Perspectives

Vous participez à une activité de réseautage? Détendez-vous, vous n’avez qu’à parler

Par Darryl Glen

Auditeur adjoint, Audit et Services-conseils

Quand j’étais à l’université, ma classe de rédaction commerciale a reçu la visite d’un conférencier. Il s’appelait Omar Mouallem, un rédacteur et journaliste indépendant qui doit une grande partie de son succès au réseautage. Mais le réseautage est tellement stressant! Il y a de la pression, on se sent mal à l’aise, il faut porter attention aux allusions subtiles, aux aptitudes sociales et à l’étiquette.

Du moins, c’est ce que je pensais jusqu’à l’an dernier. Je revenais tout juste d’un voyage au Japon et deux jours plus tard, c’était une journée de rencontre avec des employeurs en compagnie de tous les grands cabinets comptables. Je me souviens que j’éprouvais beaucoup de nervosité en me rendant sur les lieux. Toutes les tensions, l’anxiété sociale, la timidité et la pression s’accumulaient en moi. Je me sentais mal préparé et nerveux. Par bonheur, peu de temps après être arrivé, j’ai reconnu des gens. J’ai parlé un peu avec eux et, mine de rien, j’ai fait la connaissance de gens de divers cabinets et j’ai eu des conversations anodines avec eux. Comment cela s’est-il produit?

C’est à ce moment-là que j’ai compris : le réseautage, c’est simplement faire la conversation. Voilà! Tout le monde parle. C’est tout ce que vous avez à faire. Vous n’êtes toujours pas sûr de savoir quoi faire? Eh bien, voici quelques-unes des choses que je fais (et ne fais pas) au cours d’une conversation.

À faire :

1. Parler des sujets qui vous passionnent. J’adore danser le swing et j’aime en parler. Qu’est-ce qui vous intéresse? Qu’est-ce que vous aimez faire? Les gens réagissent favorablement à l’authenticité et à l’intérêt sincère.

2. Posez aux gens des questions sur eux. C’est le sujet préféré de tout le monde, alors posez des questions sur leurs intérêts, leur famille ou leur carrière. J’ai rencontré un grand nombre de comptables qui adorent voyager et j’ai toujours aimé écouter leur plus récente aventure.

3. Soyez vous-même. C’est simple. C’est un cliché. C’est vrai. Soyez honnête, soyez vrai et soyez naturel.

4. Détendez-vous! Qu’il s’agisse de respirer profondément à quelques reprises, de faire quelques arrêts supplémentaires au petit coin pour vous éloigner de la foule ou de prétendre être une méduse, détendez-vous et rappelez-vous : il s’agit tout bonnement de faire la conversation.

À ne pas faire :

1. Parler de comptabilité sans arrêt. Insister pour poser des questions sur ce qui vous intéresse, ou ce que vous voulez vraiment savoir. En général, si vous entamez la conversation par « alors, l’unification CPA, qu’en pensez-vous? », votre interlocuteur perdra intérêt rapidement. Dans ce genre d’occasion, j’estime qu’environ 80 % de mes conversations n’ont rien à voir avec la comptabilité.

2. Essayer d’impressionner les gens. Ce n’est pas un concours pour savoir qui a le plus voyagé, qui en connaît le plus sur la comptabilité ou qui peut poser les questions les plus intelligentes. Ce genre de propos va ennuyer les gens à coup sûr.

3. Mourir. Bon, franchement, ça ne se produira pas lors d’une activité de réseautage, alors relaxez!

 

Darryl a récemment obtenu un diplôme de l’Université MacEwan avec majeure en comptabilité. Il est actuellement auditeur adjoint au bureau d’Edmonton.

Avez-vous trouvé ceci utile?
/*Eloqua tracking*/
/*LinkedIn Insights tag*/