Agro-écologie : la performance est l'affaire de tous !

Actualité

La rentrée de l'agro-écologie

La Rentrée de l’agro-écologie est un événement annuel organisé et animé par Deloitte Développement Durable, depuis 2017. Chaque année, cet événement réunit une grande diversité des acteurs des milieux agricole et agroalimentaire pour débattre et réfléchir ensemble aux enjeux que nous devons relever pour une alimentation saine, durable et accessible à tous.

Notre but est d’encourager les différents acteurs de la transition agro-écologique à construire ensemble des solutions concrètes afin d’initier un véritable changement systémique.

Deloitte Développement Durable accompagne quotidiennement ses clients à travers notamment l’élaboration de stratégies agro-écologiques innovantes, le déploiement de plans de progrès filières durables, l’identification et la gestion des risques dans les filières agricoles, ou encore la communication de leurs engagements.

Edition 2019

Les conso’moteurs de la transition agro-écologique

150 participants se sont joints à nous le 26 septembre 2019 autour de 9 intervenants.

Il est loin le temps où les consommateurs se contentaient d'être de simples acheteurs. Aujourd'hui, bien au-delà de l'acte d'achat, le consommateur a des attentes tout autant qu'un rôle à jouer. Il entend participer activement à l'élaboration de ses produits alimentaires et du modèle agricole qu'il souhaite encourager. Les nouveaux outils ont révélé que ces attentes avaient un poids. La modification de 900 recettes par Intermarché pour améliorer ses scores sur l'application d'évaluation « Yuka » n'en est qu'un exemple. Les consommateurs plébiscitent les marques en qui ils ont confiance, les produits qui leur semblent « bons ».

Aujourd'hui, ce que le consommateur considère comme « bon » va bien au-delà du goût et du prix. Rémunération des agriculteurs, impact du produit sur l'environnement, qualité nutritive et sanitaire, provenance, ou encore transparence des pratiques de l'entreprise orientent très largement les décisions des consommateurs.

La rentrée de l'agro-écologie 2019 en images

Le succès des nouveaux outils, preuve de la volonté d'implication du consommateur...

Les perspectives sont infinies et pourtant bien réelles : donner vie à un projet de ferme agro-écologique à travers des plateformes de financement participatif spécialisées comme « MiiMOSA », aider à l'installation de jeunes agriculteurs en finançant l'achat de terres grâce à « Terres de lien », acheter des yaourts permettant de financer la formation et l'installation de jeunes agriculteurs laitiers en bio avec le collectif « Faire Bien », choisir une brique de lait qui rémunère mieux les éleveurs comme « Les Éleveurs vous disent merci ! », etc. Autant de nouveaux outils à disposition des consommateurs et dont le plus grand nombre reste à inventer ! Le « conso'moteur » peut être présent dès l'amont à la conception et l'élaboration du produit.


...mais dans quelles perspectives ?

Cela soulève une question fondamentale : ce que veut le consommateur est-il forcément le plus vertueux ? Le plus souhaitable pour le modèle agricole et alimentaire de demain ? Le consommateur doit être informé, éclairé. Les nouveaux outils ont le mérite d'informer le consommateur, qui est de plus en plus avide de connaissances sur ces sujets complexes, pour construire une agriculture productive, rémunératrice, intégrée dans des agroécosystèmes diversifiés et résilients. Ces enjeux de taille et la prise de conscience active des consommateurs incitent l'industrie agro-alimentaire et la grande distribution à s'engager à plus de transparence et de pédagogie sur ces sujets complexes. 

Les consommateurs sont les leviers indispensables, les moteurs pour réussir la transition agro-écologique. Mais cela ne peut se faire que sous conditions. Celle d'une bonne connaissance de l'ensemble du contexte et des enjeux. Celle de la prise en compte réelle des nouvelles appétences du consommateur et de sa volonté de s'impliquer activement par les acteurs du secteur, en particulier les industriels et la grande distribution. Certains ont envoyé des signaux en ce sens en ouvrant leurs usines avec l'opération Venez vérifier comme Fleury Michon, en proposant de réfléchir aux produits de demain comme Daucy avec sa plateforme de consultation Daucycestvousaussi, en soumettant des produits phares à la méthode de co-construction de C'est qui le patron chez Nestlé.

