Perspectives

De la simulation d’entrevue à la véritable entrevue : votre guide pour réussir votre entrevue

Par Ron Zarfati

Auditeur adjoint | Certification et Services-conseils (stagiaire d’été)

Vous savez déjà comment réussir une entrevue : les premières impressions sont cruciales, impressionnez les intervieweurs avec vos activités parascolaires et, surtout, soyez vous-même. Bien que tous ces conseils soient importants pour obtenir le poste tant convoité, je veux vous faire part de mesures bien concrètes que j’ai prises pour me préparer à mon entrevue chez Deloitte et qui m’ont aidé à obtenir mon emploi de rêve.

Apprenez-en davantage sur l’entreprise où vous adorerez être en bonne compagnie

Assurez-vous tout d’abord que Deloitte est fait pour vous. Visitez le site Web de Deloitte et lisez des blogues comme celui-ci (bravo!), participez à des cafés-causeries et approfondissez vos connaissances du secteur. La première chose que je vous recommande est cependant de participer aux activités de réseautage. Parlez à tout le monde, des représentants les plus jeunes aux plus chevronnés. De nombreux étudiants se concentrent sur les recruteurs principaux lors de ces activités, mais, bien qu’il soit important de vous faire voir, ce sont les gens qui étaient à votre place il n’y a pas si longtemps qui ont les meilleurs commentaires sur la vie quotidienne chez Deloitte. Lorsqu’une personne vous tend sa carte professionnelle après une belle discussion, prenez des notes sur votre discussion au verso de la carte. Les recruteurs discutent avec des dizaines de personnes tout au long de l’année et leur rappeler votre conversation unique dans votre courriel de suivi pourrait vous permettre de vous faire remarquer.

Apprenez à bien vous connaître

Vous en savez plus sur Deloitte et il est maintenant temps de montrer non seulement à quel point vous tenez à ce poste, mais pourquoi vous êtes le meilleur candidat. L’exercice qui m’a le plus aidé dans ma préparation aux entrevues comportementales a été de noter les principales questions qui me seraient sûrement posées. Tandis que je préparais mes réponses sur la façon dont j’excellais en matière de leadership, de travail d’équipe et de dépassement des attentes, je me suis également souvenu des moments où j’ai échoué dans ces aspects et de la façon dont j’ai abordé ces défis. Le plus important, toutefois, est l’entraînement. Demandez à un ami de vous poser des questions. Demandez à votre mère de vous poser des questions. Si vous n’avez personne pour vous aider, posez-vous vous-même les questions et répondez à voix haute comme si vous étiez dans une véritable entrevue. En pratiquant de la sorte, vous serez plus à l’aise pour parler de vos expériences et répondre aux questions lors de la véritable entrevue.

Ne vous inquiétez pas; les intervieweurs sont aussi des personnes

Bien que la nervosité avant une entrevue ne soit pas quelque chose qui se contrôle aisément, je trouve que de laisser paraître sa nervosité en entrevue n’est jamais bénéfique. Pour contrecarrer vos peurs, essayez d’être stimulé par l’entrevue plutôt que d’être inquiet. Vous vous êtes rendu jusqu’ici et l’entrevue est beaucoup plus une confirmation de votre personnalité et de vos compétences qu’un test de votre vivacité d’esprit. Ce qui m’amène à mon dernier point : l’entrevue n’est pas un interrogatoire, mais bien une conversation. Trop de gens ont un parler étudié lors d’une entrevue. Vous pouvez très bien être professionnel sans changer votre façon de parler dans une entrevue. De plus, tout comme les intervieweurs veulent en savoir plus sur vous, c’est l’occasion pour vous d’en apprendre davantage sur eux et sur le Cabinet. Posez des questions honnêtes auxquelles vous souhaitez vraiment avoir une réponse et soyez franc et amical dans vos discussions.

Bonne chance lors de vos entrevues!

Ron Zarfati était un stagiaire d’été auditeur adjoint dans notre groupe de Certification et Services-conseils. Il termine actuellement un baccalauréat en commerce à l’Université Queen’s.

Avez-vous trouvé ceci utile?