Communiqués de presse

Frilosité grandissante des CFO suisses en ce début d’année

Les réglementations croissantes préoccupent les CFO suisses. La pénurie de collaborateurs qualifiés, qui pourrait être exacerbée par l'alourdissement de la réglementation du marché du travail, est également considérée comme un défi de taille pour l'année 2015.

Etudes et publications

Deloitte CFO Survey

L’écho de la communauté des CFO suisses

En septembre 2009, Deloitte a lancé avec succès un sondage trimestriel mené auprès des directions financières de grandes entreprises basées en Suisse. Le sondage analyse leurs comportements en matière de perspectives économiques, de financement, de stratégie et de risque et est conçu de manière à identifier les principaux changements et tendances au sein des entreprises suisses. Le CFO Survey est une publication unique en son genre en Suisse.

Le sondage se compose de 20 questions récurrentes chaque trimestre et de 8 à 10 questions propres aux conditions financières du trimestre écoulé. Les résultats du sondage que nous restituons constituent un feed-back spécifique sur l’état du marché au trimestre précédent, ainsi qu’une analyse continue des tendances, à savoir l’évolution des conditions financières et la réaction des CFO.

Référence de qualité pour les directions financières, le Deloitte CFO Survey se fait l’écho des CFO dans les médias et auprès des responsables politiques.

Si vous souhaitez participer au prochain CFO Survey, nous vous invitons à vous inscrire ici.

The Deloitte CFO Survey - Résultats du 4ème trimestre 2014

Télécharger le CFO Survey

Deloitte CFO Survey - La morosité s’installe

Le climat au sein des directions financières d’entreprises suisses est devenu plus frileux. Le nombre des CFO qui se montrent prudemment optimistes face à une conjoncture difficile et incertaine a davantage baissé par rapport au trimestre précédent. L’appétit au risque des CFO, encore robuste au troisième trimestre, a également diminué. Le renchérissement du franc suisse, suite à l’abandon du cours plancher avec l’euro, devrait contribuer à accentuer ce climat d’incertitude auprès des CFO. 

The Deloitte CFO Survey - Résultats du 3ème trimestre 2014

Télécharger le CFO Survey

Deloitte CFO Survey - Face à l’incertitude grandissante, la confiance se dégrade

Ce trimestre, les CFO ont le moral en berne. Comparée aux trimestres précédents, leur confiance dans l’avenir s’est érodée, notamment en raison d’une détérioration de l’économie tant en Suisse qu’à l’étranger. Le ralentissement en Suisse, la lenteur de la reprise économique en Europe et la modestie des perspectives économiques en Allemagne, l’un des principaux marchés d’exportation de la Suisse, sont autant de facteurs concourant à cette perte de confiance. Aux yeux des CFO, les conflits armés constituent un autre facteur d’incertitude qui prend de plus en plus d’importance : les risques géopolitiques – et non plus économiques – occupent une place indéniablement prépondérante dans leur évaluation des risques ce trimestre. 

The Deloitte CFO Survey - Résultats du 2ème trimestre 2014

Télécharger le CFO Survey

Deloitte CFO Survey - Un optimisme persistant en dépit de risques croissants

Ce trimestre, les CFO suisses ont toujours le moral au beau fixe. L’indice de confiance des CFO a progressé de deux nouveaux points de pourcentage, pour atteindre +39. L’embellie pérenne amorcée fin 2011 (date à laquelle l’indice s’établissait à -36) se poursuit.

Cependant, les CFO sont bien plus confiants vis-à-vis des perspectives pour l’environnement économique que vis-à-vis de celles pour leur propre entreprise (+48 contre +32). Cette tendance générale se dégage également des réponses données par chacun d’entre eux aux questions individuelles. Ce trimestre, les CFO perçoivent un niveau de risque accru pour leur propre entreprise voire pour l’économie helvétique dans son ensemble. En conséquence, nombre d’entreprises continue à privilégier les stratégies défensives. 

The Deloitte CFO Survey - Résultats du 1er trimestre 2014

Télécharger le CFO Survey

Deloitte CFO Survey - Vers une reprise durable ?

Les CFO suisses ont toujours le moral au beau fixe. Au 1er trimestre 2014, l’indice de confiance des CFO s’est établi à +37 (contre +31 au 4ème trimestre 2013), s’inscrivant ainsi dans la continuité de l’embellie amorcée fin 2011.

Les CFO sont restés optimistes vis-à-vis de l’environnement des entreprises (un solde net de +47, contre +40 au trimestre précédent) et des perspectives pour leur propre entreprise (+31, en hausse par rapport au solde net de +26 au trimestre antérieur). Des facteurs externes, tels que les perturbations sur les marchés porteurs ou la crise en Ukraine, n’ont, jusqu’à présent, guère entamé la confiance ambiante.

The Deloitte CFO Survey - Résultats du 4ème trimestre 2013

Télécharger le CFO Survey

The Deloitte CFO Survey - 2014 démarre dans la confiance

Au 4ème trimestre 2013, les CFO suisses sont restés optimistes vis-à-vis de l’avenir et leur évaluation de l’environnement des entreprises et de la croissance est toujours positive.

Ce trimestre-ci, les CFO suisses sont encore plus optimistes concernant le contexte économique qu’au cours du trimestre précédent. 80 % d’entre eux font preuve d’optimisme quant aux perspectives économiques des 12 prochains mois, le meilleur résultat trimestriel enregistré depuis mars 2011, et seule une très faible minorité (4 %) présage que la Suisse entrera en récession au cours des deux années à venir.

Auteurs

Michael Grampp

Michael Grampp

Directeur

Michael est Chief Economist chez Deloitte en Suiss...Plus

Dennis Brandes

Dennis Brandes

Manager

Dennis est Research Manager au sein de l’équipe In...Plus

Contacts clés

James Baird

Associé Responsable du département Audit&Advisory

Contacts clés

Jan-Dominik Remmen

Associé, Services de restructuration

Contacts clés

Rolf Schönauer

Associé, Services financiers

Contactez-nous

Contactez-nous via notre formulaire en ligne

Sollicitez-nous pour une proposition de service

Envoyer grâce à notre formulaire en ligne

Votre carrière

La vie chez Deloitte

Chez Deloitte, les employés suffisent à en faire l’un des meilleurs endroits où travailler. Chaque personne est unique et valorisée pour cette raison, compte parmi les meilleures et les plus brillantes de sa profession.