M&A

Communiqués de presse

Les PME continuent d’alimenter l’activité M&A en dépit de la vigueur du franc suisse

Activité M&A globalement en baisse en Suisse au premier semestre 2015

Zurich, le 7 septembre 2015

Après une année 2014 record – marquée par plusieurs transactions importantes –, le premier semestre 2015 a connu un ralentissement de l’activité M&A en Suisse, tant en nombre de transactions qu’en valeur. La persistance du franc fort constitue un facteur important de ce changement de tendance. Les PME restent le moteur du marché M&A en Suisse. Selon le rapport semestriel de Deloitte sur l’activité M&A des PME suisses, les perspectives pour la fin de l’année s’annoncent diverses.

L’activité M&A en Suisse au premier semestre 2015 a accusé un repli par rapport à l’année précédente, surtout à la suite de la décision de la BNS d’abandonner le taux plancher avec l’euro. Cette baisse est à pondérer toutefois en raison du caractère exceptionnel de l’année 2014: l’activité M&A du premier semestre 2015 s’inscrit dans la moyenne des trois dernières années.

Les PME restent le moteur du marché M&A en Suisse: 85% des transactions dont la cible est suisse (Inbound et Domestiques) ont impliqué des PME. Au premier semestre, 90 transactions ont impliqué des PME, contre 103 l’année précédente, soit une baisse de 13%.

Jean-François Lagassé, Associé responsable du département Financial Advisory de Deloitte en Suisse déclare: «La décision de suppression du taux plancher de la BNS et la vigueur persistante du franc suisse qui en a découlé ont redistribué les cartes sur le marché M&A helvétique. Les PME suisses sont devenues d’un seul coup plus onéreuses pour des acquéreurs étrangers et ont généralement fait face à un climat d’incertitude. Cela s’est manifesté par un recul des opérations M&A au premier semestre.»

Pouvoir d’achat accru des PME suisses

La vigueur du franc renforce le pouvoir d’achat des PME du pays et incite à acquérir des entreprises étrangères. Dans les faits, les activités M&A Outbound dépassent légèrement leur niveau de l’année précédente (+7%). Par ailleurs, le niveau de cash des sociétés membres de l’Indice Deloitte Small & Mid Caps a augmenté de 30% depuis janvier 2013. Les PME suisses qui possèdent un bilan solide peuvent être optimistes et faire preuve d’opportunisme en effectuant des acquisitions à l’étranger.

Pierrik Roy, Directeur du département Financial Advisory de Deloitte en Suisse et responsable de l’étude, affirme: «La situation demeure toujours incertaine. D’une part, en dépit de la vigueur du franc, les investisseurs étrangers continuent de s’intéresser aux PME suisses – surtout s’ils sont capables de les intégrer dans un réseau mondial et de bénéficier d’un potentiel de synergies important. D’autre part, le pouvoir d’achat accru ainsi que les liquidités élevées des PME suisses, conjugués à des taux d’intérêt historiquement bas, devraient contribuer à dynamiser l’activité M&A suisse.»

Il ajoute: «Malgré un marché boursier suisse incertain au cours de l’année, les valorisations des PME suisses demeurent à un niveau élevé. L’Indice Deloitte Small & Mid Caps a atteint un record au cours du premier semestre. Ce haut niveau de valorisations des PME montrent qu’elles demeurent toujours attractives malgré la force de la devise helvétique.»

Secteurs et partenaires les plus actifs: l’industrie et l’Allemagne

Les acquisitions d’entreprises industrielles étrangères représentent un tiers (34%) des transactions Outbound. Ce chiffre pourrait encore augmenter dans les douze prochains mois: en effet, 52% des CEO et CFO d’entreprises industrielles suisses estiment que leurs principales opportunités M&A sont des acquisitions à l’étranger, l’Allemagne, l’Amérique du Nord, la France et la Chine étant les principales régions cibles.

Les pays d’Europe de l’Ouest restent les principaux partenaires des PME suisses dans le domaine M&A. L’Allemagne est le premier partenaire des PME suisses en étant impliquée dans 21% des transactions Inbound et Outbound.

A propos de l’étude Deloitte « PME suisses: Activité M&A au premier semestre 2015 »

Le rapport semestriel de Deloitte étudie les transactions de fusion et d’acquisition des PME suisses. A cet égard, les PME sont définies comme suit: un chiffre d’affaires supérieur à CHF 10 millions, moins de 250 collaborateurs et capitalisation comprise entre CHF 5 et CHF 500 millions. La présente publication se réfère à la période du 1er janvier au 30 juin 2015.

Vous trouverez le rapport « PME suisses: Activité M&A au premier semestre 2015 » sur notre site de web.

Deloitte en Suisse
Deloitte compte parmi les principales sociétés suisses fournissant des services professionnels dans les domaines de l’audit, de la fiscalité, du conseil et du financial advisory. Avec plus de 1’400 collaborateurs répartis dans les villes de Bâle, Berne, Genève, Lausanne, Lugano et Zurich (siège), Deloitte propose ses services à des entreprises et des institutions de toutes formes juridiques et de toutes tailles, et opérant dans tous les secteurs d’activité. Deloitte SA est une filiale de Deloitte LLP, qui est la société britannique affiliée de Deloitte Touche Tohmatsu Limited (DTTL). Les sociétés affiliées de DTTL sont représentées dans plus de 150 pays avec environ 210’000 collaborateurs.

PME suisses: Activité M&A au premier semestre 2015

Anmerkung für die Redaktion

In dieser Pressemitteilung bezieht sich die Bezeichnung Deloitte auf Deloitte AG, eine Tochtergesellschaft von Deloitte LLP, dem Mitgliedsunternehmen in Grossbritannien von DTTL, eine "UK private company limited by guarantee" (eine Gesellschaft mit beschränkter Haftung nach britischem Recht) und ihren Mitgliedsunternehmen, die rechtlich selbstständig und unabhängig sind. Eine detaillierte Beschreibung der rechtlichen Struktur von DTTL und ihrer Mitgliedsunternehmen finden Sie auf unserer Webseite unter www.deloitte.com/ch/about.

Deloitte LLP und seine Tochterfirmen sind führende Beratungsunternehmen mit über 12'600 bestausgewiesenen Mitarbeiterinnen und Mitarbeitern in Grossbritannien und der Schweiz, die Leistungen in den Bereichen Wirtschaftsprüfung, Steuerberatung, Consulting und Corporate Finance Services bieten. Das Unternehmen, das dank seiner innovativen HR-Programme als erklärter Wunscharbeitgeber gilt, setzt sich dafür ein, dass seine Kunden und Mitarbeitenden Erfolg haben.

Deloitte AG ist eine von der Eidgenössischen Revisionsaufsichtsbehörde (RAB) und der Eidgenössischen Finanzmarktaufsicht FINMA zugelassene und beaufsichtigte Revisionsgesellschaft.

Die in dieser Pressemitteilung enthaltenen Informationen entsprechen zum Zeitpunkt des Drucks dem aktuellen Stand.

Cela vous a-t-il été utile ?