Communiqués de presse

Les systèmes de paiement numériques à la hausse: 42% des consommateurs suisses veulent payer avec leur smartphone, 65% veulent utiliser les caisses en libre-service

Zurich/Genève, le 12 juillet 2017

Il est clair que les appareils numériques gagnent en importance pour l’achat et le paiement de produits. Cette tendance est confirmée par la dernière étude de Deloitte quant à l’impact de la numérisation sur le comportement des clients dans le commerce de détail en Suisse

Les automates de caisse automatique rencontrent un vif succès : dans le cadre d’un sondage en ligne mené auprès de 2000 personnes domiciliées en Suisse, 42% des répondants ont indiqué avoir déjà payé via une caisse automatique et 65% ont l’intention d’utiliser ces systèmes à l’avenir. Cela correspond à une croissance de plus de 50%

La croissance dans le secteur du paiement mobile devrait être encore plus forte : 23% des personnes interrogées ont déjà utilisé Apple Pay, PayPal, Twint ou d’autres prestataires de paiement mobile. Et cette proportion devrait doubler à l’avenir (46%). 

Les paiements via une application du prestataire devraient connaître un boom similaire (17% à l’avenir, 8% actuellement). 11% peuvent même s’imaginer payer un jour avec des monnaies virtuelles comme le Bitcoin.

Augmentation des dépenses via des systèmes de paiement mobile

Outre leur utilisation plus répandue, le chiffre d’affaires supplémentaire généré par ce biais rend les systèmes de paiement mobiles de plus en plus importants pour le commerce de détail suisse.

29% des consommateurs interrogés s’attendent à dépenser davantage en faisant leurs courses s’ils paient avec leur smartphone ou leur smartwatch. Seuls 4% pensent qu’ils dépenseront moins ainsi. Les commerces de détail qui proposent des systèmes de paiement mobiles peuvent donc compter avec une augmentation des dépenses de leurs clients.

Cet effet devrait être particulièrement marqué parmi les consommateurs les plus jeunes. 39% des millennials1 anticipent en effet une augmentation de leurs dépenses.

« La numérisation a transformé le comportement des clients dans le commerce de détail. Si vous n'envisagez que les ventes en ligne, vous sous-estimez l'impact de cette tendance. Car la frontière entre le client en ligne et hors-ligne disparait. Le chiffre d'affaires du commerce de détail réalisé dans le magasin est également fortement influencé par les appareils numériques et les canaux de distribution en ligne », explique Konstantin von Radowitz, Associé en charge du département Consumer & Industrial Products chez Deloitte en Suisse.
« On parle souvent de l'importance croissante de la vente en ligne. Mais les détaillants devraient miser beaucoup plus sur l’utilisation de technologies numériques dans le secteur hors-ligne. »

Le consommateur à l'ère du numérique : Résultats additionnelles de l’étude

  • L'influence des appareils numériques et des canaux de distribution en ligne dans le commerce de détail va bien au-delà de la simple vente en ligne : La proportion des ventes stationnaires influencées par le numérique (25,5 mrd. CHF) est presque quatre fois supérieures au chiffre d'affaires pur effectué en ligne (6,5 mrd. CHF) pour le commerce de détail suisse. Cela veut dire que l'utilisation des appareils numériques influence près d'un tiers des ventes du commerce de détail en Suisse.
  • La boutique en ligne est un canal de vente essentiel – mais il est encore plus important que les détaillants suisses misent sur l’utilisation de technologies numériques dans le secteur hors-ligne.
  • 83 % des Suisses utilisent un smartphone, iPad ou un portable pour faire leurs courses.
  • Pour un consommateur sur cinq – un sur trois parmi la génération du millénaires – des canaux comme YouTube et Facebook influencent moyennement jusqu’à beaucoup la décision d’achat.
Cela vous a-t-il été utile ?

Sujets connexes