Perspectives

Obstacles du premier jour : Leçons apprises dans la salle de photocopie

Par Alexandra Lee

Bureau du président du Conseil | Stagiaire d’été 2015

Je suis un peu embarrassée d’admettre qu’à ma première journée de travail chez Deloitte, c’est dans la salle de photocopie que j’ai rencontré mon premier grand obstacle. Je dois être la seule personne capable de causer une panne d’imprimante en effectuant un simple travail d’impression en noir et blanc. Lorsque l’imprimante a commencé à produire des sons et que des voyants rouges se sont allumés, j’ai ouvert tous les réceptacles en vitesse pour tenter de régler le problème, en espérant que personne n’entrerait dans la salle entre-temps pour assister à ce moment de panique. En fait, j’avais seulement besoin d’ajouter du papier dans le réceptacle 2.

Je n’aurais jamais cru que mon premier véritable défi au travail serait aussi simple que l’impression d’un document. Avec le recul, cela paraît insignifiant, mais à ce moment-là, j’étais très déçue de ne pas avoir su me montrer aussi professionnelle que je l’aurais souhaité. Je m’attendais à terminer en beauté ma première semaine au bureau et pourtant, j’avais déjà eu un pépin après quelques heures de travail. Heureusement, je peux maintenant dire en toute confiance que je suis une experte de l’impression et que je ne panique plus lorsque les voyants rouges s’allument.

Je considère qu’il y a une analogie intéressante à faire entre cet événement et l’expérience vécue par un stagiaire. Chez Deloitte, j’apprends toujours « dans les tranchées ». Comme quand j’étais dans la salle de photocopie, j’ai constamment eu à relever des défis pour mener à bien de nouveaux projets, de nouvelles tâches. Qu’il s’agisse de coordonner un événement pour les associés retraités, d’organiser la réunion conjointe du Conseil d’administration et du Comité de direction ou de communiquer avec des professionnels de Deloitte de partout au pays, je n’ai pas toujours toutes les réponses. Plutôt que de me laisser abattre par mon manque de connaissances, j’essaie de nouvelles choses, j’expérimente et j’accrois mes compétences. On m’encourage à donner le meilleur de moi-même, à demander de l’aide et à considérer le processus d’apprentissage comme une fin en soi.

Je crois qu’il s’agit d’une mentalité que tous les stagiaires et jeunes professionnels devraient adopter. Parfois, comme moi dans la salle de photocopie, vous devrez vous aventurer et essayer de nouvelles choses pour régler des problèmes, sans savoir exactement quelles mesures prendre. Comme vous n’aurez pas toujours toutes les réponses, vous devrez vous adapter durant cette période d’apprentissage, acquérir de nouvelles compétences et développer de nouvelles aptitudes. Je crois que l’attitude que nous adoptons est importante; au lieu de vous laisser abattre ou de déprimer lorsque vous ne savez pas quoi faire, profitez de votre stage pour rehausser votre confiance en vous, améliorer vos capacités et renforcer vos compétences. Acceptez le fait que vous ne réussirez pas toujours du premier coup et servez-vous-en comme motivation pour terminer votre tâche et maîtriser celle qui suivra.

Alexandra s’est jointe à Deloitte à titre de stagiaire d’été dans le Bureau du président du Conseil en 2015. Elle termine actuellement son baccalauréat en administration des affaires (avec distinction) à la Richard Ivey School of Business

Avez-vous trouvé ceci utile?