Pourtant les acteurs de l'agro-alimentaire sont encore trop peu nombreux à exploiter tout le potentiel d'une collaboration étroite avec les consommateurs pour construire l'alimentation et le modèle agricole de demain. Gageons que les initiatives présentées le 26 septembre à l'occasion de la Rentrée de l'agro-écologie feront des émules autour de cette synergie clé d'une transition agro-écologique réussie. 

Edition 2018

Loi Agriculture et Alimentation, un tremplin pour aller plus loin

Un événement réunissant 17 intervenants (institutionnels, représentants de filières agricoles, des ONGs, des grands acteurs de l’agro-alimentaire) où plus de 150 personnes ont pris part aux débats.

La loi Agriculture et Alimentation adoptée par le Parlement le 2 octobre 2018 est la concrétisation des riches échanges suscités par les États Généraux de l’Alimentation, des prises de position des acteurs des filières agricoles et alimentaires et d’un débat législatif animé, sur un sujet qui touche chacun d’entre nous : quel modèle agricole pour quelle alimentation demain ?

Le débat législatif peine à rassembler... Si certains sujets font consensus, beaucoup d’autres sont l’objet d’âpres débats et cristallisent les incompréhensions qui persistent entre les acteurs du secteur. Pourtant, aujourd’hui, tous sont concernés par cette nouvelle donne législative à venir.

Au sein de Deloitte Développement Durable, nous constatons chaque jour les limites des schémas antagonistes traditionnels et mettons tout en œuvre pour les dépasser. Le consommateur exige, à raison, de la cohérence entre tous les maillons de la chaîne et une réponse à ses exigences fortes en matière environnementale, sanitaire mais aussi sociale, avec des revenus décents pour les agriculteurs.

Comment réussir ? Comment donner à cette loi sa juste place, celle d’un tremplin au service de la transition réelle et durable de l’agriculture française ? Nous avons deux convictions profondes. La première : la transition de l’agriculture sera agro-écologique ou ne sera pas. La seconde : seules la concertation et la co-construction sont les terreaux fertiles d’un changement pérenne et profond.

La dynamique est enclenchée, mais elle manque encore de collectif, de partage d’expériences, d’inspiration réciproque. Deloitte Développement Durable apporte sa pierre à l’édifice en organisant la Rentrée de l’agroécologie le 27 septembre 2018. Cet événement fédérateur a donné la parole aux acteurs des filières agricoles et alimentaires, aux ONG mais aussi aux parlementaires, pour partager vision, ambition et suites concrètes à donner à cette loi Agriculture et Alimentation. Contractualisation et construction inversée des prix, néonicotinoïdes, glyphosate, bien-être animal, Haute Valeur Environnementale et Bio… ces sujets étaient au centre des débats.

Edition 2017

Agro-écologie : la performance est l’affaire de tous !

Avec 73 milliards d’euros de denrées agricoles produites par 720 000 salariés en 2014, la France est aujourd’hui le 1er producteur agricole de l’Union Européenne. Mais elle subit une crise agricole profonde marquée par une augmentation nette des redressements judiciaires, des mises en liquidation et des revenus divisés par deux en deux ans. En parallèle, de nombreux agriculteurs ont pris conscience des enjeux environnementaux majeurs liés à l’activité agricole et de la nécessité de changer de cap. Comment maintenir cette activité économique clé pour notre pays et massifier la production de denrées alimentaires de qualité à faible impact environnemental ?

Un virage s’impose aujourd’hui. L’agro-écologie peut permettre d’écrire une nouvelle page de l’agriculture, celle de la réconciliation. Réconciliation au sens fort du terme : entre la société, les acteurs des filières, leur histoire, leur terre et leur métier.

Cette note basée sur notre expertise, des premiers retours d’expériences et les perspectives de l’agro-écologie, s’articule autour de :

  • Notre vision de l’agro-écologie : l’alliance de l’agronomie et de l’écologie pour faire évoluer les modèles agricoles
  • La manière dont les acteurs industriels et de la distribution se sont saisis du concept
  • La certification HVE, un levier pour réussir la transition agro-écologique à grande échelle
  • La nécessaire mobilisation de tous les acteurs sociétaux pour réussir la transition 
  • Une synthèse des initiatives mises en place par quelques acteurs économiques (McDonald’s France, Terrena, Mondelez International, Vignerons Indépendants de France, Agromousquetaires et Intermarché).