global-cpo-survey-2017

Etude

The Deloitte Global CPO Survey 2017

Réalisée en association avec Odgers Berndtson, la 6e édition de notre enquête annuelle mondiale décrypte les grandes tendances à l’œuvre au sein des Directions Achats. Cette année, les 480 Directeurs Achats (basés dans 36 pays) ont révélé leurs grandes priorités pour 2017 : la réduction des coûts et la gestion du risque, mais aussi la transformation digitale et la gestion des talents.

Dans un marché de plus en plus incertain, le niveau d’ambition de croissance et la capacité à réagir au changement impose aux sociétés de mener rapidement des projets de transformation, nécessitant des financements plus conséquents.

Les stratégies défensives mises en place par les directeurs financiers exigent une réduction rapide et durable des coûts parallèlement à une plus grande focalisation sur les risques liés aux achats. Les modèles traditionnels de fonctionnement des achats sont en train de changer, tirés par un manque de talents et l’accroissement de l’innovation digitale.

Parmi les grandes tendances identifiées

  • Le digital au cœur des préoccupations. 75% des Directeurs Achats pensent que leur fonction jouera un rôle croissant dans la stratégie digitale de l’entreprise. L’analytics, déjà utilisée par 57% des répondants pour les négociations et par 56% d’entre eux pour améliorer l’efficacité des processus, est la technologie qui aura le plus d’impact sur les Achats dans les deux prochaines années (pour 65% des interrogés). Parmi les principaux freins à l’adoption concrète du digital, la qualité de la donnée est citée en premier par 49% des Directeurs Achats.
  • La réduction des coûts et la gestion du risque, toujours prioritaires. Dans un contexte économique et géopolitique toujours incertain, la priorité numéro un pour 79% des Directeurs Achat est de réduire les coûts afin d’optimiser les résultats et de financer la croissance. La gestion du risque est également un point crucial pour 57% d’entre eux.
  • Une carence de talents. 60% des Directeurs Achat pensent que leurs équipes manquent des compétences nécessaires pour assurer une stratégie achats. Dans le même temps, 87% d’entre eux reconnaissent que les compétences sont le levier le plus important de la performance achat. Les investissements réalisés dans les politiques de développement des talents ainsi que dans la formation restent obstinément bas.

Afficher l'infographie

Global CPO Survey 2017