Perspectives

Relier les données sur les risques et les avantages pour les entreprises

Données de risques et création de valeur

Depuis quelques années, les institutions financières investissent beaucoup de temps, de ressources et de fonds dans la transformation de leur infrastructure d’agrégation des données sur les risques et de présentation de l’information sur les risques (RDARR) pour se conformer aux recommandations BCBS 239 du Comité de Bâle sur le contrôle bancaire, lesquelles réunissent 14 principes visant à assurer l’efficacité de RDARR.

Bien que l’objet de RDARR soit d’améliorer la qualité des données, l’exactitude de la présentation de l’information et la rigueur avec laquelle les grandes banques prennent leurs décisions en matière de risques, ces principes offrent également aux institutions financières une occasion exceptionnelle d’aller au-delà de la simple conformité. De fait, elles peuvent mettre à profit cette initiative pour déceler de nouvelles occasions d’affaires, réduire leurs coûts, atténuer les risques et stimuler la croissance de leurs activités, à la condition toutefois de renforcer leurs capacités d’analytique des données.

L’essentiel réside dans la possibilité pour les institutions financières d’étendre l’analytique aux données sur leurs activités et leur clientèle plutôt que de limiter sa portée aux données sur les risques. En adoptant ce modèle de données plus intégrateur, les banques peuvent commencer à combiner les données sur leurs activités avec leurs sources de données de l’intérieur et de l’extérieur de l’organisation pour créer un cadre de connaissances dont pourront découler d’autres processus analytiques.

Par ailleurs, cela met les institutions financières en position favorable pour obtenir les avantages suivants :

  • Produire des projections plus exactes sur les pertes;
  • Améliorer la gestion du capital;
  • Prendre des décisions plus avisées, plus rapidement et à un coût moindre;
  • Mettre au point des produits, des services et des stratégies de vente plus ciblées;
  • Déceler des possibilités de croissance présentant de meilleurs rendements ajustés pour tenir compte des risques.

En prenant en considération cinq éléments fondamentaux – la stratégie, les ressources humaines, les processus, les données et la technologie – les institutions financières peuvent acquérir la capacité de transformer la prise de décisions en atout stratégique. En définitive, le renforcement de leurs capacités d’analytique leur permet de devenir des organisations avisées, c’est-à-dire des organisations qui intègrent les données, l’analyse et la logique dans leurs processus décisionnels. Les retombées sont énormes; les institutions financières sont ainsi à même de relier les données sur les risques et les avantages pour leurs activités.

 

Avez-vous trouvé ceci utile?
/*Eloqua tracking*/
/*LinkedIn Insights tag*/