Perspectives

Blogue universitaire : Évitez le « moment embarrassant » lorsque vous faites du réseautage

Par Tarini Chandak

Auditrice adjointe, Certification et Services-conseils | Stage hiver/été 2014

Le réseautage peut être un processus intimidant et ardu. Il vous oblige à sortir de votre zone de confort et à réfléchir à la façon de vous présenter. Si vous êtes nerveux, manifestement mal à l’aise ou mal préparé, il pourrait se produire de ces moments embarrassants qui nous font frémir chaque fois que nous y pensons.

En m’inspirant de mes expériences de réseautage dans différentes situations professionnelles, j’ai préparé une liste de six conseils qui vous aideront à vous sentir plus à l’aise et à éviter ces moments d’inconfort :

  1. Préparez-vous : songez à la personne que vous allez rencontrer, à ce dont vous souhaitez discuter et au genre d’impression que vous voulez laisser. Rafraîchissez-vous la mémoire à propos de vos entretiens antérieurs avec des recruteurs et pensez à de nouvelles questions ou observations à ajouter.
  2. Soyez naturel : il est bon de paraître sûr de soi et bien préparé, mais faites attention de ne pas donner l’impression d’avoir trop répété. Montrez que vous êtes aussi à l’aise et professionnel pour discuter avec des clients et des membres de la haute direction que vous l’êtes devant des recruteurs et des pairs.
  3. Contenu plutôt que bavardage : quoique l’humour soit excellent et donne aux recruteurs une idée de votre personnalité, n’oubliez pas l’objectif réel du réseautage. Assurez-vous que vos propos ont une teneur qui indique ce que vous espérez apprendre et ce que vous avez à offrir, et pensez à l’impression que vous laissez.
  4. Posez des questions pertinentes : réfléchissez à des questions solides que vous souhaitez poser pendant vos entretiens afin d’obtenir des renseignements essentiels, ou qui pourraient servir à combler un vide.
  5. Démarquez-vous : en vous préparant aux entretiens, réfléchissez à ce qui vous distingue et à la façon de faire ressortir vos qualités. Il pourrait s’agir d’une expérience spéciale que vous avez vécue, d’une perspective réfléchie que vous voulez faire partager ou d’un objectif que vous souhaitez atteindre.
  6. Faites un suivi : ce conseil est critique pour la réussite de vos expériences de réseautage. Assurez-vous d’échanger des cartes professionnelles, n’oubliez pas les principaux éléments à retenir et envoyez des courriels de suivi personnalisés en fonction des entretiens auxquels vous avez participé. C’est le suivi qui vous aidera à conclure l’affaire ou qui ouvrira la voie à des entretiens futurs.

Alors, préparez-vous, soyez naturel et passez de bons moments! Qui sait quelles portes votre prochain entretien de réseautage pourrait ouvrir?

 

Tarini est étudiante en quatrième année du programme de comptabilité et gestion financière de l’Université de Waterloo, où elle se spécialise en comptabilité publique.

Avez-vous trouvé ceci utile?
/*Eloqua tracking*/
/*LinkedIn Insights tag*/