Points de vue

Les smartphones sont utiles, mais suscitent aussi des inquiétudes

Premières conclusions de l'enquête Global Mobile Consumer Survey 2018

Les smartphones nous accompagnent tout au long de la journée et facilitent de multiples aspects de notre vie. Cependant, nombreux sont ceux qui pensent que leurs amis, leur famille et eux-mêmes utilisent bien trop souvent leurs smartphones et qu’ils sont source de distraction. L'industrie de la technologie s'efforce désormais d'aider les utilisateurs à se servir de leur téléphone de façon plus raisonnable. Toutefois, les conclusions de l'enquête sont également pertinentes pour les autres entreprises.

Selon notre enquête menée en juillet 2018 auprès de 1'000 individus résidant en Suisse, 48 % des propriétaires de téléphones portables estiment passer trop de temps sur leur smartphone. Au sein du groupe des 18 à 34 ans, ce résultat augmente de deux tiers. 51 % des femmes déclarant utiliser trop souvent leur smartphone, contre 45 % des hommes.

Inscrivez-vous

De nouvelles perspectives seront publiées sur notre site au cours des prochains mois.

Inscrivez-vous ici

Adultes déclarant utiliser trop souvent leur smartphone

Perturbation du rythme du sommeil

Près d'un quart des personnes interrogées déclarent qu’elles ressentent constamment le besoin de regarder leur smartphone. Autant d'individus estiment être distraits de leurs tâches à cause de leur téléphone, que ce soit chez eux ou sur leur lieu de travail. Un cinquième des personnes interrogées déclarent se coucher plus tard en raison d'une utilisation excessive de leur smartphone le soir. Une personne sur vingt se réveille même la nuit pour regarder son téléphone portable.

L’utilisation du téléphone portable a également un impact négatif sur les interactions personnelles à la maison. Quinze pour cent des participants déclarent qu’ils négligent leur famille et leurs amis lorsqu’ils utilisent leur téléphone portable les pousse à négliger leur famille et leurs amis.

Certains affirment même avoir des troubles d’ordre physique : 6 % ont eu des problèmes de vue au moins une fois, tandis que 5 % ont souffert de maux de tête ou de douleurs aux doigts.

Limiter l’utilisation

Parmi ceux qui utilisent leur téléphone de manière excessive, plus des quatre cinquièmes admettent vouloir passer moins de temps sur leurs appareils. Cependant, près d'un quart d'entre eux ne sont pas parvenus à limiter leur utilisation.

Les participants se sont aussi montrés critiques vis-à-vis de l'utilisation du téléphone portable dans leurs environnements sociaux : 52 % des parents pensent que leurs enfants passent trop de temps à regarder leur écran. Quarante-trois pour cent considèrent également que leur partenaire passe trop de temps sur son téléphone.

Les fabricants de matériels et de logiciels ont observé la tournure des événements et sont conscients des effets négatifs potentiels de leurs appareils. Ils ont donc pris des mesures fermes et ont fourni aux utilisateurs des instruments de surveillance afin qu'ils soient davantage conscients et qu’ils puissent limiter leur utilisation si nécessaire.

Michael Grampp, Directeur de recherche chez Deloitte Suisse

Nous passons une part croissante de notre vie les yeux rivés sur notre smartphone, y compris lors des interactions avec des entreprises et leurs clients. Cependant, les gens ne veulent aussi pas passer trop de temps sur leur téléphone. Les entreprises doivent donc consacrer davantage d'énergie pour réfléchir à la manière dont elles interagissent avec les clients. Les applications intuitives d’auto-apprentissage présentant un avantage évident pour le client seront une priorité dans cette bataille qui vise à ne pas gaspiller un temps précieux.

Björnar Jensen, Associé responsable du département Conseil

Nous encourageons la flexibilité dans le travail en termes d’horaires et de lieux d'activité. Chaque membre de Deloitte reçoit donc un smartphone moderne. Nous permettons aussi à nos employés de travailler de manière indépendante et responsable avec leur téléphone.

Anna Samanta, Associée responsable de la gestion des Talents

Cela vous a-t-il été utile ?