Perspectives

Les mythes relatifs aux F&A (et pourquoi ils sont parfois vrais)

Un rapport de Deloitte se penche sur l’approche des entreprises à l’égard des transactions

Le rapport de Deloitte, Les mythes relatifs aux F&A (et pourquoi ils sont parfois vrais), porte sur l’approche des entreprises à l’égard des opérations.

Les opérations de F&A en tout genre représentent une partie importante des affaires. Les fusions et les acquisitions peuvent constituer un moyen rapide d’augmenter l’envergure et l’efficience, de pénétrer de nouveaux marchés, d’acquérir de nouveaux produits ou de nouvelles compétences et de diversifier votre clientèle, entre autres avantages. Les désinvestissements ou les scissions peuvent libérer des fonds et permettre aux sociétés de se concentrer sur l’essentiel.

Alors pourquoi plus de la moitié des opérations ne dégagent-elles pas la valeur escomptée? Peut-être parce qu’il y a encore trop d’entreprises qui se lancent dans l’aventure sans préparation, en se fiant sur la simple logique et sur des présomptions plutôt que sur des analyses sérieuses, une approche disciplinée des négociations et du contrôle diligent, ainsi qu’une planification d’intégration exhaustive. De nombreuses équipes peuvent se laisser emporter par l’enthousiasme lorsque les attentes sont trop élevées, ce qui peut résulter en une opération dont le prix est trop élevé ou qui ne conservera pas sa valeur une fois conclue.

Le rapport sur les mythes relatifs aux F&A se penche sur la façon dont les entreprises approchent les opérations de nos jours. Notre expérience nous indique que dans le feu de l’action d’une opération de F&A, certaines incohérences apparentes s’avèrent parfois justes, alors que de présumées certitudes se révèlent être tout à fait sans fondement. Pouvoir faire la différence entre les deux sera l’élément décisif de la réussite ou de l’échec d’une opération.

Avez-vous trouvé ceci utile?
/*Eloqua tracking*/
/*LinkedIn Insights tag*/