Human Capital trends 2015

Communiqués de presse

Étude Deloitte : Les groupes mondiaux confrontés à une crise imminente d'engagement et de rétention des collaborateurs

Zurich, le 26 mars 2015

D’après 87 % des DRH et des dirigeants d’entreprises interrogés, le faible engagement des salariés constitue aujourd'hui leur défi principal. De plus, un grand nombre d’entreprises sont mal préparées à des défis concernant la culture de l’organisation. Tel est le constat dressé par Deloitte dans son troisième rapport de tendance annuel, le « Global Human Capital Trends 2015 : Leading in the New World of Work ».

Cette étude, menée auprès de plus de 3’300 DRH et dirigeants d'entreprise à travers 106 pays, constitue l'une des plus grosses études mondiales consacrées aux talents, au leadership et aux défis en matière de ressources humaines. L’engagement est un des thèmes clés de cette étude : 26 % des DRH et des dirigeants d'entreprise interrogés en 2014 considéraient l'engagement des salariés comme un critère très important. Cette année, ce pourcentage a doublé pour atteindre 50 %. Ils sont soixante pour cent à indiquer ne pas disposer des outils ad hoc pour mesurer et améliorer l'engagement, témoignant ainsi de leur absence de préparation à ce défi.

Seulement 12 % des DRH et des dirigeants d'entreprise sondés ont mis en place un programme leur permettant de définir et de bâtir une solide culture d'entreprise ; seulement 7 % se sont déclarés parfaitement aptes à mesurer, piloter et renforcer l'engagement, ainsi qu'à fidéliser les salariés.

Télécharger le rapport

Human Capital Trends 2015

Qu'en est-il de la Suisse ?

L’étude 2015 de Deloitte révèle à quel point la formation et le développement des salariés sont aujourd'hui la priorité absolue en Suisse, 80 % des personnes sondées ayant qualifié cette priorité d'importante ou de très importante. Parallèlement, seulement 35 % estiment que leur entreprise est prête à relever correctement un tel défi. Dans le contexte d’une transformation radicale du monde de l'éducation et de la formation, un grand nombre d'entreprises helvétiques éprouvent des difficultés à repenser leur stratégie et leurs approches en matière de formation.

En 2015, les entreprises suisses devront revoir leur marketing RH et les propositions faites non seulement aux employés potentiels, mais aussi aux salariés en place. Sarah Kane, Associée Human Capital de Deloitte en Suisse, explique : « Si 77 % des responsables d'entreprises suisses considèrent importants ou très importants la culture d'entreprise et l'engagement des salariés, seulement 43 % estiment leur entreprise apte à gérer ces aspects, à simplifier l'environnement de travail et à repenser le travail et l'environnement de travail afin de donner un nouveau souffle à l'engagement et à la productivité de leurs salariés ».

Développement du leadership

Si le développement du leadership est un thème qui a perdu en importance par rapport à 2014, il n'en demeure pas moins une priorité importante ou très importante pour 71 % des Suisses sondés. Parallèlement, l’écart entre le besoin de se préparer et la capacité à le faire s'est renforcé depuis 2014 : seulement 4 % des personnes interrogées estiment leur entreprise en mesure de relever le défi du leadership, contre 27 % qui considèrent que leur entreprise n'est absolument pas prête. Ces résultats suggèrent qu'une entreprise sur quatre ne parvient pas à identifier et à développer ses futurs dirigeants, ce qui pourrait engendrer de graves conséquences sur les performances à long terme.

A propos de l'étude Deloitte « Human Capital trends 2015 »

Cette étude a été menée auprès de plus de 3 300 DRH et dirigeants d'entreprise à travers 106 pays et constitue l'une des plus grosses études mondiales consacrées aux talents, au leadership et aux défis en matière de ressources humaines. Pour accéder au tableau de bord du rapport Human Capital Trends 2015 de Deloitte et obtenir plus d'informations sur ce rapport ainsi que des précisions par pays ou secteurs d'industrie, cliquez ici.

Deloitte en Suisse

Deloitte compte parmi les principales sociétés suisses fournissant des services professionnels dans les domaines de l’audit, de la fiscalité, du conseil et du corporate finance. Comptant plus de 1’300 collaborateurs répartis dans les villes de Bâle, Berne, Genève, Lausanne, Lugano et Zurich (siège), Deloitte propose ses services à des entreprises et des institutions de toutes formes juridiques et de toutes tailles, opérant dans tous les secteurs d’activité. Deloitte SA est une filiale de Deloitte LLP, qui est la société britannique affiliée de Deloitte Touche Tohmatsu Limited (DTTL). Les sociétés affiliées de DTTL sont représentées dans plus de 150 pays avec environ 210’000 collaborateurs.

Note aux rédacteurs

Dans le présent communiqué de presse la désignation Deloitte fait référence à Deloitte SA, une filiale de Deloitte LLP, qui est la société britannique affiliée de Deloitte Touche Tohmatsu Limited (’DTTL’). DTTL est une «UK private company limited by guarantee» (une société à responsabilité limitée de droit britannique), dont les sociétés affiliées constituent des entités juridiques indépendantes et séparées. Pour une description détaillée de la structure juridique de DTTL et de ses sociétés affiliées, veuillez consulter le site www.deloitte.com/ch/about.

Deloitte LLP et ses filiales font partie des leaders dans le domaine de l’audit, de la fiscalité, du conseil et des fusions-acquisitions avec plus de 14 000 collaborateurs de premier plan au Royaume-Uni et en Suisse. Reconnu comme employeur de choix grâce à ses programmes novateurs en matière de ressources humaines, Deloitte LLP recherche l’excellence pour ses clients et ses interlocuteurs.

Deloitte SA est une société d’audit reconnue agréée et surveillée comme société d’audit agréée par l’Autorité fédérale de surveillance en matière de révision (ASR) et par l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA).

L’information contenue dans le présent communiqué est correcte au moment de sa distribution à la presse.

Cela vous a-t-il été utile ?