open banking

Etude

Les banques à l'heure de l'Open Banking

Comment se développer dans un univers incertain ?

Un coup d’accélérateur en matière de réglementation a conduit à une révolution au sein du secteur bancaire : l’Open Banking. Celle-ci incite très largement les banques à ouvrir leurs systèmes d’information et à partager avec leurs concurrents une partie de leurs données clients. Ce mouvement s’amplifie avec l’entrée en vigueur en 2018 de la 2e directive européenne sur les services de paiement qui tend à redonner au client la maîtrise de ses données.

Qu'est-ce que l'Open Banking ?

L’Open Banking repose sur l’ouverture des systèmes d'information des banques et le partage des données de leurs clients à des tiers. L’API (Application Programming Interface) est au cœur de ce modèle. Cette avancée technologique permet aux développeurs d’intégrer les données et les services de tierce-parties au sein de leurs applications. L’ensemble des acteurs bancaires aura ainsi la possibilité de se connecter aux services de la banque pour y développer leurs propres applications.

Vers une transformation en profondeur du modèle économique bancaire

A travers ce nouveau modèle de places de marché, les clients n’auront plus qu’une interface bancaire. Elle leur donnera accès à tous les produits et services du marché proposés par l’ensemble des acteurs - banques traditionnelles, banques en ligne, Fintech ou néo-banques.

Marketplace banking
${labelBtn}
Marketplace banking Marketplace banking

Par le biais de l’Open Banking, les régulateurs stimulent une concurrence accrue au sein du marché. Mais si certains acteurs demeurent méfiants, cette révolution, plus qu’une menace, est une opportunité de revoir en profondeur les infrastructures technologiques et de répondre aux nouvelles exigences des clients autour d’une expérience utilisateur personnalisée, plus agréable et rapide, à l’image de ce qui est proposé dans d’autres industries. 

Un nouveau rôle à jouer pour les banques au sein de l'écosystème bancaire

Dans cet environnement, les banques traditionnelles doivent faire évoluer leur modèle économique. 4 stratégies principales s’offrent à elles :

  • « Full-service provider » : fournir leur propre gamme de produits et de services, sans passer par des partenariats avec des entreprises tierces et donc sans API.
  • « Utility » : renoncer à la propriété des produits et de leur distribution. Les banques mettent à disposition leur infrastructure et leurs services aux autres acteurs de l’écosystème, sans avoir de contact direct avec le client.  
  • « Supplier » : offrir leurs propres produits mais renoncer à leur distribution auprès des interfaces tierces.
  • « Interface » : se concentrer sur la distribution des produits en créant une interface prenant la forme d’une place de marché à laquelle des entreprises tierces peuvent venir ajouter leurs produits et leurs services. 

Strategic choices for incumbent retail banks in a marketplace banking landspace
${labelBtn}
Strategic choices for incumbent retail banks in a marketplace banking landspace Strategic choices for incumbent retail banks in a marketplace banking landspace

Parmi ces configurations, plusieurs seront amenées à coexister. On peut ainsi imaginer un écosystème articulé autour de différents types de prestataires, avec une plateforme unique sur laquelle un client pourrait effectuer seul toutes les étapes d’un processus d’achat comme celui d’une maison. Certaines banques pourraient même décider de se concentrer entièrement sur la prestation de ce type de services, et pourraient mettre de côté leur métier d’origine. Quelque soit la stratégie adoptée, l’Open Banking vient transformer en profondeur la façon de penser la banque pour les acteurs traditionnels. 

Open Banking

Comment se développer dans un univers incertain ?