont déjà mis en place un vaste éventail de programmes et d'initiatives qui contribuent à la réalisation des ODD, notamment:

  • ODD 1 (pas de pauvreté) – Aujourd'hui, plus de 400 millions de personnes ont accès à des services financiers via leur téléphone, et des services monétaires mobiles sont disponibles dans plus de 90 pays. Le secteur des technologies mobiles s'engage à continuer à développer de nouveaux produits monétaires mobiles, tels que les envois de fonds internationaux, pour les consommateurs des pays en développement qui en ont le plus besoin.
  • ODD 5 (égalité entre les sexes) – Le secteur des technologies mobiles se concentre sur le développement de l'accès des femmes et l'utilisation des services mobiles dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire à travers le monde. Depuis son lancement en février, 18 opérateurs représentant plus de 90 millions de clients ont adhéré à la Connected Women Commitment Initiative qui vise à combler l'écart entre les sexes en matière de services Internet et monétaires mobiles.
  • ODDG 8 (travail décent et la croissance économique) – Le secteur des technologies mobiles contribue fortement à l'économie mondiale. L'écosystème mobile a ajouté USD 3100 milliards en termes de valeur économique à l'économie mondiale en 2015, ce qui équivaut à 4,2% du PIB, chiffre qui devrait grimper à USD 3700 milliards d'ici 2020. Le secteur a également soutenu directement et indirectement 32 millions d'emplois en 2015 et a contribué à hauteur de USD 430 milliards aux finances publiques sous forme de divers types d'imposition.
  • ODD 11 (villes et communautés durables) – Le secteur des technologies mobiles s'engage à tirer parti de la technologie et de son expertise pour assurer le maintien des communications en cas de catastrophes et de crises humanitaires. Approuvée par le BCAH des Nations Unies, la Humanitarian Connectivity Charter de la GSMA regroupe désormais 103 opérateurs de réseaux mobiles dans 76 pays, qui se sont engagés à assurer la résilience du réseau et à soutenir les abonnés en période de crise.
Cela vous a-t-il été utile ?