Perspectives

Administrateurs avertis

La pierre angulaire du rendement futur

De puissantes forces incitent les investisseurs à exiger une plus grande prévoyance à l’égard de la viabilité à long terme et des perspectives des sociétés. Les administrateurs font face à un défi, celui de tracer un parcours qui leur permette de réagir aux forces du marché tout en assumant leurs responsabilités de conformité. Même si pour certaines sociétés et leurs conseils, le voyage sera mouvementé, le train est manifestement en marche.

Il s’agissait du thème de notre séance Administrateurs avertis du 15 novembre. Écoutez les membres de notre éminent groupe de discussion alors qu’ils explorent ce thème et communiquent leur point de vue sur les investisseurs, les équipes de direction, les organismes de réglementation, les comités d’audit et les conseils d’administration. Nous vous invitons à regarder les vidéos suivantes qui mettent en lumière les principaux messages du groupe de discussion : l’animateur de la séance, Richard Olfert; associé directeur; Gestion de la qualité, des risques et de la réglementation; Deloitte Canada; ouvre le bal.

    Un enregistrement de l’émission complète est également disponible. Dans l’intervalle, voici les principales observations communiquées par les membres du groupe de discussion :

    • Le modèle de création de valeur et la capacité de brosser un tableau complet d’une société sont au cœur de la décision d’un investisseur potentiel d’engager son capital. 
    • À mesure que l’univers de mesures de rendement des sociétés s’élargit, deux défis se posent. Le premier est d’apporter des points de vue. Le deuxième est d’assurer l’intégrité des données, surtout que beaucoup de mesures ne sont pas conformes aux PCGR. 
    • L’importance qu’accordent les investisseurs à la viabilité à long terme s’aligne sur les préoccupations des parties prenantes quant au rendement en matière d’environnement et de questions sociales. Les conseils d’administration doivent considérer les facteurs liés à l’environnement, à la responsabilité sociale et à la gouvernance globalement comme des risques et des occasions tout à la fois. 
    • Engagement des actionnaires – les grands investisseurs mondiaux ont augmenté la pression et font part d’attentes plus élevées à l’égard de l’interaction directe avec les conseils d’administration. Ces derniers devraient commencer par nouer le dialogue avec les investisseurs par l’entremise de leur président.

    Qu’ont dit nos participants? Dans les discussions locales qui ont suivi la présentation de notre groupe de discussion, les participants ont fait part de leurs points de vue. En dépit des préoccupations pratiques en ce qui a trait à leurs responsabilités sans cesse grandissantes, ils n’ont pas reculé devant la question des besoins : le besoin d’une meilleure définition du sens du devoir, le besoin d’une meilleure façon de brosser un tableau complet et le besoin de nouvelles mesures du rendement.

    Ci-dessous sont présentés quelques-uns des thèmes qui ont été abordés au cours de nos discussions de groupe :

    • Un modèle de création de valeur bien défini est la clé. Les conseils d’administration ont amorcé les discussions, mais il faudra du temps pour que toutes les pièces du casse-tête se mettent en place. 
    • Les conseils d’administration ignorent les facteurs liés à l’environnement, à la responsabilité sociale et à la gouvernance à leurs risques et périls. 
    • Les points de vue sur le rôle joué par les organismes de réglementation et les organismes de normalisation vont de « ils sont enlisés dans le passé » à « ils insufflent une discipline au marché ».
    • Charges de travail et aptitudes – les comités d’audit sont surchargés. Les rôles, les responsabilités, les priorités, tout doit être revu. Les comités doivent recourir à des experts externes pour les aider dans la certification des mesures de rendement non financières. Ils doivent revoir la composition de leur comité et envisager d’exiger des aptitudes tant financières que non financières.

    Les observations communiquées par les membres du groupe de discussion et les participants de partout au pays sur La pierre angulaire du rendement futur : des défis pour le conseil d’administration et le comité d’audit ne font qu’effleurer la question. Nous vous encourageons à poursuivre la conversation! Si vous désirez faire un commentaire ou obtenir de l’information supplémentaire, veuillez communiquer avec nous à auditandassurance@deloitte.ca.

    Avez-vous trouvé ceci utile?
    /*Eloqua tracking*/
    /*LinkedIn Insights tag*/