Point de vue

De la grande résignation à la grande réinvention

Comment les entreprises doivent-elles tirer parti des évolutions & bouleversements organisationnels apportés par la pandémie ?

On ne le répètera plus, la Covid a fortement modifié l’entreprise, sa façon de travailler et de s’organiser mais a également inspiré un profond besoin et envie de changement de vie des salariés.

Comment les entreprises tentent-elle de s’adapter ?

Face au nombre croissant de démissions, à la pénurie de compétences, aux demandes de plus en plus exigeantes des salariés et candidats, le temps d’une remise à zéro des modèles économiques et sociétales des entreprises est-elle venue ?

Alors que pour les chefs d’entreprise cette tendance va se tasser, les dirigeants voient cela d’un autre œil, une vision plus opérationnelle et plus proche du terrain.

Depuis peu, seul le salaire n’est plus le critère principal pour embaucher, la pandémie a amené les salariés à une introspection importante et de nouvelles priorités : cadre de vie, flexibilité, télétravail, secteur d’activité…

Le temps de la résignation pour l’entreprise est donc arrivé, et avec son lot d’interrogations auquel répondre rapidement : 

  • Comment retenir ses employés ?
  • Comment attirer de nouveaux talents ?

Aujourd’hui, l’entreprise doit être capable de se réinventer, revoir, repenser et réimaginer le travail, le lieu de travail, les ressources humaines et technologiques.

Elle doit rendre le travail plus gratifiant, recentrer les objectifs, éliminer les taches inutiles, réarchiturer le travail en exploitant davantage la technologie, redynamiser les missions et élargir les compétences.

S'ils sont gérés de manière efficace, ces bouleversements actuels pourraient générer de réelles opportunités, aussi bien sur le plan business, satisfaction client ou encore équilibre vie professionnelle – vie privée.
 

Concernant la branche THS, l’enjeu et les contraintes sont encore plus élevés. Le secteur est très impacté depuis la pandémie et l’apparition des nouvelles priorités des salariés : la reprise est compliquée.

En effet, le secteur est un grand consommateur de Talents, il en a besoin pour « vivre » et « faire vivre » ses activités : il est dépendant de sa main d’œuvre pour fonctionner et ces talents se font de plus en plus rare !

Car certains métiers/postes ne peuvent se faire à distance ; la relation humaine, la présence sur le lieu de travail, le service, les échanges avec les clients, se font uniquement en présentiel/physique.

Certes, le secteur THS doit s’adapter aux évolutions de la société, mais comme chaque changement, on en voit aussi les limites, qui commencent à pénaliser le bon déroulement des ses activités et freiner leur reprise économique.

Au niveau mondial, 36% des millénials et 53 % de la génération Z prévoient de quitter leur employeur dans les deux ans, selon l'étude Millennials 2021 de Deloitte Global.

En outre, 53 % des travailleurs en France affirment être ouverts à la recherche de nouveaux emplois au cours de l'année prochaine. 

Plus largement, une enquête LinkedIn auprès d'environ 9 000 travailleurs a révélé que 58 % des Européens disent qu'ils envisagent de changer d'emploi en 2022

From Great Resignation to Great Reimagination

${sous_titre}

Prénom *
Nom *
E-mail *
Organisation*
Fonction *
Téléphone
Geography
URL Source
Fichier téléchargé
Form Handler
UTM Campaign
UTM Source
UTM Medium
*Champ obligatoire
Télécharger l'étude

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés ainsi qu’au règlement européen sur la protection des données personnelles 2016/679 (RGPD), vous pouvez exercer votre droit d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation du traitement, de portabilité de vos données et définir le sort de vos données personnelles après votre décès en vous adressant au service Marketing de Deloitte SAS : rgpd@deloitte.fr