L’inaction a un coût : le temps presse pour intensifier la lutte contre les changements climatiques

L’inaction a un coût : le temps presse pour intensifier la lutte contre les changements climatiques

Deloitte Economics Institute a réalisé des travaux de modélisation mêlant modèles économiques et climatiques pour donner aux décideurs des premiers outils d’analyse leur permettant de mieux appréhender l’impact économique du changement climatique jusqu’en 2070.

 

Ce dérèglement, intensifié ces dernières décennies, entraîne des conséquences directes sur le système de production économique actuel. Selon les modèles élaborés par nos économistes, le PIB de la France serait réduit à hauteur de 1% en moyenne par an au cours des 50 prochaines années ce qui représente environ 1 300 milliards d’euros en valeur actuelle dans l’avenir économique modélisé.

 

La seule prise en compte du PIB ne permet d’ailleurs pas à elle seule d’appréhender l’impact global du changement climatique. Il est même probable que les conséquences économiques soient bien plus importantes, le modèle n’intégrant pas, par exemple, les déséquilibres systémiques que pourrait connaître la France.

 

En cas d’inaction, la France devrait faire face à une réduction de sa productivité, à l'absence de nouveaux investissements et d'innovation et à des pertes significatives en termes de niveau de vie. Pour éviter cette situation, il est impératif d’agir dès aujourd’hui pour continuer à accélérer le mouvement de transition énergétique alors que les bénéfices climatiques et économiques seront de taille pour la France. En 2070, le bénéfice net de la transition pour le pays est estimé à +3,5% du PIB, soit 210 milliards d'euros gagnés comparé à un monde d’inaction.

 

Il est donc nécessaire de mettre en place les mesures adéquates permettant d’assurer une transition ordonnée afin de limiter le réchauffement de la planète à 1,5°C d’ici 2050. Pour parvenir à cet objectif, l’effort doit être global, immédiat mais il doit également être coordonné pour que les niveaux d’avancement en matière de transition énergétique, qui diffèrent fortement selon les zones géographiques, gagnent en cohérence et en efficacité. 


Même si la France a déjà réalisé des efforts significatifs en la matière en entamant une transition précoce qui lui a permis de commencer à découpler sa croissance économique des sources d'approvisionnement énergétique à forte intensité d'émissions, il est important de les poursuivre et de les accentuer. Les coûts d’investissement pour décarboner notre économie seront certes conséquents à court terme, mais représenteront une véritable opportunité au long terme.

 

En pensant opérationnellement cette transition au sein de chaque secteur et en osant prendre les mesures qui s’imposent, nous pourrons ainsi contribuer à une croissance économique durable pour la France et le monde entier. Nous sommes à un tournant de l’histoire : agissons ensemble et maintenant pour saisir cette chance qui nous est encore offerte.

${buttonText}

Transition climatique : un tournant décisif pour la France

Comment nos choix climatiques impacteront notre avenir économique
This is a video component.

Eléments-clés de l'étude

APAC

Eléments-clés de l'étude

${description}
${type1}

Un tournant décisif

Un double impératif climatique et économique

${type2}

Impacts et opportunités

Des choix aux conséquences majeures

${type3}

De l'urgence d'agir

Quatre étapes clés pour accélérer la transition

Plongez dans les données de l'étude

${description}

Contacter nos experts

${description}
Olivier Jan

DCE Climate & Sustainability Leader

Olivier Sautel

Associé, Economic Advisory

Marc Van Caeneghem

Managing Partner Risk Advisory

${name4}

${role4}