FUSIONS: fighting against food waste

Etude de cas

FUSIONS : lutte contre le gaspillage alimentaire

L’alimentation au service de l’innovation sociale via l’optimisation des stratégies de prévention du gaspillage

Gaspillage alimentaire

Question cruciale en termes de sécurité alimentaire mondiale et de bonne gouvernance environnementale, le gaspillage alimentaire est directement lié à toutes les facettes du développement durable (notamment la disponibilité des ressources, l’augmentation des coûts et la santé).

Le volume du gaspillage alimentaire produit mais non consommé a des effets négatifs sur les entreprises et les consommateurs. Dans le monde entier, de plus en plus d’organisations sont persuadées que la réduction du gaspillage alimentaire tout au long de la chaîne d’approvisionnement est un mécanisme fondamental grâce auquel la création d’un système alimentaire durable et des retombées économiques positives pour le secteur alimentaire et les consommateurs sont possibles. L’instauration d’un système alimentaire sain, durable et optimisant les ressources constitue une priorité majeure de la Commission européenne pour les années à venir.

  • 88 millions de tonnes de denrées sont gaspillées tous les ans dans l'UE.
  • Le gaspillage alimentaire coûte à l'UE environ 143 milliards d'euros par an.
  • Le potentiel de réchauffement global (PRG) du gaspillage alimentaire actuel pour l’UE en 2011 est estimé à au moins 227 millions de tonnes d’équivalents CO2 environ.  

Travailler ensemble pour réduire le gaspillage alimentaire dans toute l’Europe

FUSIONS (Food Use for Social Innovation by Optimising Waste Prevention Strategies / l’alimentation au service de l’innovation sociale via l’optimisation des stratégies de prévention du gaspillage) rassemble 21 partenaires issus de 13 pays qui œuvrent en vue de rendre l’Europe plus économe en ressources en réduisant de manière drastique le gaspillage alimentaire. Le projet s’échelonne d’août 2012 à juillet 2016 et a d’ores et déjà contribué à :

Harmoniser la définition actuelle du gaspillage alimentaire au sein de l’UE des 28

Les publications scientifiques disponibles sur le sujet démontrent que les chercheurs et les politiques ont tendance à utiliser et définir différemment le gaspillage alimentaire, cette situation ayant un impact sur la façon dont sont élaborées les politiques et sur celle dont le gaspillage alimentaire est quantifié parmi les divers secteurs de la chaîne agro-alimentaire.

Les partenaires du projet FUSIONS ont harmonisé toutes les définitions du gaspillage alimentaire en vigueur au sein de l’UE des 28, en proposant un Cadre définitionnel (Definitional Framework). Selon FUSIONS, « le gaspillage alimentaire consiste en toute nourriture, ainsi que les parties non comestibles, retirée de la chaîne alimentaire pour être valorisée ou éliminée ».

Estimer les données sur le gaspillage alimentaire dans l’UE des 28

Il est urgent de disposer de données plus cohérentes et plus comparables afin de réduire l’incertitude et de mieux comprendre l’ampleur du problème et des opportunités potentielles.

Selon le projet européen FUSIONS, les 28 Etats membres de l’Union européenne produisent 88 millions de tonnes de déchets alimentaires par an, représentant environ 143 milliards d’euro de pertes. La recherche montre que de nombreux Etats membres manquent de données fiables sur les volumes de déchets alimentaires générés, engendrant un niveau d’incertitude relativement élevé quant aux estimations européennes.

Développer des outils visant à harmoniser la quantification du gaspillage alimentaire

Mesurer exactement le gaspillage alimentaire permettrait de réduire le phénomène en incitant les entreprises à accroître leur responsabilité vis-à-vis de cette question et les instances décisionnelles à élaborer des politiques publiques bien adaptées pour répondre à cet enjeu.

Manuel de quantification du gaspillage alimentaire pour suivre les volumes de déchets produits et leur évolution

Dans le cadre de FUSIONS, Deloitte Développement Durable a piloté les travaux ayant abouti au manuel de quantification du gaspillage alimentaire qui a pour objectif de faciliter l’obtention de données fiables sur le gaspillage alimentaire et du reporting au sein de l’Union européenne. Le Manuel inclut des directives pratiques que les autorités des Etats membres peuvent intégrer pour standardiser les approches de la quantification à toutes les étapes de la chaîne d’approvisionnement alimentaire.

Objectifs principaux :

  • Assister les Etats membres dans la surveillance des volumes de déchets alimentaires générés au niveau national dans les secteurs de la production primaire, de la transformation, de la production, de la vente en gros et au détail et les ménages.
  • Aider les Etats membres à suivre les progrès dans la réduction du gaspillage alimentaire à travers le temps et faciliter l’échange de données au sein de l’Europe.
  • Formuler des recommandations optionnelles sur la manière de reporter les résultats d’une étude de quantification nationale du gaspillage alimentaire (National Food Waste Quantification Study).
fusions:fighting food waste

Plus d'informations sur FUSIONS

170 parties prenantes européennes sur l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement se sont engagées à réduire le gaspillage alimentaire en tant que Membres de la Plateforme FUSIONS. 

 

Deloitte Développement Durable fait partie de l’équipe de direction du projet composée par WRAP (Grande-Bretagne), l’Université de Bologne (Italie) et le SP Technical Research Institute of Sweden (Suède), sous la coordination de Wageningen UR (Pays-Bas).