Expertise

Paradoxe de l’industrie 4.0

Dépasser les contradictions préparez votre transformation numérique

Lorsque les organisations s’engagent dans un projet de transformation numérique, elles devraient se poser plusieurs questions afin de préciser leurs choix : quoi transformer, où investir, et quelles technologies répondront le mieux à leurs besoins stratégiques. L’industrie 4.0 multiplie les occasions de transformation numérique et permet à des entreprises de plus en plus flexibles, adaptables et interconnectées de prendre des décisions plus éclairées.

Afin de comprendre comment les entreprises investissent dans cette industrie 4.0, Deloitte a mené un sondage mondial auprès d’entreprises des secteurs de la fabrication, de l’énergie, du pétrole et du gaz, et des mines. Le sondage cherchait à savoir comment et où elles investissent – ou prévoient investir, les principaux défis qu’elles doivent relever pour faire de tels investissements, et de quelle manière elles élaborent leurs stratégies techniques et organisationnelles en vue d’une transformation numérique.

Le sondage a révélé que même si la volonté d’effectuer une transformation numérique reste forte, les organisations maintiennent encore un équilibre entre l’amélioration des opérations actuelles et les occasions qu’offrent les technologies de l’industrie 4.0 d’innover et de transformer leur modèle d’affaires.

Découvrez les cinq principaux paradoxes mis en lumière par le sondage de Deloitte.

Télécharger le rapport (en anglais seulement)

Le paradoxe de la stratégie
bien que 94 % des répondants soient d’accord pour dire que la transformation numérique constitue une priorité stratégique, seulement 68 % de l’ensemble des répondants et 50 % des chefs de la direction la considèrent comme cruciale pour la rentabilité.
Le paradoxe de la stratégie
Le paradoxe de la chaîne d’approvisionnement
bien que la chaîne d’approvisionnement ait été désignée comme l’une des plus importantes priorités pour les investissements actuels et futurs dans une transformation numérique, les chefs de l’approvisionnement n’ont aucun contrôle sur les décisions en matière d’investissement.
Le paradoxe de la chaîne d’approvisionnement
Le paradoxe des talents
85 % des répondants s’entendent pour dire que leur organisation possède « exactement la main-d’œuvre et les talents dont elle a besoin pour soutenir une transformation numérique ». Pourtant, la capacité de recruter, de former et de retenir les bons talents est citée comme le plus grand défi opérationnel.
Le paradoxe des talents
Le paradoxe de l’innovation
lorsqu’il s’agit de transformation numérique, les répondants indiquent que leur entreprise se concentre principalement sur l’amélioration de ses processus actuels, plutôt que sur l’innovation.
Le paradoxe de l’innovation
La boucle physique-numérique-physique
l’industrie 4.0 intègre de l’information numérique provenant de différentes sources pour stimuler l’acte physique de faire des affaires, dans un cycle continu, appelé la boucle physique-numérique-physique.
La boucle physique-numérique-physique
Did you find this useful?