Perspectives

Maintenir un héritage, s’adapter au changement : Sondage mondial de 2019 sur les entreprises familiales

Vos priorités soutiennent-elles votre vision à long terme?

Les dirigeants d’entreprises familiales savent très bien qu’il est difficile de trouver un équilibre entre les initiatives à court terme et la stratégie à long terme. Dans cette optique, il est essentiel de comprendre comment pensent les organisations semblables tandis qu’elles naviguent entre les occasions et les écueils qui composent le contexte mondial de plus en plus complexe.

Le rapport de Deloitte Sociétés privées intitulé Sondage mondial de 2019 sur les entreprises familiales : Quand les objectifs à long terme rencontrent les priorités à court terme présente les priorités et les plans d’entreprises familiales au Canada et dans le monde. Entre janvier et mars cette année, le Centre de services aux entreprises familiales de Deloitte a interrogé 791 hauts dirigeants d’entreprises familiales, représentant la deuxième à la quatrième génération de propriétaires dans 58 pays.

Selon les constatations du rapport, les dirigeants d’entreprises canadiennes ont de bonnes raisons d’être confiants. Par exemple, près de la moitié des entreprises familiales canadiennes ont fait du perfectionnement des talents une priorité, une proportion considérablement plus élevée que leurs homologues dans le monde. Il n'est peut-être pas surprenant que les entreprises familiales misent sur leurs gens, car cela indique que les Canadiens sont conscients de la nécessité d’avoir une main-d’œuvre compétente et à jour.

Les Canadiens ont aussi à cœur de préserver leur héritage familial. Moins d’un cinquième des dirigeants d’entreprises familiales canadiennes échangeraient le contrôle familial contre une réussite financière plus importante, une proportion considérablement plus petite comparée à l’échelle mondiale.

Cependant, les hauts dirigeants canadiens doivent demeurer vigilants s’ils ne veulent pas prendre du retard. Par exemple, seulement la moitié des entreprises familiales canadiennes ont un conseil d’administration en bonne et due forme, et seulement une entreprise sur dix a un conseil composé d’une majorité de membres externes. Ces deux statistiques sont nettement inférieures à la moyenne mondiale, et peuvent être un signe que les entreprises familiales canadiennes doivent prendre des mesures pour s’assurer d’avoir accès à des points de vue diversifiés.

Par ailleurs, dans une plus grande proportion, les entreprises familiales mondiales privilégient le développement de nouveaux produits et services comparativement aux entreprises canadiennes, un indice que nous avons du travail à faire en matière d’innovation.

Nous vous invitons à explorer ces constatations et bien d’autres en lisant le rapport complet. Elles vous seront utiles pour peaufiner vos plans et aligner votre vision et votre stratégie.

download the report

Afficher plus

Téléchargez le
rapport
download the report survey

Afficher plus

Télécharger les
principales constatations
Avez-vous trouvé ceci utile?
/*Eloqua tracking*/
/*LinkedIn Insights tag*/