Posted: 24 Apr. 2020 5 mins Temps de lecture

Aide aux petites et moyennes entreprises pour le paiement des loyers

Lorsque l’activité économique a été complètement arrêtée, nous avons souligné que les gouvernements devaient prendre des mesures pour tenir compte de l’onde de choc sur les flux de trésorerie des entreprises afin que ces dernières puissent demeurer à flot et être en mesure de redémarrer au moment de la reprise. De nombreuses entreprises ont vu leurs revenus chuter dramatiquement ou disparaître complètement, tandis que de nombreux coûts demeuraient inchangés, un des principaux étant le loyer. 

Hier, nous avons rapporté que les FPI canadiennes affirmaient que de nombreuses entreprises n’avaient pas payé leurs loyers. Cela témoigne des difficultés financières des entreprises.

Ainsi, aujourd’hui, l’annonce du programme de l’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC) par le premier ministre Justin Trudeau était des plus attendues. Fait à signaler, les politiques relatives aux loyers sont la responsabilité des provinces; le programme fédéral a donc été négocié avec l’ensemble des provinces et des territoires.

Dans le cadre de l’AUCLC, des prêts-subventions seront accordés aux propriétaires d’immeubles commerciaux admissibles afin de couvrir 50 pour cent des loyers mensuels payables par des petites entreprises admissibles qui éprouvent des difficultés financières durant les mois d’avril, de mai et de juin. Les provinces et les territoires couvriront 25 pour cent additionnels des loyers payables. De nouvelles annonces sur le sujet seront bientôt publiées par les gouvernements régionaux. Le programme sera géré par la Société canadienne d'hypothèques et de logement.

L’AUCLC vise les petites entreprises qui paient un loyer de moins de 50 000 $ par mois et qui ont temporairement interrompu leurs activités ou dont les revenus précédant la COVID‑19 ont diminué d’au moins 70 %. Le prêt accordé sera radié si le propriétaire d’un immeuble accepte de réduire d’au moins 75 % le loyer des entreprises en location pendant les trois mois correspondants. Le propriétaire doit s’engager à ne pas expulser le locataire durant la période visée par l’entente. La petite entreprise en location couvrirait le reste, soit jusqu’à 25 % du loyer. On s’attend à ce que le programme soit opérationnel d’ici la mi-mai.

Le premier ministre a déclaré que le gouvernement en aura plus à dire au sujet des loyers des grandes entreprises au cours des prochains jours.

Tout était calme sur le front des données économiques.

Perspectives économiques

Un aperçu régulièrement mis à jour par les Services économiques de Deloitte qui fournit des commentaires de l’économiste en chef Craig Alexander sur les derniers événements qui façonnent les économies canadienne et mondiale, incluant la croissance économique, les investissements d’entreprises, le commerce et l’activité sur les marchés. Notre analyse vous donne les connaissances nécessaires pour régler les problèmes d’affaires actuels les plus difficiles.

À propos de l’auteur

Craig Alexander

Craig Alexander

Économiste en chef et Conseiller de direction

Craig Alexander est le premier économiste en chef de Deloitte Canada, et il possède plus de vingt ans d’expérience dans le secteur privé à titre de cadre supérieur et d’économiste en chef dans les domaines de l’économie appliquée et des prévisions économiques. M. Alexander a effectué des recherches macroéconomiques et des analyses régionales et sectorielles, ainsi que des prévisions et de la modélisation relatives aux marchés fiscaux. Il est également un conférencier passionné, et il est titulaire d’un diplôme d’études supérieures en économie de l’Université de Toronto.