Perspectives

Chaque conversation compte

Par Ty Colin

Analyste | Service des risques d’entreprise (stagiaire d’été)

J’ai commencé mes études en commerce à la Richard Ivey School of Business en septembre 2014. En octobre, j’ai assisté à mon premier événement de réseautage, me retrouvant dans la même pièce que les recruteurs de tous les grands cabinets comptables. La situation était pour le moins intimidante.

Je ne me considère pas comme une personne timide, mais me présenter devant de parfaits inconnus ne m’est pas particulièrement naturel, encore moins si je dois composer avec la pression de devoir laisser une bonne impression à la personne à qui je m’adresse. Comme moi, lorsque vous êtes invité à un événement de recrutement, vous préférez peut-être rester près de la table du buffet, ou carrément rester à la maison. J’aimerais toutefois vous expliquer pourquoi il est si important, à mon avis, de résister à cette envie et comment vous pouvez rapidement en tirer avantage.

J’étais assis près de la table du buffet et l’événement de réseautage tirait à sa fin. Le repas venait de se terminer et la soirée s’étiolait. Quelques recruteurs étaient restés afin de répondre aux questions de ceux qui en avaient encore à poser. J’étais à un carrefour : à droite, la porte de sortie, qui me mènerait chez moi; devant moi, la table du buffet; à gauche, un groupe d’élégants inconnus que je tenais à impressionner. Combattant de toutes mes forces l’envie d’emballer quelques biscuits et de me ruer hors de la salle, j’ai décidé d’entamer une seule autre conversation pour terminer la soirée.

J’ai engagé cette dernière conversation avec une très aimable directrice de l’Audit de Deloitte. Le courant est passé entre nous et nous avons discuté jusqu’à ce qu’on nous montre la sortie. Nous avons échangé nos cartes professionnelles et gardé le contact jusqu’à la nouvelle année. Quand j’ai été convoqué en entrevue chez Deloitte en janvier, elle était évidemment assise devant moi. Lorsque j’ai obtenu le poste, elle m’a appelé pour me féliciter.

La décision que j’ai prise ce soir d’octobre, celle de rester pour une dernière conversation, m’a permis de nouer une relation très importante, et c’est souvent tout ce qu’il faut pour obtenir un emploi. Chaque conversation compte. La prochaine fois que vous serez tenté de fuir une conversation, rappelez-vous qu’elle pourrait être celle qui vous fera obtenir l’emploi dont vous rêvez.

Ty a agi à titre d’analyste comme stagiaire d’été dans notre équipe du Service des risques d’entreprise. Il en est à sa quatrième année à la Richard Ivey School of Business, où il obtiendra son diplôme en comptabilité.

Avez-vous trouvé ceci utile?